24 février 2017

Miss Dashwood, tomes 1 et 2, de Gwenaele Barussaud

Miss Dashwood-t1

Alors, il ne s'agira pas réellement d'une chronique puisque je ne les ai pas encore lus : ma fille me les a pris, les a dévorés et m'a dit "c'est génial, c'est léger, avec de l'humour anglais, il faut que tu les lises!"

Et ensuite, elle m'a laissé le tome 2 et a emporté le tome 1 pour le présenter au club lecture de son collège. Du coup, la documentaliste va aussi les acheter!

Je ne peux donc que supposer que c'est certainement aussi bon qu'elle le dit, d'autant plus que les autres livres de l'auteur, Les lumières de Paris ou Les demoiselles de l'Empire étaient déjà excellents et très bien écrits!

Du coup, à partir de quel âge? Je pense que même les plus jeunes peuvent le lire et je peux vous dire qu'à 14 ans, Miss Dashwood suscite toujours l'enthousiasme!

"Au fond de leur château normand, monsieur et madame de Grandville sont désespérés : leurs charmants bambins, Godefroy et Charlotte, multiplient les bêtises et font fuir les gouvernantes. Heureusement, la célèbre école de nurses anglaises, la prestigieuse Perfect Children Academy, a promis de leur envoyer une demoiselle à la hauteur de la situation, et c'est l'excellente Daisy Dashwood qui a été choisie pour cette périlleuse mission. Avec ses connaissances toute fraîches en matière d'éducation, ses diplômes flambants neufs et son réputé flegme britannique, Daisy Dashwood semble effectivement dotée des qualités requises pour corriger les insupportables descendants de la famille Grandville ! Mais il ne faut jamais sous-estimer l'incroyable résistance des enfants français, ni leur extrême inventivité…. Caprices en pleine rue, batailles de mottes de terre, odeurs de camembert, pianiste myope et dressage de marcassin réussiront-ils à déstabiliser la célèbre nurse anglaise ?"

 


29 août 2016

Les demoiselles de l'Empire, t1, Héloïse, pensionnaire à la Légion d'Honneur, de Gwenaële Barussaud

Demoiselles-Empire-t1N'ayant pas encore lu le roman (acheté samedi), la chronique est faite d'après les commentaires de ma grande qui a trouvée sa lecture "vraiment sympa".

L'histoire rappelle celle des Colombes du Roi Soleil mais sous Napoléon. Héloïse, orpheline, entre à l'école de la Légion d'Honneur, fondée par l'empereur pour éduquer les orphelines. Elle a du caractère et est volontaire mais elle doit réaliser ses rêves dans un contexte politique troublé suite à l'exil de Napoleon puis au retour de la monarchie.

L'histoire est passionnante, mélangeant petite histoire et grande Histoire, au fil des aventures d'Héloïse.

A partir de 9 ans.

Gwenaële Barussaud est également l'auteur des excellentissimes Pauline, demoiselle des Grands Magasins et Juliette, la mode au bout des doigts. Un 3e tome, Lucille à l'heure gourmande (attendu avec impatience!) sort le 9 septembre.

"En l'an 1811, Héloïse, orpheline d'un Commandant de la Grande Armée de Napoléon, entre à la Légion d'honneur, l'école fondée par l'Empereur pour l'éducation des jeunes filles. Napoléon souhaite faire de ces élèves des "femmes utiles". Mais les rêves romanesques d'Héloïse sont bien loin des ambitions pragmatiques de l'Empereur ! Armée de son courage, de ses talents et de sa foi, la jeune fille est déterminée à faire de sa vie un roman dont le héros pourrait être un valeureux et mystérieux lieutenant... Mais à l'heure où l'Empire vacille, tout est bouleversé. Les rêves d'Héloïse survivront-ils au tumulte de l'Histoire ? Parviendra-t-elle à se faire une place sur les ruines d'un Empire qu'elle croyait éternel ?"

 

20 juin 2016

Mon premier salon du livre : Saint-Maur-en-poche

Hier, j'ai fait mon premier salon du livre avec ma fille, Saint-Maur-en-Poche. Un grand moment!!! Des livres partout, une super ambiance, des auteurs sympas, disponibles, toujours prêts à discuter, même Gérard Collard, pourtant très occupé, prenait le temps d'échanger avec les visiteurs.

