18 août 2017

Damné, tome 1, d'Hervé Gagnon

damné-t1

Commencé après l'avoir feuilleté au musée de l'oppidum d'Ensérune, en pays cathare, j'ai apprécié de retrouver les différents lieux dans le roman. C'est toujours différent lorsque l'on connaît les lieux des événements, cela apporte plus de réalisme à l'histoire.

Damné est un thriller historique et ésotérique à la Da Vinci Code avec un côté fantastique très léger. Le personnage principal est complexe, à la fois monstrueux et attachant du fait que l'on sait comment il est devenu ainsi, et on le suit tout au long de ce tome 1 à la recherche de la Vérité. Combattant aguerri, il rejoint la Croisade contre les Albigeois par hasard et découvre ainsi l'hérésie cathare.

Le livre est réaliste sur l'époque, avec certaines scènes de combats assez rudes. L'ambiance est sombre et torturée. Malgré quelques longueurs, j'ai trouvé ma lecture intéressante, sans être cependant totalement prise dedans, probablement en raison de l'ambiance très lourde (j'ai davantage envie de légéreté ces derniers temps)

Il s'agit du tome 1 d'une quadrilogie.

Pour adultes et grands ados.

Damné, c’est Gondemar de Rossal, né en 1185, fils d’un petit seigneur. Damné car il naît le visage voilé et, superstition oblige, ce voile le condamne à la damnation. Maudit, il apportera le malheur à sa famille et à tout le village. Il mène ainsi une enfance triste et solitaire, mais trouvera refuge auprès du père Prelou, prêtre du village et Pernelle, sa seule amie.
L’année de ses 14 ans, Gondemar fait la connaissance de Bertrand de Montbard, templier défroqué, engagé par son père comme maître d’armes afin de protéger le village de Rossal des bandits. Au fil des années, après un entraînement qui frise la cruauté, le jeune homme, d’une violence extrême, devient un guerrier redoutable. Jusqu’au jour où il est assassiné.
Ironiquement, c’est à cet instant que s’amorce sa vraie destinée, pour prendre une tournure historique et spirituelle : après un séjour en enfers, il est ramené d’entre les morts par l’archange Métatron avec pour mission de protéger la Vérité., dont il ne connaît ni la nature ni l’emplacement. Seul indice : il doit prendre la route du Sud. Le prix de cette quête : le salut de son âme !
Commence alors pour notre héros une quête où Cathares, Templiers, Croisés, Parfaits se succéderont et cette Vérité qu’il doit sauvegarder lui dévoilera une toute nouvelle facette de notre histoire.


13 septembre 2015

Les autodafeurs, de Marine Carteron

autodafeurs-t1Je suis au tome 2 de cette série que l'on m'a conseillée à plusieurs reprises, et c'est effectivement excellent!!!

L'histoire est originale, mais surtout, les personnages sont fabuleux : vivants, attachants, décrits d'un ton très juste, c'est un plaisir! J'adore Césarine, avec sa logique si particulière...

Impossible de se les sortir de la tête, et même si les événements racontés ne sont pas toujours gais, voire franchement tristes, l'ensemble ne tombe pas dans le "noir" grâce à une écriture fluide et beaucoup d'humour.

Un vrai coup de coeur, je conseille à partir de 10 ans jusqu'à au moins 110 ans!

«Je m'appelle Auguste Mars, j'ai 14 ans et je suis un dangereux délinquant. Enfin, ça, c'est ce qu'ont l'air de penser la police, le juge pour mineur et la quasi-totalité des habitants de la ville. Évidemment, je suis totalement innocent des charges de "violences aggravées, vol, effraction et incendie criminel" qui pèsent contre moi mais pour le prouver, il faudrait que je révèle au monde l'existence de la Confrérie et du complot mené par les Autodafeurs et j'ai juré sur ma vie de garder le secret. Du coup, soit je trahis ma parole et je dévoile un secret vieux de vingt-cinq siècles (pas cool), soit je me tais et je passe pour un dangereux délinquant (pas cool non plus). Mais bon, pour que vous compreniez mieux comment j'en suis arrivé là, il faut que je reprenne depuis le début, c'est-à-dire, là où tout a commencé.»

P.-S. : Ce que mon frère a oublié de vous dire c'est qu'il n'en serait jamais arrivé là s'il m'avait écoutée ; donc, en plus d'être un gardien, c'est aussi un idiot. Césarine Mars

Posté par nemo_ à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,