20 septembre 2016

Le destin de Linus Hoppe, de Anne-Laure Bondoux

destin-linus-hoppe

C'est à la bibliothèque que je me suis laissée tenter par ce livre (oui, je suis faible...), que j'observais depuis un petit moment, roman jeunesse très épais perdu au milieu de livres beaucoup plus fins.

Il s'agit d'une dystopie, mais contrairement à Hunger Games ou Divergente, Le destin de Linus Hoppe est accessible aux enfants à partir de 8-9 ans (enfants bons lecteurs car cette édition rassemble les deux tomes sortis en 2002, soit 519 pages).

L'histoire est intelligente, elle incite à se poser les bonnes questions : en quoi un système est-il juste ou injuste? pourquoi le destin devrait-il être tout tracé du fait de la naissance?

Une des particularités de ce roman est le fait qu'au moment des événements, l'instauration du système d'examen est encore relativement récente puisque la grand-mère de Linus n'a pas été sélectionnée par ce système.

Cela rend l'histoire d'autant plus crédible, avec cette impression qu'elle pourrait se réaliser prochainement.

Le récit, approfondi, interpelle donc le lecteur, le tout sans violence et porté par une écriture claire et facile d'accès.

Un très bon roman qui permet de faire découvrir un univers dystopique aux enfants.

Le livre est parti au collège dans le sac de mon fils de 11 ans, on verra s'il "accroche".

"Linus Hoppe vit dans une société très cloisonnée. S'il réussit le grand examen, il continuera à vivre confortablement en sphère 1. S'il échoue, il sera relégué dans une sphère inférieure, loin des siens. Mais Linus refuse de laisser son destin entre les mains du Grand Ordonnateur. Avec son ami Chem, il décide, quitte à aller au devant du danger, déjouer le système."


15 septembre 2016

Les princes de catane (jeu de société pour deux joueurs)

princes-catane

Il est souvent difficile de trouver un bon jeu de société où il faut pas être au moins trois, voire quatre joueurs. A deux, le choix en jeux de plateau est limité. J'avais déjà parlé de l'excellent Mr Jack, en voici un deuxième, exceptionnel : Les princes de Catane.

Inspiré des Colons de Catane, que nous adorons à la maison, Les princes de Catane n'est pas juste une version à deux du même jeu : si le but est le même, les règles sont différentes et leur complexité permet de vraiment jouer à deux sans que les parties ne finissent par se ressembler.

Comme dans les Colons de Catane, il faut réunir des ressources pour être le premier à faire le plus de villes, mais un système de cartes complexe permet d'enrichir le jeu, remplaçant finalement le suspense apporté par le fait d'être plus nombreux. Des parties thématiques, une fois les règles de base maitrisées, apportent également de la nouveauté.

Il existe également des extensions.

Une vraie réussite, que je conseille absolument!!!

Une fois que l'on a compris les règles, que le doliprane a fait effet parce qu'elles sont quand même assez compliquées (mais mon fils de 11 ans s'est débrouillé tout seul avec la règle du jeu pour comprendre, donc c'est possible), on s'éclate.

 

 

13 septembre 2016

Les royaumes de feu, 5 tomes, de Tui T. Sutherland

royaumes-de-feu-t1

Mon fils est fan de cette série dont il a attendu chaque tome avec impatience. Il vient de dévorer le tome 5, sorti le 8 septembre 2016, qui termine la série (au moins ce premier cycle).

Une belle histoire de dragons, d'amitié, d'aventures.

A dévorer à partir de 10 ans.

"Une terrible guerre divise les royaumes du monde de Pyrrhia. Selon une mystérieuse prophétie, seuls cinq jeunes dragons nés lors de la Nuit-la-plus-Claire pourront mettre fin aux combats et apporter la paix. Mais les élus, Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny, rêvent de voler de leurs propres ailes plutôt que d'accomplir leur destin..."

