18 janvier 2016

Keleana l'assassineuse, de Sarah J.Maas (3 tomes... pour l'instant)

Et zut, je me suis encore faite avoir, ce n'était pas une trilogie! Ce qui ne m'empèche pas de conseiller à fond ces trois tomes (vivement le 4e) qui sont excellents!

L'héroïne est attachante, mais les autres personnages le sont tout autant. L'auteur réussit à les rendre vivants, avec leurs forces et leurs faiblesses, dans un monde classique d'heroïc fantasy qui s'y prête bien.

Pas une seconde de temps mort dans ces trois tomes, et même si une partie de l'intrigue est assez évidente dès le début, chaque fin de tome donne envie de se jeter sur le suivant.

Il reste à attendre le tome 4, sorti en VO en septembre 2015. J'ai posé la question aux éditions de La Martinière, je transmettrai dès que j'ai une réponse.

Après la lecture de ces trois tomes, je le conseille à partir de 12-13 ans. Il est relativement violent mais pas plus qu'un Hunger Games ou un Divergente, par exemple.

 

 

keleanat3   keleanat2   keleana

 


12 janvier 2016

Keleana l'assassineuse, de Sarah J.Maas

keleana

Ce livre, je l'observe depuis longtemps car sa couverture m'a "tapée dans l'oeil". Mais moi, les personnages principaux "méchants" (assassineuse, ça ne fait pas très sympathique), ça ne me tente pas trop. J'ai quand même fini par le commencer pour pouvoir le commenter à la bibliothèque de mon village, et là, surprise : c'est EXCELLENT!

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre de fantasy aussi bon! On s'attache beaucoup à Keleana, malgré son passé d'assassineuse, pour sa forte personnalité, son caractère impulsif et ses réparties car elle n'a pas sa langue dans sa poche!

Je m'attendais à un tome 1 très classique, avec une jeune fille qui découvre qu'elle est très douée / a des pouvoirs, qui apprend son métier etc et en fait, pas du tout : ce tome 1 commence complètement différemment, avec une assassineuse esclave dans une mine depuis un an qui passe un marché pour retrouver sa liberté!

Passionnant, original, impossible à poser!  D'ailleurs, j'en suis au tome 2, tout aussi excellent pour l'instant!

A partir de 12-13 ans.

Keleana, la plus célèbre assassineuse du royaume d'Adarlan, a été condamnée aux travaux forcés dans les mines de sel. Pour gagner sa liberté, elle doit représenter le prince héritier Dorian, dans un tournoi à mort dont l'unique survivant servira le roi pendant quatre ans.

Mystérieusement, les concurrents sont éliminés les uns après les autres de façon extrêmement violente. D'obscures forces magiques semblent ressurgir dans l'ombre du royaume et la jeune assassineuse va devoir leur faire face... Heureusement, elle pourra compter sur l'aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d'elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente...

07 janvier 2016

Trilogie Les insoumis, d'Alexandra Bracken

insoumist1

Excellente dystopie que je conseille aux amateurs de Divergente ou Hunger Games! Ruby n'a rien à envier à Tris ou Katnis, elle est forte tout en étant vulnérable, attachante, et ses amis également.

Pas une minute d'ennui dans ces trois tomes que l'on dévore jusqu'au bout.

A partir de 12 ans.

"La première victime fut Grace Somerfield.
Du moins la première dans ma classe du cours moyen. Je suis sûre que des milliers de gamins, peut-être même des centaines de milliers, avaient déjà succombé. Les gens avaient mis longtemps à comprendre... ou bien s'étaient arrangés pour ne rien voir alors que les enfants mouraient depuis longtemps.
Quand la nouvelle des décès s'était finalement répandue, mon école avait formellement interdit aux enseignants et au personnel de parler devant nous de la «maladie d'Everhart», ainsi nommée à cause de Michael Everhart, sa première victime connue. Bientôt, il avait été décidé de lui donner un véritable nom : neuro-dégénérescence idiopathique aiguë des adolescents... NIAA. Ensuite, ce ne fut plus seulement la maladie de Michael.

Les adultes, autour de moi, cachaient cette information derrière des sourires hypocrites et des démonstrations d'affection. Moi ? J'étais encore dans mon petit monde de princesse. Plus tard, je me suis demandé comment j'avais pu être aussi naïve, négliger tous les indices. Même les signes bien visibles, comme lorsque mon père, flic, s'est mis à faire beaucoup d'heures supplémentaires et à éviter mon regard. Ou lorsque ma mère m'a imposé un régime strict de vitamines et ne m'a plus jamais laissée seule, même pendant quelques minutes.
Mes parents contrôlaient strictement mon accès à Internet et à la télévision. La disposition de mes animaux en peluche sur mon lit me préoccupait beaucoup plus que l'éventualité de mourir avant mon dixième anniversaire.

Je n'étais donc pas du tout préparée à ce qui se passa le quinze septembre."

02 janvier 2016

Les insoumis, tome 1, d'Alexandra Bracken

J'ai terminé la relecture du tome 1 de la trilogie des Insoumis, afin de lire les deux autres tomes, maintenant que la trilogie est complète. J'en gardais un très bon souvenir, confirmé par cette relecture : passionnant, rythmé, mais assez noir.

insoumist1

Il s'agit d'une dystopie : dans un futur proche, un virus a tué la plus grande partie des enfants. Seuls ceux qui ont un pouvoir psy survivent, parqués dans des camps...

L'histoire est centrée sur Ruby, adolescente de 16 ans terrifiée par son propre pouvoir, en fuite suite à son évasion. Méfiante et sauvage, elle comprend rapidement que différentes forces s'affrontent dans son pays, et que tous souhaitent l'utiliser...

