27 février 2017

Passenger, t1, d'Alexandra Bracken

passenger-t1

J'avais beaucoup aimé Les insoumis, une dystopie du même auteur. Alors quand j'ai vu la mangifique couverture de Passenger, j'ai guetté sa sortie!

Je l'ai dévoré d'un bout à l'autre et même si on retrouve des similitudes avec Rouge rubis, l'histoire est prenante, rythmée et complexe. Le choix des personnages apporte vraiment une autre dimension : Etta vient du XXIe siècle, à la fois jeune fille de 17 ans et maître de son destin, pur produit d'une époque où les femmes ont leur destin en main, face à Nicholas, homme noir du XVIIIe siècle, libre mais marqué par l'esclavage, les préjugés et les conventions de son époque.

Se rajoute un jeu de piste à travers les passages qui permettent de voyager dans le temps, et on obtient un tome 1 passionnant, addictif et complexe qui donne envie de connaître la suite!

A partir de 12-13 ans et pour adultes.

"Soudain propulsée dans un couloir du temps, Etta, adolescente de 17 ans qui vit à New York, se retrouve sur un navire en plein Atlantique au XVIIIe siècle. Cet événement marque le début d’une quête en plusieurs lieux et époques lui apprenant la vérité sur sa famille. Faute de retrouver un astrolabe, le futur de la jeune fille n’existera plus et le monde tel qu’elle le connaît sera bouleversé à jamais."


29 août 2016

Les demoiselles de l'Empire, t1, Héloïse, pensionnaire à la Légion d'Honneur, de Gwenaële Barussaud

Demoiselles-Empire-t1N'ayant pas encore lu le roman (acheté samedi), la chronique est faite d'après les commentaires de ma grande qui a trouvée sa lecture "vraiment sympa".

L'histoire rappelle celle des Colombes du Roi Soleil mais sous Napoléon. Héloïse, orpheline, entre à l'école de la Légion d'Honneur, fondée par l'empereur pour éduquer les orphelines. Elle a du caractère et est volontaire mais elle doit réaliser ses rêves dans un contexte politique troublé suite à l'exil de Napoleon puis au retour de la monarchie.

L'histoire est passionnante, mélangeant petite histoire et grande Histoire, au fil des aventures d'Héloïse.

A partir de 9 ans.

Gwenaële Barussaud est également l'auteur des excellentissimes Pauline, demoiselle des Grands Magasins et Juliette, la mode au bout des doigts. Un 3e tome, Lucille à l'heure gourmande (attendu avec impatience!) sort le 9 septembre.

"En l'an 1811, Héloïse, orpheline d'un Commandant de la Grande Armée de Napoléon, entre à la Légion d'honneur, l'école fondée par l'Empereur pour l'éducation des jeunes filles. Napoléon souhaite faire de ces élèves des "femmes utiles". Mais les rêves romanesques d'Héloïse sont bien loin des ambitions pragmatiques de l'Empereur ! Armée de son courage, de ses talents et de sa foi, la jeune fille est déterminée à faire de sa vie un roman dont le héros pourrait être un valeureux et mystérieux lieutenant... Mais à l'heure où l'Empire vacille, tout est bouleversé. Les rêves d'Héloïse survivront-ils au tumulte de l'Histoire ? Parviendra-t-elle à se faire une place sur les ruines d'un Empire qu'elle croyait éternel ?"

 

25 mars 2016

Juliette, la mode au bout des doigts, de Gwenaële Barussaud

Juliette-la-mode

Je vous avais déjà parlé de Pauline, demoiselle des grands magasins, livre découvert grâce à ma fille et que nous avions toutes les deux trouvé excellent!

Je viens de terminer le suivant dans la série Les lumières de ParisJuliette, la mode au bout des doigts. De nouveau, c'est un véritable plaisir de lecture! Merci aux éditions Fleurus de me l'avoir envoyé.

L'écriture est fluide et élégante, le personnage de Juliette attachant, gai, on ne peut qu'avoir envie de l'accompagner tout au long de ses aventures. Après Pauline qui nous faisait découvrir un grand magasin, L'élégance parisienne, Juliette, issue d'une famille de canut lyonnais, nous fait entrer dans la maison d'une grande famille bourgeoise admise à la cour. Le contexte est vraiment dépeint de manière intéressante, vivante, on s'y croirait!!!

Donc ce "tome 2" (qui n'en est pas vraiment un car l'on rencontre Juliette dans Pauline, demoiselle des grands magasins, mais il ne s'agit pas d'une suite) est vraiment un pur plaisir que je ne peux que conseiller!

Ma fille a adoré (j'ai bien essayé de lui faire écrire la chronique mais elle n'a pas voulu!)

A partir de 10 ans.

