09 septembre 2017

Le héros perdu, Héros de l'Olympe, t1, de Rick Riordan

heros-olympe-t1

Avec ce tome 1, le lecteur replonge avec délices dans le monde de Percy Jackson... sans Percy Jackson.

De nouveaux personnages, attachants, drôles et mystérieux font leur apparition : Jason, puissant fils de Zeus mais amnésique, Piper, fille d'Aphrodite qui ne veut surtout pas utiliser sa beauté et passer pour une fille sans cervelle et Léo, drôle et agaçant, qui cherche sa place...

Nous retrouvons Annabeth, Chiron et tous les pensionnaires de la colonie des sang-mêlé et suivons les personnage à travers une nouvelle quête, tandis que les dieux restent muets et les portes de l'Olympe close.

A travers ce tome 1, on comprend peu à peu qui est Jason et l'idée géniale qui va mener cette nouvelle série (enfin, la première fois, je n'ai compris qu'à la fin!)

Un excellent (et dense : 600 pages) premier tome totalement addictif et à la hauteur des 5 tomes de Percy Jackson.

A tout âge, mais après avoir lu la série Percy Jackson.

"Quand Jason, Piper et Leo arrivent au camp des Sang-Mêlé, ils ne savent pas du tout ce qui les attend. Apparemment, ce serait le seul endroit où les enfants des dieux grecs seraient en sécurité. Car Jason est le fils de Zeus, Piper la fille d'Athéna et Leo, fils d'Héphaïstos
Ils ont été choisis pour une quête bien dangereuse pour des demi-dieux inexpérimentés. Leur mission ? Délivrer Héra, la reine des Dieux, victime d'une terrible malédiction..."


01 juillet 2017

Maresi, chroniques de l'abbaye écarlate, de Maria Turtschaninoff

maresi

Pour une fois, ce n'est pas la couverture qui m'a attirée, j'avoue ne pas aimer du tout!

En revanche, l'écriture, agréable, fluide et efficace, nous entraîne vite dans l'histoire aux côtés de la jeune Maresi. Dès le début, on apprend qu'il s'est passé "quelque chose", et tout au long du récit, on sent la tension monter peu à peu. L'auteur, par l'intermédiaire de Marési, nous fait découvrir l'abbaye et son organisation. On entre dans un monde extrêmement bien imaginé, où les jeunes filles peuvent grandir en liberté, être éduquées et bien traitées. On apprend peu à peu que la situation est bien différente à l'extérieur...

Maresi est attachante : impulsive, spontanée, curieuse de tout, elle entraine le lecteur à sa suite à la découverte des autres mais je n'ai pas l'impression d'avoir été "dans sa tête" comme avec d'autres romans.

L'histoire se lit bien, et même si le scénario n'a que peu de suspense, c'est un livre agréable que l'on a envie de lire jusqu'au bout, avec une fin assez intense. Une belle histoire à laquelle il m'a cependant manqué quelque chose.

A partir de 12-13 ans.

"Maresi vit à l'Abbaye Ecarlate, sur une île quasi invisible depuis la mer et qui sert de refuge aux femmes depuis des décennies. Là, elles peuvent s'instruire, grandir et s'épanouir loin de la brutalité du monde et, parfois, de la fureur des hommes. Cette terre d'asile, cette terre de femmes, est placée sous la protection de la Déesse, la Mère Originelle, et les hommes ont interdiction d'y poser le pied. Mais un jour, une nouvelle fille vient demander l'asile. Qui est-elle ? Et qui la poursuit ?"

12 juin 2017

Les salauds de l'Europe, Guide à l'usage des Eurosceptiques, de Jean Quatremer

salauds-Europe

On entend beaucoup parler de L'Europe sans finalement trop savoir quoi en penser. Lorsque j'ai vu ce livre, je me suis dit "pourquoi pas". Après avoir terminé ma lecture (plus difficile, il est vrai, que mes habituels romans...), je suis ravie de ce choix.

Le livre se lit facilement, l'auteur connaît parfaitement son sujet, et le discours est très mitigé, ni tout blanc, ni tout noir. L'auteur présente l'Europe puis reprend, chapitre par chapitre, les reproches qui lui sont faits. "L'Europe s'est faite dans le dos des peuples", "Les Eurotechnocrates sont tous corrompus" etc Il développe le sujet en séparant ce qui est vrai de ce qui ne l'est pas, toujours de manière argumentée et intéressante.

