17 juin 2016

Les épées de glace, tome 1, d'Olivier Gay

epees-glace-t1Après l'excellentissime série jeunesse Le noir est ma couleur, le jubilatoire policier Les talons hauts rapprochent les filles du ciel (je suis fan de Fitz !), j'ai continué mes lectures des romans d'Olivier Gay en passant cette fois-ci en fantasy.

Les épées de glace sont la réédition (en deux tomes ou en intégrale) de deux tomes publiés sous les titres Le boucher (tome 1) et La servante (tome 2).

Il s'agit de fantasy puisque les événements se déroulent dans un monde imaginaire avec un côté "médiéval", mais vous n'y trouverez ni elfes, ni nains, ni magie. Par contre, vous y rencontrerez des personnages ordinaires ou moins ordinaires qui vous feront vivre des aventures extraordinaires!

Pas de pouvoirs, pas de héros sans peurs et sans reproches mais des personnages que l'auteur réussit à rendre vivants, attachants, agaçants... Et inquiétants aussi! On découvre avec eux le monde qui les entoure, les embrouilles dans lesquelles ils se retrouvent plongés et leurs aventures. On les voit également "grandir" et changer.

Comme l'excellentissime trilogie de Gabriel Katz, Le puits des mémoires, Les épées de glace forment une épopée passionnante, centrée sur des personnages inoubliables, avec une intrigue bien plus complexe que ce qui n'apparaît au premier abord.

Impossible de ne pas enchainer avec le tome 2.

Plutôt pour grands ados et adultes.

"— Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence.

— On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence.

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler."


07 juin 2016

Au bout du tunnel, de Carlos Garcia Miranda

au bout du tunnelJe viens de terminer la dernière page et j'ai vraiment passé un excellent moment!!!

J'adore les histoires de morts pas réellement morts, de voyages dans le temps ou d'univers parallèles et on ne sait pas trop quelle est la bonne hypothèse dans ce livre! Les événements s'enchainent, impossible de s'arrêter, on a envie de savoir la suite!

Le côté "amours ado" m'a un peu rebutée mais il plaira au public visé ...

Un très bon livre jeunesse, à partir de 12 ans.

"Eva, Noël, Sabrina, Gabi, Anna et Sam sont les seuls survivants. Mais en sortant du tunnel, stupeur : le train a disparu. Plus étrange encore, alors qu'ils parviennent enfin à rentrer chez eux, ils découvrent qu'un an s'est écoulé et qu'ils ont été remplacés par des clones... Auraient-ils basculé dans un monde parallèle ? Que s'est-il réellement passé ?"

05 juin 2016

Meto, tome 1, Yves Grevet

meto-t1C'est sur les conseils d'une lectrice de mon blog que j'ai commencé cette trilogie, et j'ai été agréablement surprise par l'originalité de ce tome 1. J'ai déjà lu Koridwen, un des tomes de U4, du même auteur, mais Meto est vraiment très différent.

Au départ, l'écriture, assez "abrupte" avec des phrases très courtes, m'a un peu déstabilisée, mais finalement, elle permet de mieux mettre en place l'état d'esprit des enfants du roman et l'ambiance de la "maison" : tout est calibré, à la minute prêt, tout a un objectif précis, pas de place pour le désoeuvrement ou les temps morts.

L'histoire est très originale, mais elle reste mystérieuse même lorsque l'on a terminé le tome 1. On découvre Meto, le héros, et beaucoup d'autres enfants, mais l'ensemble reste assez "froid", il est difficile de s'attacher aux personnages car dans l'histoire, "on" leur a retiré (ou au moins, essayé) toute personnalité. De plus, ils sont très nombreux. Seul Méto sort un peu du cadre, mais il est malgré tout trop logique et organisé par rapport au côté humain, même s'il évolue au cours du tome 1 et des événements. L'auteur réussit à vraiment faire correspondre les personnes à l'histoire.

