17 mai 2017

Lorien Legacies, t2 : le pouvoir des Six

lorien-legacies-t2

Comme prévu, ce tome 2 est beaucoup plus "fuite en avant" que "roman pour lycéen" et la formule est efficace puisqu'il est difficile à poser avant la fin.

Bien que Numéro Quatre m'ait un peu agacée par certaines réactions, j'ai trouvé ce tome 2 passionnant. On y découvre davantage les amis humains, mais également Six, un personnage très prometteur!

Toujours très sympa à lire, une série qui plaira aux ados (et pas qu'eux) à partir de 11-12 ans.


14 mai 2017

Lorien Legacies, t1, Numero 4, de Pittacus Lore

numéro 4

Maintenant que le dernier tome est sorti, je me suis enfin lancée dans cette série que j'observe de loin depuis des années!

J'ai terminé le tome 1 et j'ai suffisamment apprécié ma lecture pour enchainer avec le t2, c'est bon signe.

L'histoire rappelle Superman ou la série Roswell puisqu'il s'agit d'extra-terrestres enfants cachés sur terre pour échapper à d'autres extra-terrestres qui ont détruit leur planète.  Un jeune héros de 15 ans apprend à utiliser ses pouvoirs tout en restant caché, et aimerait bien avoir le droit de vivre une vie normal avec des amis et une petite amie.

Ce tome sur Numero 4 n'est pas très original, mais il nous permet de découvrir le personnage comme un lycéen normal arrivant dans un nouvel établissement avec les difficultés que cela peut poser. L'histoire de fond s'accélère à la fin  et laisse à penser que le tome 2 devrait être moins "lycée" et davantage "lutte pour la survie".

Ce tome 1 se lit très bien, et sans être un coup de coeur, il donne envie de lire la suite.

A partir de 11 ans.

"Neuf d'entre nous sont venus sur Terre. Notre but était de grandir, de nous entraîner et de nous réunir pour ne faire plus qu'un afin de les combattre. Mais ils nous ont trouvés et nous ont pris en chasse les premiers. À présent, nous sommes tous en fuite. Nous nous cachons en permanence, pour que personne ne nous repère. Nous vivons parmi vous sans que vous vous en rendiez compte. Mais eux le savent. Ils ont attrapé Numéro Un en Malaisie. Numéro Deux en Angleterre. Et Numéro Trois au Kenya. Ils les ont tous tués. Je suis Numéro Quatre. Le prochain sur la liste."

05 mai 2017

Conspiration 365, tome 2, de Gabrielle Lord

conspiration-365-t2

Un tome 2 aussi efficace que le premier, qui commence sur les chapeaux de roue! Un nouveau personnage apparaît, mystérieux, dont on ignore quel sera le rôle dans cette course contre la montre.

Toujours accessible à partir de 10-11 ans : adrénaline en forte dose, tomes assez court, sur le modèle des épisodes d'une série, un bon cocktail pour plaire aux ados.

 

01 mai 2017

Conspiration 365, de Gabrielle Lord

conspiration-365-t1

J'ai longtemps hésité avant de débuter cette série car les commentaires étaient mitigés. J'ai finalement dévoré le tome 1 hier, et je vais enchainer avec le tome 2.

Sans être la série du siècle, le tome 1 est très addictif, très "action" et impossible à poser avant la fin. Ce qui n'est pas très difficile puisque le livre compte seulement 200 pages, un format parfait pour les lecteurs ados qui ont parfois des réticences à attaquer un gros livre.

Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans l'action aux côtés de Cal, 15 ans, un jeune garçon qui vient de perdre son père et qui est entraîné dans un engrenage infernal avec un seul but : survivre.

La spécificité du livre est que chaque tome correspond à un mois car Cal doit survivre 365 jours, même s'il ignore pourquoi. Il y a donc 12 tomes assez courts, et le tome 1 se termine sur une situation critique qui donne forcément envie de lire le tome 2.

Dans ce tome 1, pas de "scène violente" même si on retient souvent son souffle, ce thriller jeunesse peut donc être lu à partir de 10-11 ans. Il plaira aux amateurs d'Alex Rider et de Bodyguard.

"La veille du Nouvel An, Cal, 15 ans, reçoit un terrible avertissement : " Ils ont tué ton père. Ils te tueront. Tu dois te cacher pendant un an!" Commence alors pour lui une folle course contre la montre. Chaque seconde qui passe risque d'être la dernière... Il a 365 jours pour survivre."

29 avril 2017

Sauveur & fils, saison 2, de Marie-Aude Murrail

sauveur-et-fils2

J'avais eu un coup de coeur pour le tome 1 de cette série et le tome 2 est tout aussi excellent! On retrouve avec bonheur Sauveur et ses patients, et on le découvre davantage dans sa vie privée et son essai pour mettre en place une vie de couple avec la complexité des familles recomposées.

