02 août 2017

Vagabonde, d'Hervé Jubert (trilogie)

vagabonde

Une découverte bien sympathique que cette trilogie jeunesse, toujours dans la collection Rageot thriller.

L'auteur était également un gage de qualité puisque j'avais déjà eu l'occasion d'apprécier l'excellente série M.O.N.S.T.R.E. ou encore la trilogie de Blanche.

Dans cette trilogie originale, onrencontre des personnages hauts en couleur, sympathiques pour une suite d'aventures, presque une chasse au trésor, au volant d'un combi volkswagen surnommé Vagabonde.

Même si certains dénouements sont un peu "faciles", on est pris par le récit et il faut attendre le dernier tome pour comprendre le fin mot de l'histoire!

Une lecture jeunesse de type policier mais avec beaucoup d'humour, à conseiller à partir de 12 ans.

Billie Bird est une adolescente pétillante et une collégienne sans problème.
Billie Bird a quinze ans, un petit frère, Séraphin et un grand-père un peu toqué.
Billie Bird conduit un combi Volkswagen baptisé Vagabonde.
Billie Bird a des ennuis. Son père est séquestré par un individu qui réclame des têtes du zodiaque chinois en échange de sa libération.
Ça tombe bien, Billie Bird est une voleuse. Et l’une des meilleures !



22 juin 2017

Les éclaireurs, d'Antoine Bello (Les falsificateurs t2)

éclaireurs

Après un tome 1 que j'avais trouvé vraiment excellent, j'ai retrouvé avec plaisir Sliv et ses compagnons dans ce tome 2 tout aussi réussi. Plus politique car plus proche de nous historiquement, ce tome 2 nous fait revivre les événements du 11 septembre, le contexte politique de l'époque, la guerre en Irak...

Comme pour les Falsificateurs ou Ada, on ne sait plus ce qui est réel et inventé, tout semble tellement plausible! Pas de grossière  "théorie du complot" mais des petites touches, toute en finesse, de manipulation de l'information qui forment un ensemble totalement crédible. Et si c'était vrai?

A travers la quête de Sliv pour découvrir la finalité du CFR, c'est la "grande" Histoire que l'on (re)découvre.

Un livre passionnant, intelligent, digne des plus grands romans d'espionnage sans pour autant en être un. Inclassable et incontournable !

"C'est l'histoire de Sliv, agent spécial du CFR (Consortium de Falsification du Réel), qui veut comprendre pour quoi et pour qui il travaille.
C'est l'histoire d'une organisation secrète internationale, qui tente d'influer sur l'histoire des hommes, et dont l'existence est brutalement remise en cause un certain 11 septembre 2001.
C'est l'histoire de Youssef, tiraillé entre sa foi et son amitié ; de Maga, jeune femme moderne que son mariage précipite dans une famille d'intégristes ; de Lena, dont la rivalité professionnelle avec Sliv cache peut-être des sentiments d'une autre nature.
C'est l'histoire d'une grande nation, l'Amérique, qui trahit ses valeurs quand le monde a le plus besoin d'elle.
C'est, d'une certaine façon, l'histoire du siècle qui vient."

12 avril 2017

Le cri, de Nicolas Beuglet

le criJ'ai terminé ce thriller français hier soir et je reste un peu sur ma faim. Le scénario est original, avec un petit côté scientifique, et certains retournements sont particulièrement inattendus, on est loin des tueurs en série et autres meurtres "classiques".

L'écriture est fluide, prenante et efficace, mais j'ai eu du mal à accrocher aux deux personnages principaux, et à être totalement prise dans l'histoire malgré d'indéniables qualités.

Un bon thriller, que je conseille, mais auquel il manque pour moi un petit "quelque chose".

"Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre...

Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l'hôpital semble si peu à l'aise avec l'identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?

Pour Sarah, c'est le début d'une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l'île de l'Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice."

 

Posté par nemo_ à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mars 2017

Dix minutes à perdre, de Jean-Christophe Tixier

dix minutes à perdreJe cherchais des petits romans policiers pour la Bibliothèque de mon village, et je suis tombée sur Dix minutes à perdre. Convaincue par les commentaires, je l'ai fait acheté et je l'ai lu afin de pouvoir le présenter.

Avec ses 160 pages, il est abordable pour un bon lecteur de 8-9 ans et pour des plus grands. Tim est un ado classique, sympathique, qui a déménagé au début de l'été suite au changement de poste de son père. Il quitte son appartement parisien pour se retrouver dans sa nouvelle maison à la campagne, loin de ses amis. Et avec une connexion internet très mauvaise. Un jeune héros dans lequel tout le monde peut facilement se reconnaître, donc.

