Juliette-la-mode

Je vous avais déjà parlé de Pauline, demoiselle des grands magasins, livre découvert grâce à ma fille et que nous avions toutes les deux trouvé excellent!

Je viens de terminer le suivant dans la série Les lumières de ParisJuliette, la mode au bout des doigts. De nouveau, c'est un véritable plaisir de lecture! Merci aux éditions Fleurus de me l'avoir envoyé.

L'écriture est fluide et élégante, le personnage de Juliette attachant, gai, on ne peut qu'avoir envie de l'accompagner tout au long de ses aventures. Après Pauline qui nous faisait découvrir un grand magasin, L'élégance parisienne, Juliette, issue d'une famille de canut lyonnais, nous fait entrer dans la maison d'une grande famille bourgeoise admise à la cour. Le contexte est vraiment dépeint de manière intéressante, vivante, on s'y croirait!!!

Donc ce "tome 2" (qui n'en est pas vraiment un car l'on rencontre Juliette dans Pauline, demoiselle des grands magasins, mais il ne s'agit pas d'une suite) est vraiment un pur plaisir que je ne peux que conseiller!

Ma fille a adoré (j'ai bien essayé de lui faire écrire la chronique mais elle n'a pas voulu!)

A partir de 10 ans.

"Paris ! En déchiffrant les lettres qui annoncent son entrée dans la capitale, Juliette sent son coeur se gonfler de rêves et d'espérance. Après quinze ans passés dans l'atelier de son père, canut à la Croix-Rousse, la jeune Lyonnaise accède enfin à la vie brillante et tumultueuse de la capitale. Employée à l'Elégance parisienne, Juliette se révèle bientôt meilleure pour créer des robes que pour les vendre... Lancée dans la haute société du Second Empire, au service d'une demoiselle frivole qu'elle entend sublimer par ses modèles, la jeune styliste assiste à la naissance de la Haute-Couture. Mais le monde de la mode a ses règles et ses pièges... Beaucoup de courage et un peu d'audace suffiront-ils à Juliette pour accrocher son nom au firmament des étoiles parisiennes ? A moins que la rencontre extraordinaire d'un jeune journaliste à l'âme noble et romantique ne vienne bouleverser son destin..."