Certains patients nous sont déjà familiers, d'autres sont nouveaux et permettent d'aborder des thèmes aussi variés que le refus d'être une fille, le harcèlement, l'addiction au sucre...

Le lecteur est porté tout le long par l'écriture fluide de Marie-Aude Murrail et ne repose le livre qu'à la fin, avec une sensation de bien-être et de plaisir.

J'ai hâte de lire la saison 3!

Difficile de dire si cette série est à destination des adultes ou des ados mais peut être appréciée des deux, à partir de 12-13 ans.

 


28 avril 2017

Percy Jackson, Le voleur de foudre, de Rick Riordan (livre audio)

percy-jackson1-audio

C'est un vrai bonheur de retrouver Percy Jackson dans une version audio de l'excellent tome 1 : Le voleur de foudre (tome 1 qui n'a pas grand chose à voir avec le film qui en a été tiré, à commencer par le fait que Percy et Annabeth ont douze ans...)

Le rythme, l'humour et l'aventure sont au rendez-vous pour retrouver ou découvrir le monde des sangs-mêlés et des dieux de l'Olympe qui vivent en haut de l'Empire State Building à travers la quête de Percy Jackson, Grover et Annabeth.

L'histoire est extrêmement bien racontée par Benjamin Bollen pour une alternative passionnante à ce roman que j'avais envie de relire sans en trouver le temps.

Vivement la suite en livre audio!

 

26 avril 2017

Le monophone, d'Elisabeth Zöller

monophone

A faire lire aux enfants! Dans le même genre que On n'a rien vu venir, l'histoire fait réfléchir les enfants sur la liberté de penser, le fait de suivre ou non le groupe dans sa manière d'agir et ses idées, les différences, le fait de réfléchir par soi-même et de s'opposer, la liberté... le tout à travers l'histoire et les réfléxions de Mathilde, 10 ans.

Le lecteur découvre avec intérêt l'arrivée du monophone et comment il réunit d'abord les gens... avant que les chemises noires n'interviennent. Chaque petit lecteur peut se mettre à la place de Mathilde, Coolman ou encore Mylène face aux différents événements... Qui a raison? Qui a tort? Comment agir?

Le livre pose les bonnes questions à travers une histoire qui se lit très bien. Il s'agit d'une histoire pour enfant, il reste donc beaucoup de questions "pratiques" sans réponse pour un adulte à la fin, mais le livre est vraiment très intéressant.

A partir de 8 ans.

"Un seul instrument, une seule voix et c'est un peuple entier qui est menacé. Mathilde a 10 ans. Un jour, un monophone est installé sur la place de son village. Comme l'explique le Maire, ce drôle d'instrument "parle d'une seule voix, pour nous tous". Les habitants sont ravis : le monophone diffuse de la musique, mais aussi des messages importants. Bientôt, les roux sont priés de se présenter sur la place du Marché, puis les myopes. Où vont-ils ? Quand reviendront-ils ? Pourquoi les Chemises Noires, qui montent la garde auprès de l'instrument, ne veulent rien dire ? Mathilde va devoir se battre pour faire entendre une autre voix que celle du monophone : celle de la liberté."

25 avril 2017

Tenebris, les chevaliers de la Contre-Ombre, de Dave Rudden

tenebris-t1

La couverture m'a attirée lors de sa sortie en librairie mais j'ai hésité avant de l'acheter, par peur d'un énième "élu qui sauve le monde".

Finalement, j'ai trouvé ce tome 1 pas si mal mais plus sombre que ce à quoi je m'attendais.

Denizen a perdu ses parents et vit dans un orphelinat. Quelques mois après ses 13 ans, une tante inconnue l'invite chez elle et il découvre l'existence de Tenebris, un monde parallèle, et des chevaliers qui luttent contre les ombres qui passent sur terre.

Rien de bien original mais certains aspects font que le livre ne tombe pas dans la caricature :  Denizen est donc appelé à devenir un de ces chevaliers, mais il n'est pas "le sauveur", il est même plutît indécis sur le sujet, et maladroit dans son apprentissage.

Parallèlement à son histoire se déroule celle de Simon, son ami, resté à l'orphelinat. Et là aussi, l'histoire sort de l'ordinaire, avec une ambiance particulièrement angoissante...

Enfin, l'intrigue est plus complexe que simplement le choix de Denizen, ce qui apporte un peu d'épaisseur à l'histoire.

Malgré tout, si le livre se lit plutôt bien, cela reste assez léger comme scénario, malgré quelques surprises, et le livre est donc plutôt destiné à des enfants et ados qui apprécient les aventures dans une ambiance sombre et inquiétante.

Ce tome 1 se termine et peut donc être lu comme un tout.

A partir de 11 ans.