Il décide alors de commencer à détapisser sa chambre et découvre des messages... A partir de là, le lecteur est totalement emporté par l'histoire : que s'est-il réellement passé dans cette maison ? pourquoi le plombier a-t-il un comportement si étrange? et pourquoi cette impression de danger?

L'histoire se déroule sur une durée de 48 heures mais est très dense, rapide, prenante, une vraie réussite! En tant qu'adulte, j'ai aussi beaucoup apprécié.

A partir de 8-9 ans.

 

05 mars 2017

Chemins toxiques, de Louis Sachar

chemins toxiquesJ'avais apprécié l'originalité du Passage, de Louis Sachar. Chemins toxiques, du même auteur, s'adresse davantage au jeune public mais constitue un thriller pour enfants et ados très intéressant, un genre que l'on trouve peu.

Trois personnages forment l'intrigue centrale : Tamaya, brillante élève de CM2, respectueuse des règles, sérieuse, et qui se demande pourquoi plus elle grandit, plus le fait de respecter les règles lui est reproché... Marshall, son voisin, qui l'accompagne à l'école mais ne veut plus qu'ils se parlent car lui est en 5e. Et Chad, le mauvais garçon, méchant mais que les autres admirent.

L'auteur pose les bonnes questions concernant les relations entre les enfants, le harcèlement et donne une réponse à laquelle on ne s'attend pas. Mais parallèlement à cet aspect "scolaire" se déroule un véritable thriller dans les bois, avec angoisse et ambiance sombre.

Un roman intéressant qui devrait passionner les jeunes lecteurs mais léger pour un adulte.

A partir de 9 ans.

"Un pas de plus, et ce pourrait bien être le dernier...Tamaya, la discrète, la bonne élève, ne prend pas, pour rentrer chez elle, le chemin habituel. À contrecœur, elle suit son ami Marshall qui l'entraîne à travers les bois. Il veut à tout prix éviter Chad, la brute de l'école qui ne cesse de le terroriser. Mais en s'enfonçant dans la forêt, ils vont au-devant de dangers plus grands encore...Suspense et frissons, mais aussi humour et émotion, dans un thriller écologique passionnant."


13 janvier 2017

Le copain de la fille du tueur, de Vincent Villeminot

copain-fille-tueur

J'ai découvert Vincent Villeminot avec Les pluies, roman que j'avais adoré. Le copain de la fille du tueur a une histoire totalement différente mais un point commun : des personnages fouillés, que la plume de l'auteur rend totalement réels!

Avec Le copain de la fille du tueur, on plonge dans le quotidien d'un pensionnait suisse pour fils de milliardaires. Mais finalement, on en apprend très peu sur le pensionnat, l'histoire étant centrée essentiellement sur les personnages : Charles, Touk-E et Selma.

On entre vraiment dans la tête de Charles, on découvre ses pensées, on voit à travers ses yeux : l'arrivée de Touk-E et leur amitié, et surtout, Selma.

Le livre est court mais intense, il s'agit surtout d'une histoire d'amour centrée sur le personnage mystérieux de Selma. Qui est-elle vraiment?

L'histoire entraîne le lecteur sans un instant de répit, mais la rapidité de l'histoire est finalement assez frustrante et l'histoire de fond assez simple et prévisible. Cependant, la puissance de l'écriture rend ce roman difficile à poser avant la fin!

Plutôt à partir de 13 ans pour avoir un peu de maturité vis-à-vis des actions de Charles et Touk-E et de leurs échanges, ensuite parce que certaines scènes peuvent choquer des lecteurs plus jeunes.

"Charles vient d'intégrer un internat pour " gosses de riches ", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils tuent le temps comme ils peuvent, allumant fausses révolutions et vrais incendies ... jusqu'à l'arrivée de Selma. Elle est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un trafiquant de drogue en cavale."

11 janvier 2017

Rêver, de Franck Thilliez

rever

J'avais découvert Franck Thilliez avec Syndrome E et si vous m'avez suivie durant l'été, vous n'avez pas pu rater mes commentaires élogieux puisque je n'ai pas arrêté d'en parler...

J'ai terminer hier soir Rêver, son dernier roman, et il est vraiment très bon! Comment un auteur arrive-t-il à écrire autant d'excellents romans dans le même genre tout en réussissant à ce qu'ils soient différents, ça m'épate!

Rêver est très prenant, dès les premières lignes, l'écriture de Franck Thilliez attrape le lecteur et ne le lâche plus! L'ambiance est angoissante, opressante, d'autant plus qu'on se demande très vite si Abigael, le personnage principal, est réellement sain d'esprit...

La particularité de Rêver, c'est que l'auteur nous promène sur une période de 6 mois, mais avec des allers-retours incessants. Entre cette "errance" temporelle et les difficultés d'Abigael à différencier le rêve de la réalité, le lecteur peut être un peu déstabilisé. Mais on s'habitue vite.

