23 janvier 2017

Marquer les ombres, t1, de Veronica Roth

marquer-les-ombres

J'ai terminé Marquer les ombres hier soir et je reste sur une impression assez mitigée... 

Les personnages sont intéressants, l'histoire est vraiment centrée sur Arkos et Cyra, tout tourne autour d'eux. On apprend à les connaître, on les voit évoluer, mais j'ai un peu de mal à les trouver attachants.

L'univers créé fait penser à celui de Dune, un mélange de science fiction et d'héroïc fantasy, intéressant mais assez froid et finalement, peu développé dans ce tome 1. Le système des destins est original et joue un rôle important mais en même temps, cette impression que "tout est joué" est assez déstabilisante et enlève une partie de la personnalité des personnages.

Au final, malgré une écriture prenante qui fait qu'on avale les pages sans s'en rendre compte, je trouve que ce tome 1 aurait pu être bien plus court. Les actions restent assez limitée à l'exception du début, où tout démarre en fanfare de manière assez violente, et le dernier quart.

Dans les dernières pages, des révélations promettent un tome 2 probablement plus politique, peut-etre aussi un peu moins centré sur la relation entre Cyra et Arkos, mais je ne sais pas encore si je le lirai.

Bref, un tome 1 très introductif, trop long, qui m'a fait passer un bon moment mais sans réellement m'enthousiasmer. Difficile de succéder à Divergente...

A partir de 13-14 ans.

"Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un "don', un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui
gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s'aider – ou décider de se détruire."


02 décembre 2016

Phobos, tome 3, de Victor Dixen

phobos-t3

624 pages passionnantes d'un bout à l'autre pour clore (ou pas?) une fabuleuse trilogie ! Et quelle couverture!

Le tome 1 était plutôt "conte de fée", le tome 2 davantage "l'enfer, c'est les autres", le tome 3, lui, est tourné tout autant vers les événements sur terre que ceux sur Mars. Il est également plus noir, plus angoissant, mais tout aussi passionnant que les précédents.

Beaucoup de révélation jalonnent ce tome 3, certaines annoncées dans le tome Origines, qu'il vaut mieux lire avant. Ces révélations chamboulent totalement les relations entre nos colons martiens, et l'auteur entretient le suspense en intercalant dans le livre le début des chapitres du tome Origines à la manière d'une chaine cryptée : "la suite sur la chaine cryptée Origines pour les abonnés".

Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler ce tome 3 mais une fois la dernière page terminée, des questions restent sans réponse ... Une fin ouverte, très (trop?) ouverte!

Alors, peut-etre peut-on espérer un tome 4? ou un tome Origines pour les filles dont certaines restent très mystérieuses?

Une fabuleuse trilogie, originale par ce mélange de science fiction et de télé-réalité, inoubliable par ses personnages si attachants, si vivants.

A partir de 11 ans.

 

25 novembre 2016

Phobos, origines, tome 2,5, de Victor Dixen

phobos origines

Lorsque j'ai terminé les excellents tomes 1 et 2 de Phobos, le tome 3 n'était pas sorti. J'ai donc très logiquement enchainé avec Phobos Origines, ne sachant pas trop s'il s'agissait d'une nouvelle ou d'un gros roman, mais me disant que ce serait sympa d'en savoir plus sur les prétendants.

Et là, grande claque! Moi qui m'attendais à un truc sympa pour attendre le tome 3, je découvre un livre qui raconte la sélection des prétendants et qui est rempli de surprises, des surprises du genre explosives, qui vont forcément impacter le tome 3!

Donc pas du tout un tome à lire éventuellement, mais un tome 2,5 qui apporte vraiment beaucoup à la trilogie (qui n'en est plus une), qui se dévore et à la fin duquel on se dit "ouh là, le tome 3 va être compliqué..."

Bref, lisez les deux tomes de Phobos, puis Origines, puis le tome 3, parce que c'est vraiment une excellentissime fausse trilogie même si je n'ai pas encore lu le dernier tome (mais je vais bientôt réparer ça!)

A partir de 11 ans.

 

22 novembre 2016

Phobos, tome 2, de Victor Dixen

phobos2

Encore une couverture magnifique pour ce tome 2, et un contenu à la hauteur !

Le tome 2 est tout aussi passionnant que le premier mais davantage centré sur la découverte des personnalités : Sartre disait "L'enfer, c'est les autres", on se rend compte que sur le long terme, la situation risque de se compliquer entre les 12 prétendants, du fait de personnalités très différentes!

L'histoire alterne également entre Mars et les événements qui se déroulent sur terre.