On découvre donc aux côtés de Meto la maison où il vit et où il est enfermé. Un système organisé à la minute près, où les enfants ont reçu des prénoms en arrivant et ont oublié tout de leur vie passée. Ils ne connaissent pas le monde réel, ni les termes de "papa", "maman", "fille"... C'est un monde sombre mais pas totalement, car les enfants ont des moments de joie ou d'amitié, mais tout est sous contrôle, avec des punitions extrêmement sévères.

C'est vraiment un roman original et surprenant, qui s'adresse plutôt à des "grands" enfants et ados, à partir de 11-12 ans. Le tome 1 s'arrête assez brutalement, il faut enchainer avec les tomes suivants pour avoir le fin mot de l'histoire.

"Méto vit enfermé avec une soixantaine d'autres enfants dans une grande maison aux règles très strictes. Répartis en quatre classes d'âge, ils obéissent aux ordres des "César", des adultes inflexibles, et vivent dans la hantise de grandir trop vite. Car lorsqu'un enfant dépasse la taille réglementaire, il sort de la Maison et on ne le revoit plus jamais... Pourquoi sont-ils enfermés là ? Qu'y a-t-il à l'extérieur ? Ils n'ont plus aucun souvenir de leur passé, et personne pour leur répondre. Jusqu'au jour où Méto rencontre Romu, un enfant bien plus grand que les autres..."

 

 

28 mai 2016

L'ultime Alliance, de Pierre Billon

Ultime-Alliance

J'ai déjà fait une chronique pour ce livre, mais il est tellement bon que l'on n'en parlera jamais assez. Je l'ai lu, relu, et rerelu toujours avec plaisir, et je me suis surprise à replonger dedans après l'avoir présenté en club lecture mardi...

C'est un roman difficile à classer, il n'entre pas dans les cases. Un petit côté fantastique, un zeste de philosophie, une poignée d'écologie, un peu de sciences... Peut-être un roman d'anticipation? Ecrit en 1990, il semble toujours autant d'actualité.

Il s'agit surtout d'un roman qui nous fait découvrir des personnages inoubliables. Au fil de la lecture, on s'attache à Jacques, jeune canadien on ne peut plus "normal" qui cherche des réponses sur l'accident cérébral qui a terrassé son père 12 ans plus tôt.

A ses côtés, on monte au Berghof, le sanatorium de La montagne magique, reconverti un siècle plus tard en centre de recherche. Qui sont ces personnages surprenants, si humains en même temps : cet homme si banal mais dont la mémoire lui interdit d'oublier, Katja, femme masquée qui trouve sans chercher, et les autres "collaborateurs" de ce centre de recherche?

Qui est Jorge d'Aquino, qui dirige le centre, personnage extraordinaire qui a choisi de se retirer à l'écart du monde mais que les célébrités viennent consulter. Comme ce chercheur mondialement connu, inconscient de l'annonce qu'il apporte et qui va changer l'avenir de l'humanité...

Un roman qui vous entraîne, qui vous enchante, mais qui interroge également sur l'avenir de l'humanité. Celle du livre, la notre également... Et si c'était vrai? A lire absolument!

Pour grands ados et adultes.

 

10 mai 2016

Victor Dixen remporte le prix imaginales 2016 pour Phobos

phobos

Vous trouverez l'article complet ici.

Je vous avais parlé de Phobos l'été dernier, j'avais adoré ce tome 1. Depuis, le tome 2 est sorti et le tome 3, qui termine la trilogie, sort en novembre. Petit bonus : en juin sort un tome Préquelle qui a l'air tout à fait savoureux également.

Alors si vous n'avez pas encore lu Victor Dixen, que ce soit Phobos ou Animale (et d'autres encore que je n'ai pas lus) faites-vous plaisir!