Ces va-et-viens temporels, symbolisés par une petite frise chronologique au début des parties, rend encore plus difficile le fait de comprendre le fin mot de l'histoire avant que l'auteur ne nous révèle tout. On est ballotés par l'histoire, on souffre avec Abigael, on retient notre souffle, on se dit, nous aussi "mais est-ce que je n'ai pas déjà vécu cela?" C'est déstabilisant mais finalement, cela enrichit beaucoup le suspense...

Et encore une fois, je n'ai pas du tout vu la fin arriver, je n'ai compris le "pourquoi" que lorsque l'auteur l'a décidé.

Très prenant, angoissant, déstabilisant mais vraiment excellent!

"Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres.
Si ce n'étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même."

14 décembre 2016

Nom de code : Blackbird, tome 1 Cours ou meurs, de Anna Carey

blackbird-t1

Le ton est donné par le titre, Blackbird est un thriller jeunesse / jeune adulte rythmé, une course poursuite effrénée que le lecteur ne peut pas lâcher avant la fin!

Une fois que l'on s'est habituée à l'utilisation de la 2e personne par l'héroïne, on est vite pris dans l'histoire : qui est cette jeune fille amnésique, pourquoi la poursuit-on?

Un roman qui plaira aux amateurs d'Alex Rider, Bodyguard et autres romans du même genre.

Il s'agirait d'un dyptique et le tome 2 est sorti.

A partir de 12 ans.

"Tu ne sais pas qui tu es, mais eux le savent. Liste des choses que je sais : - Je suis à Los Angeles - Je me suis réveillée sur les voies du métro à la station Vermont-Sunset - Je suis une fille et j'ai de longs cheveux noirs - J'ai un oiseau et un code (FNV02198) tatoués sur le poignet droit - Je suis en fuite - Des gens essaient de me tuer"

24 octobre 2016

Projet Anastasis, de Jacques Vandroux

projet-anastasisC'est en cherchant sur Amazon les thrillers bien notés que j'ai découvert les romans de Vandroux. 4,5 étoiles pour 385 commentaires, forcément, ça interpelle!

Après lecture, effectivement, Projet Anastasis est un thriller passionnant. Des personnages approfondis que l'on découvre au fut et à mesure, un début sur les chapeaux de roue, un lien avec le nazisme et la fin de la 2de guerre mondiale, vraiment très intéressant!

J'ai quand même trouvé qu'il était un peu long par rapport au contenu : aucun passage n'est ennuyeux mais après lecture, on se demande parfois ce qui a pris tant de temps.

Le scénario est bien pensé mais il se déroule également peut-etre un peu trop facilement, on apprend vers le milieu du livre le fin mot de l'histoire, et la suite raconte finalement davantage leurs péripéties pour s'en sortir (ou pas), donc pas de suspense insoutenable concernant l'histoire.

Un très bon thriller, donc mais aquel il manque pour moi le petit quelque chose qui fait passer du très bon à l'excellent.

Mais je conseille :-)

"Jean Legarec, responsable d’une agence privée de renseignements, n’a qu’une vague idée de ce qu’il va affronter lorsqu’il accepte une demande inhabituelle : enquêter sur la disparition d’un enfant de six ans, petit-fils d’un homme politique français influent. Pour un million d’euros, il va se lancer dans des recherches qui lui feront prendre tous les risques et le confronteront à son propre passé.

Passant d’une ville de Paris secouée par des attentats sanglants aux neiges munichoises, de l’apparente douceur de l’île de Malte aux sombres forêts vosgiennes, le privé va croiser des témoins qui lui apporteront, pièce par pièce, la preuve d’un complot prenant racine dans le mal absolu. Ses alliés : un déporté des camps de la mort encore vigoureux, une historienne allemande sans tabou, d’anciens mercenaires aux méthodes très personnelles, une Alsacienne au charme discret, mais efficace, un ancien militaire qui rêve de sa Provence, des diplomates qui n’ont jamais vraiment pris leur retraite… Quand l’argent et le pouvoir sont en jeu, l’imagination ne connaît pas de limite, et la vie n’a plus de prix."

 

 

23 août 2016

Pandemia, de Franck Thilliez

pandemiaPour terminer cette série de 5 qui m'a permis de découvrir Franck Thilliez, voici Pandemia.

Pandemia cloture la série des aventures de Sharko et Hennebelle par une course contre la montre dans une ambiance très tendue d'apolcalypse. Impossible de le poser avant la fin!

Reprenant des éléments des quatre précédents romans, Pandemia apporte des explications et relie les différents romans en un tout complexe mais cohérent.

Un énorme  coup de coeur pour ces cinq romans et pour cet auteur que je ne connaissais que de nom !