Enfin, en fin de livre, il explique comment l'Union européenne pourrait être réformée, et pourquoi c'est si difficile...

J'ai beaucoup appris sur l'Europe, même si j'avais déjà de bonnes bases, et malgré cela, j'ai toujours du mal à maîtriser les institutions européennes, une seconde lecture ne serait probablement pas inutile. Mais je ressors de cette lecture avec la sensation de mieux comprendre l'Union européenne, de mieux cerner le vrai du faux dans ce que j'entends ou dans ce que je lis, et cela, c'est inestimable!

Un livre à lire.

"Peut-on encore être européen ? Trop de scandales, comme l’embauche de José Manuel Durão Barroso, l’ancien président de la Commission, par la banque d’affaires Goldman Sachs. Trop de compromissions, comme l’élection de Jean-Claude Juncker à la tête de l’exécutif européen, lui qui a transformé son pays, le Luxembourg, en paradis fiscal. Trop d’échecs, de l’économie au contrôle des frontières extérieures en passant par le social ou la défense. Trop de libéralisme débridé. Et trop peu de démocratie.

Il est facile de dresser un acte d’accusation implacable contre l’Union en dissimulant la responsabilité des gouvernements nationaux dans ces dérives. Les salauds de l’Europe, ce sont à la fois les États, les maîtres de l’Union, qui ont trahi le rêve des pères fondateurs, et les démagogues qui essayent de faire croire qu’un retour vers le passé résoudrait tous les problèmes. Il est temps de redire ce que l’Union nous a apporté à l’heure où elle n’a jamais paru aussi fragile, menacée de l’extérieur par la Russie de Poutine et les États-Unis de Trump, et de l’intérieur par le Brexit et la montée des partis extrémistes.

Dans ce livre percutant, l’un des meilleurs spécialistes de l’Europe reprend un à un les arguments de ses opposants en démêlant le vrai du faux et rappelle que la construction communautaire, aussi perfectible soit-elle, reste la dernière utopie pacifiste d’une planète au bord de l’abîme."

Posté par nemo_ à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 juin 2017

La nuit dernière au XVe siècle, de Didier Van Cauwelaert (livre audio)

la nuit derniere au XVe siecle

J'ai découvert Didier Van Cauwelaert en écoutant Jules, et j'ai été séduite par son style d'écriture! Je me suis donc lancée de nouveau dans l'écoute d'un de ses romans, La nuit dernière au XVe siècle, et j'en garde un excellent souvenir.

L'inconvénient des livres audios, lorsque l'on lit très vite, c'est que le rythme est beaucoup plus lent. L'avantage, c'est que l'on s'imprègne totalement de l'histoire puisque l'on écoute attentivement toutes les phrases.

C'est avec la sensation d'avoir été totalement plongée dans l'histoire que j'ai écouté les derniers mots. Une histoire incroyable, où tout au long des chapitres, on se demande, comme le personnage principal, s'il s'agit vraiment de surnaturel ou d'une machination contre lui, inspecteur des impôts. Une histoire parfois drôle, surprenante, déconcertante également au point que l'on se dit parfois que cela va trop loin dans le surnaturel... Avant de retomber dans le "mais non, tout est calculé!"

L'humour est toujours présent, les personnages sont bien individualisés, à la fois par la voix du lecteur et par l'auteur et l'on s'imagine sans difficulté le domaine mystérieux au milieu du Berry!

Une histoire qui tient en haleine jusqu'aux derniers mots...

"Comment vivre une histoire d'amour avec une jeune femme du XVe siècle, quand on est contrôleur des impôts à Châteauroux en 2008 ? C'est tout le problème de Jean-Luc Talbot, qui était un homme normal, rangé et rationnel... jusqu'à la nuit dernière, où tout a basculé. Est-il rattrapé par une passion vécue au Moyen Âge, ou victime du complot diabolique d'un contribuable ? Ballotté de manipulations dangereuses en bonheurs fous, il se demande s'il est en train de perdre la raison, ou de trouver un sens à son existence."