07 mai 2016

Le noir est ma couleur (5 tomes, série complète), Olivier Gay

Coup_de_coeur

Je vous en parlais il y a peu après avoir lu les premiers tomes, et voilà, j'ai terminé la série ... Ca me fait bizarre de quitter Alexandre et Manon après toutes ces épreuves! J'ai vraiment apprécié les personnages, et l'histoire est difficile à lâcher!

En fait, outre l'originalité du concept de la magie liée aux couleurs, c'est le ton des personnages et l'écriture de l'auteur qui donnent à cette série son côté exceptionnel, vivant, comme si on y était! Le fait que chaque chapitre soit à la première personne, raconté soit par Manon, soit par Alexandre, permet de vraiment découvrir leur personnalité. Alexandre m'a fait rire plus d'une fois par son insolence et j'ai aimé suivre l'évolution de Manon tout au long des 5 tomes.

La série est terminée mais j'espère que l'on retrouvera les personnages dans une autre série (un 2e cycle?), j'aimerais savoir ce que deviennent Manon et Alexandre (d'autant plus que certains aspects restent quand même encore bien mystérieux) mais également en savoir plus sur d'autres personnages...

J'ai eu un vrai coup de coeur pour cette série que je conseille très fortement à partir de 10 ans.

Et pour l'anecdote, ma fille de 13 ans a dévoré les 5 tomes en deux jours, elle a trouvé la série géniale!

04 mai 2016

Le noir est ma couleur (5 tomes), Olivier Gay

le noir est ma couleur t1

Depuis que le tome 1 est sorti, je suis attirée par cette série dont j'adore le titre! Les couvertures sont également très réussies, difficile de ne pas s'en saisir lorsque l'on est à la librairie...

Ce n'est que maintenant que le dernier tome est sorti que je me suis lancée, avec quand même la crainte de me retrouver dans un "Romeo et Juliette" moderne pour ados...

Crainte infondée : je me régale, cette série est un pur bonheur!

L'histoire est centrée sur deux personnages qui paraissent caricaturaux dans un premier temps mais qui prennent totalement vie sous la plume de l'auteur. Deux lycéens que tout semble opposer mais qui vont être rapprochés par le secret de Manon... On trouve dans cette série des personnages réels, attachants, agaçants parfois, de la magie avec un concept très original lié aux couleurs, de l'action, des sentiments, et surtout, de l'humour!

Chaque page est un plaisir, dès qu'un tome est terminé, je me jette sur le suivant... J'en suis déjà au 3e, je vais en arriver à regretter qu'il n'y en ait que 5.

C'est du jeunesse (du très bon jeunesse !) qui peut être lu à partir de 10 ans, mais en tant qu'adulte, j'adore! D'ailleurs, je retourne à mon tome 3!

"Adolescents, Alexandre et Manon sont dans la même classe mais s'ignorent. Lui, bad boy séducteur et boxeur, attend avec ses copains au fond que les cours finissent. Elle, est la meilleure élève. La plus secrète aussi. Un jour, pour gagner un pari, Alexandre invite Manon à boire un pot. Au détour d'une ruelle, il la découvre attaquée par une dangereuse créature. Il vient à son secours. Mais qui est vraiment Manon?"

 

 

02 mai 2016

Les enfants d'Erebus (trilogie) de Jean-Luc Marcastel

Mes vacances m'ont permis de dévorer cette trilogie dont je n'avais lu que le tome 1.

J'ai eu beaucoup de mal à revenir au monde réel après ces trois tomes qui immergent le lecteur dans un univers inquiétant, angoissant, dense qui hante l'esprit bien après la dernière page!