11 septembre 2016

Louis le Galoup, 5 tomes, de Jean-Luc Marcastel

Louis le Galoupt1

Cette série, je vous en ai déjà parlé, j'ai A-DO-RÉ ! C'est passionnant, magnifiquement écrit, inoubliable, une belle découverte qui m'avait pemis de découvrir un auteur extrêmement talentueux. Depuis, j'ai lu d'autres romans de Jean-Luc Marcastel : Le simulacre, Les enfants d'Erebus, Tellucidar, tous différents, tous excellents.

Mais concernant Louis le Galoup, je ne l'avais qu'en ebook. Jusqu'à ce matin où lors d'un vide-grenier, j'ai entendu le tome 1, avec cette couverture magnifique, m'appeler de toutes ses forces!

Comment résister? Me voilà donc en possession de ce tome 1 "papier", que j'espère bien avoir le plaisir de faire dédicacer un jour à son auteur!

Si vous ne connaissez pas encore cette excellentissime série, faites-vous plaisir.

A partir de 9 ans, pour enfants, ados et adultes.

"La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout... un galoup. Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son village au bout du monde, près de la Grand Brèche et de sa lueur maudite, qui marque la fin du royaume et de toutes les routes. Accompagné de son frère Séverin et de la Roussette, jolie sorcière au caractère impossible, il devra partir en quête de ses origines, après qu'une malebeste, venue de la Grande Brèche, a attaqué le village."

 

10 septembre 2016

Generation K, de Marine Carteron

generationKFan des Autodafeurs, je n'avais qu'une hâte, lire le nouveau roman de Marine Carteron, Generation K qui sort le 14 septembre.

D'autant plus que Kassandre Bathory de Kapolna fait partie de mes amis facebook depuis plusieurs mois... Monde étrange, parfois, que Facebook!

J'ai donc dévoré Generation K, j'ai adoré, et je connais désormais beaucoup mieux Kassandre. Il faut reconnaître qu'elle est spéciale et pas forcément sympathique, avec son style gothique, ses tatouages et son langage très fleuri... Mais lorsque l'on a un père comme Karl Bathory de Kapolna...

Dans Generation K, chaque chapitre est raconté par un des trois personnages : George, Kassandre ou Mina. On apprend à connaître George, peut-etre le plus attachant des trois. Kassandre est plus agaçante, avec un sacré caractère, Mina reste plus mystérieuse, jusqu'à la fin où l'on en apprend davantage.

Chaque personnage a son parcours jusqu'au moment où leurs routes convergent. On comprend assez rapidement le fin mot de l'histoire... jusqu'aux derniers chapitres où l'on se rend compte qu'il ne s'agit finalement que de la partie superficielle de l'iceberg et que les choses sont bien plus complexes qu'il n'y parait!

Un tome 1 assez sombre, passionnant, centré sur la découverte de personnages hors normes. Vivement la suite!

A partir de 12-13 ans mais à tout âge!

"Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D'un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances."

 


07 septembre 2016

Les messagers des vents, t2, Sanctuaires, de Clélie Avit

messagers-des-vents-t2Encore meilleur que le tome 1!

C'est peut-etre parce que cette fois, on est déjà familier du monde extrêmement riche créé par l'auteur que l'on se sent "chez soi", ou parce qu'après plusieurs centaines de page aux côtés d'Eriana, Setrian et les autres dans le tome 1, on a juste l'impression de retrouver des amis? En tous cas, ce tome 2 était un plaisir d'un début jusqu'à la fin!

Ce que je trouve très réussi, dans ce tome, c'est que finalement, lorsqu'on s'attend à une évolution "logique" de la situation, et bien non, l'auteur nous envoie sur cette piste mais pour finalement nous faire dévier vers d'autres chemins. Le début du tome 2 est d'ailleurs particulièrement surprenant...