02 juin 2017

Les plieurs de temps, Robin à la dernière seconde, de Manon Fargetton

plieurs de temps - Robin

Si vous suivez mon blog, vous savez que j'ai adoré tous les livres de Manon Fargetton! La barre était donc haute quand j'ai commencé Robin à la dernière seconde...

Il s'agit d'un livre plutôt pour une tranche 9-13 ans, on ne peut donc pas s'attendre à la profondeur des romans pour plus grands (surtout que le nombre de pages n'est pas le même!)

Malgré cela, l'histoire est originale, passionnante et intelligente. L'écriture est toujours aussi efficace, bien qu'un peu plus simple côté vocabulaire, et l'on est (comme toujours avec les livres de l'auteur) projeté dans l'histoire.

Cependant, j'ai eu un peu de mal à accrocher avec Robin. Gentil, timide voire trouillard, je trouvais qu'il manquait un peu de consistance (pour un adulte, bien sûr!) tout en sachant que c'était nécessaire pour que les enfants puissent s'identifier.

Finalement, au fil des pages, j'ai été prise par le récit. Comme dans Le livre de toutes les réponses sauf une, le côté fantastique est presque un prétexte pour pouvoir poser les bonnes questions et mettre en place les situations qui font réfléchir.

J'ai fini par m'attacher à Robin, à sa maturité qui apparaît à travers les questions très pertinentes qu'il se pose sur les secrets, le pouvoir et ce que l'on en fait, l'amitié, le courage, le harcèlement, l'importance des choses...

Loin d'être "juste" un bon moment de lecture, Robin à la dernière seconde fait réfléchir le jeune lecteur sur sa propre vision des choses, l'incite à se demander ce qu'il ferait et peut devenir, lorsque le parent lit également le livre, un excellent support de discussion parent-enfant.

En prime, j'ai adoré la fin qui m'a faite me jeter sur le tome suivant, Anthony à 5 minutes près. Mais ce sera pour une autre chronique (demain ;-) )

En conclusion, je conseille sans hésiter aux enfants à partir de 8-9 ans mais également à leur parent car c'est vraiment l'occasion d'un échange intéressant avec les plus jeune sur les "et toi, à sa place...?"

"Robin est un Plieur de temps. Grâce à son horloge magique, il peut arrêter le temps. Mais suffit-il d’avoir un super-pouvoir pour devenir un super-héros  ?"

 

24 janvier 2014

Le Petit Prince, de Fabrice Colin

petit-prince

Prêtés par une copine pour ma Pitchoune, les livres de la série Le Petit Prince font, en ce moment, les bonheur de mes trois loustics puisqu'ils les dévorent du premier au dernier!

Le Petit prince découvre différentes planètes, accompagné de Renard, et doit faire face au "méchant", le serpent. Bon, on est loin de la complexité du "vrai" petit prince, mais cela reste des livres agréables (j'adore le Petit prince de Saint-Exupery, j'avoue ph34r-1c56 )

Les histoires sont sympas, les illustrations attractives, cette série est à conseiller pour les enfants qui commencent à bien lire, elle a tout pour plaire!

A partir du moment où l'enfant est lecteur.

"Quand le Petit Prince et Renard débarquent sur la planète du Temps, quelque chose ne tourne pas rond... Dans un village, tout s'est arrêté ; dans un autre, tout s'accélère. Aidé de leur nouvel ami Caracatus, ils décident de partir à la recherche du Grand Horloger. Lui qui connaît si bien le temps détient peut-être la clé de l'énigme ?"

 

Posté par nemo_ à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 février 2013

Le talisman de Nergal, tome 5

nergal_5Enfin, j'ai reçu la suite!!!

J'ai parlé de cette série ici pour le tome 1 mais j'ai également écrit des messages pour les autres tomes que vous trouverez en cherchant Nergal dans le moteur de recherche. J'avais eu un peu de mal au début du tome 1 mais plus on avance dans les tomes, plus l'histoire est passionnante! Le tome 5 est particulièrement prenant, difficile d'en décrocher...

Je ne le résume pas pour ne pas gâcher l'histoire à ceux qui découvriraient cette histoire maintenant.

Un seul reproche : pourquoi avoir changé de format d'édition en cours de route? enfin, la maniaque qui parle n'en subira pas les conséquences puisque les livres sont empruntés à ma soeur siffle_21cfd mais quand même!