Pour ceux qui n'ont jamais fait un salon du livre (moi jusqu'il y a deux jours), voici comment se passe celui de Saint-Maur. Il se tient place des marronniers, les auteurs sont installés sous de grands barnums.

IMG_2976

Lorsqu'on entre, vérification des sacs et une gommette est collée sur les livres que l'on a dans le sac pour les différencier de ceux que l'on achète sur place.

Ensuite, c'est le bonheur: bonheur d'aller rencontrer les auteurs pour discuter ou pour leur faire dédicacer les livres achetés sur place ou ceux que l'on a amené, de flaner dans les allées pour découvrir les livres "coups de coeur" pour lesquels on retrouver la griffe de Gérard Collard (22/11/1693 de Stephen King, Pilgrim et tant d'autres que j'ai découvert grâce à ses chroniques!). IMG_2973

Et lorsque vous avez fini de craquer sur tous les livres présentés, il ne vous reste plus qu'à passer en caisse :-)

Vous pouvez également profiter de la plage (si, si), aller manger dans le bus ou profiter du salon de thé.

IMG_2970

Nous voici donc dans le salon. Première étape : trouver Olivier Norek. J'avais amené "mon précieuxxxxx", comme dirait ma fille : l'exemplaire de Surtensions qu'il m'avait envoyé avant la sortie officielle. J'ai eu droit à une belle dédicace. Il est encore plus sympa en vrai, très souriant, j'étais toute émue!

Ensuite, je suis allée voir Olivier Gay, en poussant ma fille qui est aussi fan que moi et qui n'osait pas. Bilan, deux livres achetés et dédicacés, Le défi, tome 1 de sa série Le noir est ma couleur, et Les talons haut rapprochent les filles du ciel pour moi. On les avait déjà en ebook, mais difficile de les faire dédicacer... Quelques minutes de discussion à propos d'un pull, de laque et de boucher, et nous voilà encore plus fans qu'avant! D'autant plus que nous avons eu la chance d'assister ensuite à sa lecture publique des deux premiers chapitres du Défi, le tome 1 du Noir et ma couleur!

IMG_2982

IMG_2981

Direction la partie "jeunesse" pour rencontrer Gwenaelle Barussaud, l'auteur de Pauline, demoiselle des Grands Magasins, Juliette, la mode au bout des doigts et beaucoup d'autres romans historiques jeunesse. Là aussi, un auteur très agréable, qui prend le temps d'échanger, un vrai bonheur! Ma fille est repartie des étoiles plein les yeux, avec le tome 1 des Aventurières du nouveau monde, que nous n'avons pas encore lu, et l'idée de retourner voir Gwenaelle lors d'un prochain salon du livre à Versailles à l'automne.

Quelques emplacements plus loin se trouvait Stéphane Michaka, l'auteur de Cité 19. Après trois passages devant le stand, j'ai fini par dire à ma fille que oui, elle pouvait aller lui parler sans pour autant acheter son livre (que l'on a déjà en ebook). Finalement, après quelques minutes de discussion avec encore un auteur très sympa, j'ai cédé devant le regard implorant de ma fille (genre petshop larmoyant...), j'ai acheté le tome 1 de Cité 19 (magnifique couverture, il faut le dire!) et nous avons eu droit à une dédicace pour nous deux. Cité 19 a d'ailleurs remporté le prix jeunesse de Saint-Maur-en-poche!

Au moment de partir, nous sommes passées devant l'espace interview... et nous sommes restées pour écouter la fin de l'interview d'Olivier Norek. Intéressant et très drôle!

Je m'étais demandée, avant de venir, ce que pouvait finalement apporter le fait d'aller à un salon de livre et si ça en vallait la peine (3h30 de trajet aller-retour, quand même). Je suis revenue avec un sourire jusqu'aux oreilles, donc oui.

Rencontrer les auteurs "en vrai", ça a quand même un côté très sympa, on réalise qu'il y a des personnes derrière les livres (ce que Facebook aide déjà à faire, d'ailleurs). Et puis, lorsque l'on tient un blog et que l'auteur vous dit qu'il voit bien de quel blog il s'agit, ça fait aussi extrêmement plaisir (peut-etre même que j'ai dû devenir toute rouge ;-) )

Une belle expérience, que nous renouvellerons pour le salon du livre jeunesse de Montreuil!