"Denizen, un jeune orphelin, n'a jamais cru en la magie ni au surnaturel. Mais, quand une créature terrifiante surgit sous ses yeux et qu'une épée faite de lumière repousse le monstre, il comprend que son destin vient de basculer. À tout jamais.
Denizen va découvrir qu'il existe un monde parallèle, où les ténèbres semblent vivantes et où l'attendent des ennemis bien plus effrayants que le pire de ses cauchemars..."

23 avril 2017

The effigies, tome 1, de Sarah Raughley

the effigiesThe Effigies est un roman "jeune adulte" fantastique qui se passe dans ce qui serait notre monde s'il avait vécu les mêmes événements : l'arrivée des spectres. Une partie des territoires est protégée de manière technologique et quatre femmes dotées des pouvoirs des quatre éléménts défendent le monde.

L'auteur évite cependant le côté caricatural en créant ces quatre personnages : elles sont caractérielles, révoltées, parfois désagréables, et dans le cas de Maia, le personnage principal, incapable d'utiliser son pouvoir.

On se rend compte très vite qu'il ne s'agit pas d'un énième roman sur des élues qui sauvent le monde, le thème porte davantage sur chaque personnalité et sur la mystérieuse secte qui encadre les Effigies. Beaucoup de secrets et de non dits, un ennemi qui s'ajoute aux spectres et un passé à explorer sont autant d'ingrédients qui font de ce tome 1 un roman plutôt original.

L'ambiance est également assez sombre, autant par le fait que le danger est permanent que par les doutes qui troublent l'esprit des Effigies et de Maïa en particulier.

Un livre prenant, au scénario complexe mais dans lequel je n'ai pas réussi à entrer totalement.

Plutôt pour ados à partir de 12 ans et adultes.

"Je m'appelle Maia Finley, j'ai seize ans et je suis la nouvelle Effigie. " Depuis quelques jours, Maia se répète ces mots en boucle, sans oser les prononcer à voix haute. Car à la minute où le monde l'apprendra, sa vie basculera. Elle deviendra une véritable célébrité, ses fans boiront la moindre de ses paroles... et son espérance de vie chutera drastiquement.

C'est que les Effigies, ces jeunes femmes dotées chacune d'un pouvoir unique lié aux quatre éléments, ne sont pas là par hasard : elles doivent protéger l'humanité des spectres – des créatures de cauchemar – mélange de chair pourrissante et de ténèbres, qui la terrorisent depuis maintenant près d'une centaine d'années. À la mort de chaque Effigie, ses capacités, ainsi que la somme de ses souvenirs, se transmettent à son héritière choisie au hasard quelque part sur la planète.

Alors, quand Manhattan subit une attaque sans précédent, Maia n'a d'autre choix que de descendre dans l'arène. Elle qui idolâtre les Effigies, comme autrefois sa sœur jumelle morte dans un incendie, va cependant tomber de haut : les trois jeunes filles ne veulent plus entendre parler les unes des autres. Pourtant le danger se rapproche, car un homme énigmatique, Saul, semble capable à la surprise générale de contrôler les spectres. Maia se retrouve aspirée dans une spirale infernale, au moment même où le feu qui couve en elle menace de la consumer tout entière !

Quatre filles, quatre pouvoirs : le dernier rempart contre les ténèbres ! Girl power, souvenirs résurgents et légendes anciennes, découvrez une course contre la montre épique qui couvre le monde entier... The Effigies marque le coup d'envoi d'une trilogie fantastique au rythme effréné !"

21 avril 2017

L'omelette au sucre, de Jean-Philippe Arrou-Vignod (livre audio)

omelette-au-sucrePlus j'écoute de livres audios et plus je me demande comment j'ai pu vivre sans! Moi qui râlais parce que je n'arrivais pas à lire autant que souhaité, je fais d'une pierre deux coups : je rends mes trajets en voiture et mes séances de rangement attrayantes et j'écoute des livres que je n'aurais pas forcément lus sinon.

Durant les trajets des vacances, outre Ewilan que j'ai déjà chroniqué (vivement le t2 en juin), nous avons écouté L'omette au sucre et Le camembert volant. Je connaissais l'auteur puisqu'il a écrit Enquête au collège mais pas du tout cette série des "Jean quelque chose".

Dès les premières notes et paroles, c'est un pur moment de bonheur, apprécié chez nous de 9 à 46 ans.

On découvre la vie quotidienne d'une famille en 1967, composée d'un père médecin, une maman au foyer et 5 enfants. Le père ayant une mémoire parfois défectueuse, les enfants s'appellent Jean-A, l'aîné, Jean-B, celui qui raconte, Jean-C, Jean-D et Jean-E. Pas de côté historique du tout mais une époque qui n'est pas tout à fait la notre : Jean-A rêve d'avoir la télé comme son meilleur copain, les jeudi après-midis sont sans école et les enfants vivent dans un appartement avec tout le côté "on s'aime mais on se tape aussi dessus".

C'est extrêmement bien conté, on ne peut qu'être emporté par les aventures de cette famille "presque comme les autres" mais tellement drôle!