Ce tome 2 nous permet également de découvrir davantage les membres de l'équipe envoyés vers la Tour d'Arden, ce qui m'avait un peu manqué dans le tome 1.

Toujours à partir de 11 ans, toujours possible avant mais l'histoire est quand même très complexe, et fortement conseillé bien après 11 ans aussi!

Vivement le tome 3!

 

02 septembre 2016

Les messagers des vents, t1, de Clélie Avit

messagers-des-vents-t1Une belle découverte!

J'ai vraiment apprécié la lecture de ce tome 1, lecture qui m'a plongée dans un monde d'héroic fantasy original et fascinant!

Dans ce monde, la magie existe grâce à l'utilisation de l'air, qui est à la base de toutes les actions magiques : télépathie, télékinésie, guérison, art etc

Le personnage principal, Eriana, fuit le monde des humains sans magie où ceux qui ont des pouvoirs sont pourchassés et sa fuite la mène en Friyie auprès de ceux qui, comme elle, manipulent l'air. Cependant, son arrivée n'est pas un hasard car elle fait partie des Prétendantes dont l'une sera celle qui pourrait sauver la Friyie.

Forcément, lorsque l'on arrive là, on se dit "allez, c'est l'élue, elle a des supers pouvoirs, elle va sauver le monde". Mais surprise, le scénario est beaucoup plus original, et si certaines choses sont faciles à anticiper, on se rend vite compte que ce n'était finalement que le début de l'histoire...

Les personnages sont intéressants, mais j'ai eu un peu de mal à imaginer Eriana et Setrian et à m'y attacher, peut-etre parce qu'ils sont vraiment très sérieux : jamais d'humour, pas très à l'aise pour les relations sociales, on a l'impression qu'ils ne pensent qu'à leur mission. Mais leur personnalité évolue au fil du tome 1.

Un tome 1 passionnant, très dense, qui donne envie d'en savoir plus! L'auteur a su avec talent créer un monde de toutes pièces, original et très riche.

A partir de 11 ans (possible avant mais le monde risque d'être difficile à appréhender)

"Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria.
Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis."

 

30 août 2016

Darkham Vale (BD) de Jack Lawrence

darkham valeDarkham Vale est une série complète de 5 tomes que nous avons découverte en bibliothèque.

L'histoire mélange monde réel et fantastique, dans un village où les habitants sont souvent des créatures déguisées : démons, vampires, loup-garous etc
L'originalité réside dans le fait que ce ne sont pas eux les "vrais" ennemis et Ryan, jeune garçon arrivé dans le village avec son père suite à l'héritage d'une maison, va découvrir tout un monde dont il ne faisait que rêver jusque là.

Chaque tome se lit très vite mais l'ensemble est passionnant, rythmé, avec une histoire bien "ficelée"et de belles révélations à la fin!

A partir de 9 ans.

"Une ville peuplée de monstres, de fantômes, de revenants, de vampires. Une ville avec une réputation inquiétante. Vous entrez dans Darkham Vale, un endroit brumeux et froid, pour la plus grande joie de ceux qui aiment se faire peur.

Ryan et son père viennent d'hériter d'une vieille bicoque isolée, après le décès d'un oncle. "Et si elle était hantée ?" se met à imaginer cet adolescent rêveur. Et pourtant, son sourire s'efface lentement quand il découvre que certains habitants de Darkham Vale l'observent d'un drôle d'air. Les rues du village sont peuplées de gens étranges, qui revêtent une silhouette monstrueuse en s'éloignant dans l'ombre. Ryan s'en inquiète mais son père met cela sur le compte des événements familiaux récents : le divorce, le déménagement, l'héritage...

Et pourtant, Ryan n'est pas un enfant perturbé. Il se passe bel et bien des choses étranges dans les brumes qui enveloppent leur nouvelle maison..."