L'écriture est magnifique, poétique, l'histoire est originale et passionnante d'un bout à l'autre... mais cette lecture me laisse malgré tout une sensation "d'obscurité angoissante"... c'est pour dire à quel point l'auteur réussit à rendre son histoire réelle! (Je rappelle que je suis incapable de lire du Chattam tellement je suis sensible au contenu des livres)

Trois tomes excellents que je conseille finalement à partir de 13 ans, et aux adultes, même si le tome 1 est davantage jeunesse que la suite. A lire absolument!

enfants-erebus   enfants-erebus2 enfants-erebus3

25 avril 2016

Les enfants d'Erebus, tome 1, de Jean-Luc Marcastel

enfants-erebus

Je suis décidément dans une période "Marcastel" puisqu'après avoir dévoré Tellucidar, je me suis replongée dans Les enfants d'Erebus dont je n'avais lu que le tome 1 (sans compter le tome 3 du Simulacre qui m'attend à mon retour de vacances).

En commençant Les enfants d'Erebus, j'ai songé à Jules Verne mais finalement, c'est davantage dans l'ambiance des romans de Paul d'Ivoi, Voyages excentriques, lus, relus et rerelus quand j'étais plus jeune, que j'ai eu l'impression de me replonger.

Les personnages sont mystérieux et attachants : Jade, à mi-chemin entre l'enfance et l'âge adulte, inconsciente de sa beauté etd'une grande intelligence, et dont les origines semblent cacher un lourd secret, Ahar, dont on sait peu de choses mais que l'on a envie de connaître mieux, et d'autres que je ne dévoilerai pas pour ne pas "spoiler" le livre.

Les enfants d'Erebus, en mélangeant avancées scientifiques tellement en avance pour l'époque (années 190) qu'elles en paraissent magiques, civilisations inconnues et surnaturel terrifiant, forment un cocktail irrésistible qui empêche de poser le livre avant la fin.

Le tome 1 est une réussite jusqu'à la dernière page, et le tome 2 semble être au moins aussi bien!

A partir de 11 ans.

"Paris, 1935. Lorsqu'un inconnu débarque chez l'explorateur Armand de Carsac dans l'intention de voir un étrange obélisque, Jade, âgée de 16 ans, comprend que son père ne lui a pas tout dit de l'expédition Antarctique, qui se solda par un échec cuisant quelques années auparavant. Quels secrets cache la mystérieuse relique ? Quelle est la motivation de ces redoutables poursuivants, prêts à tout pour se l'approprier ? Et surtout, surtout, qui sont les enfants d'Erebus ?"

17 avril 2016

Le cycle des destins, tome 1 : Aylin et Siam, d'Eric Simard

cycle-des-destins-t1

Ce livre me tentait depuis un petit moment juste par le fait de découvrir Paris immergé! Village des Valériens, Tour Eiffel devenue Tour des Elfes, Tour des vents pour la Tour Areva de la Défense, ça me paraissait très tentant...

Effectivement, j'ai beaucoup apprécié le monde dans lequel se déroule l'histoire, cette impression de nager au-dessus des immeubles de Paris!

Les personnages sont sympathiques, l'histoire intéressante, même si je suis restée un peu sur ma faim en tant qu'adulte, j'ai trouvé l'intrigue un peu trop facile. J'avais lu  Le souffle de la pierre d'Irlande, du même auteur, qui m'avait laissé une impression beaucoup plus dense et complexe.

Aylin et Siam est un très bon roman jeunesse qui plaira beaucoup aux jeunes, à partir de 7-8 ans et ados.

Les tomes 2 et 3 sont également sortis.

"2132, la ville de Paris a été presque entièrement engloutie par la mer. Seuls émergent çà et là les sommets de quelques monuments où se sont installées des communautés de rescapés. Aylin, treize ans, habite sur l îlot du mont Valérien, dans un village construit au c ur d une forteresse. Les Valériens reçoivent parfois la visite de garçons étranges aux doigts palmés qui vivent sur la tour Eiffel rebaptisée tour des Elfes. Qui sont ces êtres mystérieux apparus au moment de la Catastrophe ? Communiquent-ils vraiment avec les dauphins ? Fascinée, Aylin bravera l interdiction de les approcher..."