L'ambiance de ce tome 1 est donc assez sombre : le monde décrit est un monde noir, en crise, où les adultes ont peur des enfants mais n'hésitent pas à les utiliser. Le rythme induit une impression de fuite permanente. On entre dans la peau de Ruby, héroïne à la fois forte et vulnérable : on vit ses doutes, sa peur, ses espoirs aussi...

A partir de 12-13 ans.

"Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en foncion du danger qu'ils représentent, et parqués dans des camps. Ruby et quelques autres refusent cette fatalité et s'enfuient. Echapperont-ils à leurs poursuivants ? Et surtout, parviendront-ils à maîtriser leurs pouvoirs sans perdre leur âme ?"

21 octobre 2015

L'ange mécanique, La cité des ténèbres, les origines, t1, de Cassandra Clare

mortal insrument-origines-01Sur un coup de tête, j'ai décidé de me replonger dans le monde des Chasseurs d'ombre, et c'est un vrai plaisir!

Après les excellents 6t de la Cité des ténèbres, relus en juillet, j'étais arrivée à saturation et j'avais laissé de côté cette trilogie des origines.Mais elle était quand même sur ma liseuse, et je me suis lancée ce week-end.

On retrouve tous les éléments qui ont fait le succès de la Cité des ténèbres : des personnages attachants mais torturés, des créatures obscures et Magnus Bane, que les habitués seront ravis de retrouver!

L'action commence dès les premières pages, et là, c'est fini pour vous, vous n'arriverez plus à le poser avant la fin!

Cerise sur le gateau pour les amateurs de steampunk, cette trilogie se déroule à Londres à la fin du XIXe siècle.

A la fin du tome 1, l'histoire reste mystérieuse, mais j'ai hâte d'en savoir plus et de retrouver Tessa, Will, Jem et les autres!

Un vrai bonheur, à partir de 11-12 ans.

 

24 juillet 2015

La cité des ténèbres (Mortal Instruments), t4 à 6, de Cassandra Clare

cite-tenebres6Voilà, j'ai terminé la 2e trilogie. Autant j'ai eu un peu de mal avec le tome 4, autant le 5 et surtout le 6 étaient excellents!

J'ai vraiment aimé les personnages, pas forcément Clary et Jace mais surtout ceux qui les entourent : Isabelle, qui évolue beaucoup par rapport à l'image que l'on a d'elle dans le premier tome, Simon, Alec, Magnus, Luke. Et ces liens indéfectibles entre eux!

Je ne reviendrai pas sur l'histoire pour ne pas spoiler, mais à priori, même si le tome 6 termine cette deuxième trilogie et la série de 6, une autre histoire est prévue avec Emma et Julian, deux enfants de 12 ans que l'on découvre dans le tome 6.

A lire, peut-etre plus à partir de 12-13 ans pour cette deuxième trilogie.

 

21 juin 2015

La conspiration, t1, de Maggie Hall

conspirationVraiment très sympa!

Je me suis laissée tenter par le résumé : conspiration, Prada, Paris, forcément, ça fait envie!

Au final, un livre qu'on a du mal à poser avant la fin, même si j'ai trouvé l'écriture "moyenne". L'héroïne est entraînée dans un tourbillon d'aventures, que l'on vit à travers ses yeux. Une grande partie du livre est axée sur ses sentiments, sa vision des deux garçons qui l'entourent, cela reste très sentimental et ado à ce niveau-là.

Se rajoute une possible famille étrange et inquiétante, une prophétie dont elle est le centre (forcément) et un final qui donne envie de se jeter sur le t2... qu'il va falloir attendre! Il s'agit d'une trilogie.

Un très bon moment, à partirde 12-13 ans.

 "Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines."

21 octobre 2014

Oksa Pollock, tome 1 : L'inespérée, de Anne Plichota et Cendrine Wolf

oksa pollockJ'adore!!! Je me suis replongée dans cette série dont j'avais lu les tomes 1 et 2, à l'époque où ils étaient sortis.

Puis j'avais attendu la suite, et finalement, j'avais patienté, le temps que le dernier sorte en ebook (merci à ceux qui s'en sont occupés !!!)

Voilà qui est fait, j'ai donc repris ce tome 1 et c'est un vrai plaisir, c'est aussi bon que dans mon souvenir, largement à la hauteur d'un Tara Duncan ou d'un Oscar Pill (excellent aussi, Oscar Pill, si vous ne connaissez pas, foncez!), à peine au-dessous d'Harry Potter ou de Percy Jackson...

Une héroïne intéressante, des personnages secondaires qui le sont tout autant et des créatures très originales, le tout associé à un scénario qui sort de l'ordinaire et qui permet à cette série de se démarquer, par sa qualité, lorsqu'on la compare à tout un ensemble de lectures "jeunesse" basées sur une héroïne qui se révèle être plus qu'une jeune fille ordinaire.

C'est aussi le cas ici, mais avec tellement autour que ce n'est presque plus l'essentiel...

Bref, du très très bon, qui va m'occuper un moment puisqu'il y a 6 tomes, chaque tome étant un joli petit pavé.

Ma fille les a tous lus, donc pas de problème à partir de 10-11 ans... à condition de ne pas avoir peur des gros livres.

 "Le jour de la rentrée dans son nouveau collège à Londres, Oksa voit sa vie bouleversée : voilà qu'elle découvre en elle des dons surnaturels ! Terrifiée à l'idée de s'attirer des ennuis, elle n'ose d'abord en parler à personne, à l'exception de son meilleur ami, Gus. Pourtant, Dragomira, son excentrique mais sympathique grand-mère, aurait pu lui expliquer tout de suite la raison de ces surprenantes aptitudes, lui raconter enfin le secret qui pèse sur leur famille d'exilés... "