IMG_2998

 

25 mars 2016

Juliette, la mode au bout des doigts, de Gwenaële Barussaud

Juliette-la-mode

Je vous avais déjà parlé de Pauline, demoiselle des grands magasins, livre découvert grâce à ma fille et que nous avions toutes les deux trouvé excellent!

Je viens de terminer le suivant dans la série Les lumières de ParisJuliette, la mode au bout des doigts. De nouveau, c'est un véritable plaisir de lecture! Merci aux éditions Fleurus de me l'avoir envoyé.

L'écriture est fluide et élégante, le personnage de Juliette attachant, gai, on ne peut qu'avoir envie de l'accompagner tout au long de ses aventures. Après Pauline qui nous faisait découvrir un grand magasin, L'élégance parisienne, Juliette, issue d'une famille de canut lyonnais, nous fait entrer dans la maison d'une grande famille bourgeoise admise à la cour. Le contexte est vraiment dépeint de manière intéressante, vivante, on s'y croirait!!!

Donc ce "tome 2" (qui n'en est pas vraiment un car l'on rencontre Juliette dans Pauline, demoiselle des grands magasins, mais il ne s'agit pas d'une suite) est vraiment un pur plaisir que je ne peux que conseiller!

Ma fille a adoré (j'ai bien essayé de lui faire écrire la chronique mais elle n'a pas voulu!)

A partir de 10 ans.

"Paris ! En déchiffrant les lettres qui annoncent son entrée dans la capitale, Juliette sent son coeur se gonfler de rêves et d'espérance. Après quinze ans passés dans l'atelier de son père, canut à la Croix-Rousse, la jeune Lyonnaise accède enfin à la vie brillante et tumultueuse de la capitale. Employée à l'Elégance parisienne, Juliette se révèle bientôt meilleure pour créer des robes que pour les vendre... Lancée dans la haute société du Second Empire, au service d'une demoiselle frivole qu'elle entend sublimer par ses modèles, la jeune styliste assiste à la naissance de la Haute-Couture. Mais le monde de la mode a ses règles et ses pièges... Beaucoup de courage et un peu d'audace suffiront-ils à Juliette pour accrocher son nom au firmament des étoiles parisiennes ? A moins que la rencontre extraordinaire d'un jeune journaliste à l'âme noble et romantique ne vienne bouleverser son destin..."

 

20 février 2016

Pauline demoiselle des grands magasins, de Gwenaële Barussaud

Pauline

Ma fille a découvert ce roman par un article dans une revue, et m'a demandé de l'acheter. Je me suis donc renseignée, ne connaissant pas du tout l'auteur, et j'ai été surprise de découvrir qu'elle en avait écrit plusieurs, tous extrêmement appréciés des lecteurs.

Ni une ni deux, je l'achète et histoire de me faire ma propre idée, je le charge sur ma liseuse... et je vous fais partager cette belle découverte!

L'écriture est belle et agréable, le langage relevé, adapté à l'époque décrite puisque Pauline vit sous le Second Empire. Le personnage est également attachant : il s'agit d'une jeune fille du peuple, qui montre à la fois du courage et une modernité d'esprit très intéressante!

On découvre son époque, ses conditions de vie, son travail... et à quel point, au XIXe siècle, à 16 ans, on est déjà adulte!

C'est aussi la découverte des Grands Magasins parisiens, d'une ambiance particulière, dans un Paris qui alterne entre misère et boulevards animés et lumineux...

Un livre intelligent, passionnant et très agréable à lire! Un voyage dans une autre époque, qui ne peut qu'ouvrir l'esprit du lecteur.

Chaque tome est indépendant des autres, on rencontre Juliette, héroïne d'un autre tome, dans celui-ci, mais en tant que personnage secondaire.

A partir de 10 ans.

"1866. Paris est en ébullition. Napoléon III a juré de faire de la ville « la capitale la plus brillante d Europe ». Pauline et ses soeurs, fraîchement débarquées du Havre, découvrent ébahies les boulevards, les théâtres et les grands magasins. Mais lorsqu'on a seize ans, plus de mère et peu de fortune, les lumières de la vie parisienne semblent inaccessibles... Pauline est pourtant déterminée à prendre sa part dans la marche du siècle. Séduite par le luxe de l'Élégance parisienne, le grand magasin édifié par le célèbre Émile Bauvincard, elle réussit à s'y faire embaucher et grimpe peu à peu les échelons. Mais lorsque ses soeurs réclament son aide, sa carrière se trouve menacée."