Difficile d'en dire plus sans spoiler le roman, ce qui serait dommage, mais la fin, comme celle du tome 1, est extrêmement bien trouvée et donne juste envie de se jeter sur le tome 3 (qui sort le 24 novembre!!!)

En attendant, j'ai commencé le tome sur les origines qui permet de mieux découvrir les garçons, car Phobos étant raconté du point de vue de Léonore, on reste un peu sur sa faim concernant les prétendants.Bientôt une chronique sur les origines avant de dévorer le tome 3!

Bref, foncez, jetez-vous sur cette magnifique trilogie, à partir de 11 ans.

 

 

17 novembre 2016

Phobos, tome 1, de Victor Dixen

phobos

En  prévision de la sortie du tome 3 le 24 novembre, j'ai commencé à relire le tome 1. J'en gardais un souvenir assez précis, mais malgré cela, la magie est au rendez-vous, c'est un vrai plaisir!

Phobos, ce sont d'abord de magnifiques couvertures! Impossible de résister!

Ensuite, il y a ce côté "conte de fée" qui fonctionne lorsque l'on découvre les prétendants, qui ont tous eu une vie difficile avant de monter sur le devant de la scène. Léo est particulièrement intéressante car c'est la seule parmi les filles qui doute du conte de fée, qui refuse de se laisser emporter et veut garder la tête froide. Son attitude évolue tout au long du roman, entre raison et sentiments. On connaît moins les garçons, mais un tome hors-série leur est consacré, donc on en reparlera bientôt.

Mais Phobos, ce n'est pas "juste" ce possible conte de fée, derrière, il y a toutes les manigances que l'on découvre très rapidement, sans savoir où cela va mener les héros... et le lecteur.
Un roman qui en met plein les yeux grâce à une écriture agréable et vivante : on a l'impression d'embarquer avec eux devant la foule de découvrir le Cupido, de flotter dans le parloir...

Une fois la dernière page tournée, on n'a qu'une envie, enchainer avec le tome 2 pour retourner dans les étoiles!

A partir de 11 ans.

"Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter."

 

 


03 novembre 2016

La ballade de Pern, La grande guerre des Fils, d'Anne Mac Caffrey

Balade de Pern-t3Je suis en train de terminer le tome 4 de La grande guerre des fils, c'est vraiment excellent! Mon fils les a lus encore plus vite que moi! C'est d'ailleurs lui qui m'a dit "c'est drôle, cette série mélange un monde médiéval avec des aspects futuristes de science fiction"

C'est vrai que la Ballade de Pern, comme Ténébreuse, de Marion Zimmer Bradley, sont à la fois de l'héroic fantasy et de la science fiction, je n'ai d'ailleurs pas trouvé d'équivalent récent de ce type de littérature.

Ces 4 tomes sont vraiment très bon à la fois autant par le scénario que par les personnages auxquels on s'attache au fil des années, qu'ils soient humains ou dragons. Et quel final!

Ces 4 tomes Le vol du dragon, La quête du dragon, Le dragon blanc et Tous les weyrs de Pern sont complétés par Le chant du dragon et la chanteuse dragon, qui détaillent l'histoire de Menolly, Les tambours de Pern, qui raconte celle de Piemur, ou encore Les renégats de Pern et Les dauphins de Pern, auxquels il est fait de nombreuses allusions dans Tous les Weyrs de Pern.

Et comme dans ce 4e tome, il est également fait mention des origines de Pern avec l'arrivée des colons 2500 ans plus tôt, difficile de ne pas se laisser tenrer par L'aube des dragons, suivi du recueil de nouvelles La chute des fils.

D'autres tomes enfin se déroulent entre l'arrivée sur Pern et la période de La grande guerre des fils.

La série est sortie en intégrale, mais l'éditeur a fait n'importe quoi concernant l'ordre des tomes, donc je vous déconseille fortement de le suivre!

Une lecture inoubliable!

27 juillet 2016

Elia, la passeuse d'âme, de Marie Vareille

EliaUne dystopie à la hauteur de sa superbe couverture sur laquelle j'ai craqué depuis sa sortie, j'ai passé un excellent moment !

J'ai d'abord été attirée par le titre qui donnait un petit côté fantastique au roman, mais en fait, pas du tout! Pas de magie, de paranormale ou autre dans Elia, mais une dystopie classique mais efficace.