Posté par nemo_ à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 août 2016

Les demoiselles de l'Empire, t1, Héloïse, pensionnaire à la Légion d'Honneur, de Gwenaële Barussaud

Demoiselles-Empire-t1N'ayant pas encore lu le roman (acheté samedi), la chronique est faite d'après les commentaires de ma grande qui a trouvée sa lecture "vraiment sympa".

L'histoire rappelle celle des Colombes du Roi Soleil mais sous Napoléon. Héloïse, orpheline, entre à l'école de la Légion d'Honneur, fondée par l'empereur pour éduquer les orphelines. Elle a du caractère et est volontaire mais elle doit réaliser ses rêves dans un contexte politique troublé suite à l'exil de Napoleon puis au retour de la monarchie.

L'histoire est passionnante, mélangeant petite histoire et grande Histoire, au fil des aventures d'Héloïse.

A partir de 9 ans.

Gwenaële Barussaud est également l'auteur des excellentissimes Pauline, demoiselle des Grands Magasins et Juliette, la mode au bout des doigts. Un 3e tome, Lucille à l'heure gourmande (attendu avec impatience!) sort le 9 septembre.

"En l'an 1811, Héloïse, orpheline d'un Commandant de la Grande Armée de Napoléon, entre à la Légion d'honneur, l'école fondée par l'Empereur pour l'éducation des jeunes filles. Napoléon souhaite faire de ces élèves des "femmes utiles". Mais les rêves romanesques d'Héloïse sont bien loin des ambitions pragmatiques de l'Empereur ! Armée de son courage, de ses talents et de sa foi, la jeune fille est déterminée à faire de sa vie un roman dont le héros pourrait être un valeureux et mystérieux lieutenant... Mais à l'heure où l'Empire vacille, tout est bouleversé. Les rêves d'Héloïse survivront-ils au tumulte de l'Histoire ? Parviendra-t-elle à se faire une place sur les ruines d'un Empire qu'elle croyait éternel ?"

 

14 août 2016

Tara Duncan, tomes 1 et 2, de Sophie Audouin-Mamikonian

tara duncanJe suis en vacances avec internet très limité, d'où mon peu d'activité, mais je lis quand même!

Mes enfants de 8 et 11 ans ont lu (pour l'une), relus (pour l'autre) la série des Tara Duncan (enfin,jusqu'au 7 pour la petite, Tara grandissant au fil des tomes ...) A les entendre rire et commenter, cela m'a donné envie de les relire et de finir la série puisque j'ai dû m'arrêter au 10.

Au final, j'ai lu les deux premiers tomes. En commençant le premier, je me suis dit que c'était chouette de redécouvrir Tara, ses amis Fabrice le terrien, Robin l'elfe, Cal le voleur... et Autremonde. Mais en continuant, j'ai quand même trouvé que c'était "trop" : c'est drôle, passionnant, mais on fatigue vite du fait que Tara n'a pas une minute de tranquilité, tout lui tombe dessus sans arrêt, c'est un tourbillon incessant.

Mais c'est quand même une excellente série, pour tous jusqu'au 7, à partir de 10-11 ans pour le tome 8 et suivants.

"Jeune fille sans histoire, Tara apprend qu'elle est une sortcelière. Ce qu'elle trouve plutôt ringard...

Elle a à peine le temps de digérer la nouvelle que sa maison est attaquée par les envoyés de Magister, le Maître des Sangraves ! Elle découvre alors que sa mère, disparue des années plus tôt, est toujours vivante et prisonnière du sinistre Magister. Décidée à la retrouver coûte que coûte, Tara – qui ne maîtrise pas encore ses dons – part sur AutreMonde, la planète où règne la magie.

Accompagnée de son arrière-grand-père transformé en labrador par un sort raté, Tara découvre des créatures fascinantes, un Palais farceur, des peuples comme les vampyrs, les dragons ou les nains. Si certains deviennent des amis, le pouvoir trop puissant de la jeune fille attire aussi des convoitises malveillantes."