Le monde d'Elia est assez habituel pour une dystopie : après une guerre qui a détruit l'humanité, les survivants se sont organisés en caste en fonction du travail à effectuer, la communauté prime totalement sur l'individu et l'embrigadement permet de faire passer tout ça. Enfin, surtout chez ceux qui bénéficient du système puisque, bien évidemment, les castes n'ont pas du tout les mêmes droits et les mêmes conditions de vie.

Le personnage d'Elia apporte beaucoup d'humanité à l'histoire, avec le côté original de "passeuse d'âme". Elia fait partie de la classe dirigeante, mais avec beaucoup de mystères liés à son passé. Lorsqu'elle doit fuir dans un des endroits les plus difficiles de son monde, elle révèle des ressources insoupçonnées, une capacité à se faire des amis et à dépasser ses préjugés de classe.

Là aussi, on est finalement dans un schéma très classique, mais l'écriture de l'auteur rend les personnages et le monde décrits totalement réels, et font que l'on a du mal à poser le livre avant la fin.

Vivement le tome 2!

A partir de 10 ans.

"Elia est une Passeuse d'Âmes, un être sans émotions. Elle doit exécuter ceux qui sont devenus des poids pour la société : vieux, malades, opposants... Mais un jour elle ne parvient plus à obéir aux ordres et s'enfuit dans la région la plus déshéritée du pays, là où les Passeurs d'Âmes sont considérés comme les pires ennemis. Au plus profond d'immenses mines à ciel ouvert, Elia découvrira, telle une pépite, une destinée qui la dépasse."

 

10 mai 2016

Victor Dixen remporte le prix imaginales 2016 pour Phobos

phobos

Vous trouverez l'article complet ici.

Je vous avais parlé de Phobos l'été dernier, j'avais adoré ce tome 1. Depuis, le tome 2 est sorti et le tome 3, qui termine la trilogie, sort en novembre. Petit bonus : en juin sort un tome Préquelle qui a l'air tout à fait savoureux également.

Alors si vous n'avez pas encore lu Victor Dixen, que ce soit Phobos ou Animale (et d'autres encore que je n'ai pas lus) faites-vous plaisir!

11 avril 2016

Cité 19, tome 2, Zone blanche, de Stéphane Michaka

cité-19-t2

J'avais été emballée par le tome 1, j'ai trouvé le tome 2 tout aussi excellent!

L'écriture est fluide et agréable, le personnage de Faustine intéressant, le Paris du XIXe siècle incroyablement réel, mais ce qui fait la différence, ce qui crée la magie de l'histoire, c'est ce scénario fabuleusement original!

Je ne peux pas en dire plus pour ne pas dévoiler l'histoire, mais l'intrigue va bien plus loin que le voyage dans le temps, sujet traité dans de nombreux romans, elle s'éloigne du "classique" et renouvelle le thème du voyage temporel.

Le tome 2 termine ce diptyque.

A lire absolument!

A partir de 10-11 ans.

 

30 septembre 2015

Collection Des histoires de futurs

Cela faisait un moment que cette collection me faisait de l'oeil à la librairie, je me suis laissée tenter, et j'ai vraiment bien aimé les trois romans que j'ai lus, qui font partie des derniers parus.

Ascenseur pour le futur, de Nadia Coste, dans un cadre de science fiction, traite des relations père fils mais de manière totalement détournée. L'histoire est passionnante, sans temps mort (d'autant plus que les romans sont très courts) mais l'histoire donne à réfléchir une fois qu'on a posé le livre.

Des ados parfaits, d'Yves Grevet, évoque plutôt la période de révolte de l'adolescence, liée à la relation parent enfant également. Est-il souhaitable d'être parfait? là aussi, le livre fait réfléchir.

Enfin, Un week-end sans fin, de Claire Gratias, nous fait entrer dans la tête d'une ado "révoltée" obligée de passer son week-end à la campagne avec sa cousine. Mais qui va revivre son samedi encore et encore. Encore une fois, l'histoire fait réfléchir, puisqu'elle met l'accent sur le comportement de Charlotte, mais également les raisons de son comportement, ses défauts mais aussi ses qualités par rapport à sa cousine.

Ces romans se lisent rapidement, à partir de 8-9 ans sans problème si on le souhaite. Ce que j'ai aimé, c'est que sous une apparence de superficialité, ils abordent finalement des questions de fond de la vie des ados, sans jamais être "tout blanc ou tout noir". On sent que le but est avant tout de faire réfléchir, pas de donner des conseils "tout faits".

Je conseille, ce sont vraiment des romans intéressants. Il en existe d'autres, d'auteurs différents, dans la même collection.

ascenseur pour le futur  un week-end sans fin  Des ados parfaits