"Paris ! En déchiffrant les lettres qui annoncent son entrée dans la capitale, Juliette sent son coeur se gonfler de rêves et d'espérance. Après quinze ans passés dans l'atelier de son père, canut à la Croix-Rousse, la jeune Lyonnaise accède enfin à la vie brillante et tumultueuse de la capitale. Employée à l'Elégance parisienne, Juliette se révèle bientôt meilleure pour créer des robes que pour les vendre... Lancée dans la haute société du Second Empire, au service d'une demoiselle frivole qu'elle entend sublimer par ses modèles, la jeune styliste assiste à la naissance de la Haute-Couture. Mais le monde de la mode a ses règles et ses pièges... Beaucoup de courage et un peu d'audace suffiront-ils à Juliette pour accrocher son nom au firmament des étoiles parisiennes ? A moins que la rencontre extraordinaire d'un jeune journaliste à l'âme noble et romantique ne vienne bouleverser son destin..."

 

19 octobre 2015

La part des flammes, de de Gaelle Nohant

la part des flammesPour changer un peu, voici un roman historique, conseillé par Gérard Collard, de la Griffe Noire : "Ce n'est même plus un coup de coeur, c'est un coup de folie. Meilleur roman historique 2015 ! Sublime !"

Je ne peux pas comparer, n'ayant pas lu de roman historique depuis un moment, mais j'ai aimé cette lecture : on est transporté dans ce Paris aristocratique de la fin du XIXe siècle, raffiné et hypocrite à la fois.

Les personnages que l'on découvre sont intéressants, en particulier Violaine que l'on sent révoltée, meutrie et différente. Constance semble davantage perdue, déchirée entre deux vies. Quant à Sophie d'Alençon, elle flotte autour des autres personnages sans se découvrir réellement, toujours mystérieuse et charismatique.

L'écriture est agréable à lire, fluide, on ne s'ennuie pas un seul instant, l'auteur trouve un juste milieu entre la description des évènements et celle du contexte et de l'environnement. Vraiment une lecture de qualité!

4 mai 1897. Autour de l'épisode méconnu du tragique incendie du Bazar de la Charité, La Part des flammes mêle les destins de trois figures féminines rebelles de la fin du XIXe siècle : Sophie d'Alençon, duchesse charismatique qui officie dans les hôpitaux dédiés aux tuberculeux, Violaine de Raezal, comtesse devenue veuve trop tôt dans un monde d'une politesse exquise qui vous assassine sur l'autel des convenances, et Constance d'Estingel, jeune femme tourmentée, prête à se sacrifier au nom de la foi. Qu'ils soient fictifs ou historiques (la duchesse d'Alençon, née duchesse de Bavière, est la sœur de Sissi), Gaëlle Nohant donne vie et chair à ses personnages dans une histoire follement romanesque, qui allie avec subtilité émotion et gravité. Tout à la fois porté par un souffle puissant, littéraire et généreux, La Part des flammes, nous entraîne de rebondissements en révélations à la manière d'un roman feuilleton.

Posté par nemo_ à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 août 2015

Le manoir, t3, d'Evelyne Brisou-Pellen

manoir t3Je continue dans cette série que j'apprécie de plus en plus.

Le tome 2 "clôturait" le début de l'histoire commencée avec Liam et Cléa. Le tome 3 introduit un nouveau personnage mystérieux, Alisande, avec des rebondissements intéressants.

Mélangeant toujours le fantastique et l'histoire, cette série est vraiment très agréable à lire, on s'attache aux personnages que l'on retrouve de tome en tome, mais également aux nouveaux personnages.

Chaque tome est raconté par une voix différente, ce qui permet de mieux connaître chaque personnage.

 


14 août 2015

Le manoir, t2, d'Evelyne Brisou-Pellen

manoir t2Alors, autant le tome 1 était un peu long à démarrer même si la dernière partie donnait vraiment envie de lire le 2, autant ce deuxième tome a un rythme soutenu sur toute sa durée!

Centré sur Cléa, personnage rencontré lors du premier tome, il inclut aussi les autres personnages du manoir que l'on découvre davantage.

On retrouve toujours un petit côté historique (c'est quand même la spécialité de l'auteur) avec les personnages que l'on rencontre au manoir et l'histoire qui les a menés là.

Une série vraiment très sympa!

A partir de 8-9 ans.

08 août 2015

Les demoiselles chéries, de Sophie de Mullenheim (3t)

demoiselles cheriesSérie jeunesse, j'ai lu le premier tome hier (il y en a 3) pour voir si ma fille pouvait le lire et j'ai vraiment trouvé cette série très sympa! Un peu sur le modèle des Colombes du Roi-Soleil mais en plus aventureux.

Les deux héroïnes ont du caractère et envie de prendre leur vie en main à une époque où elles ne sont bonnes qu'à marier...

C'est très agréable et bien écrit.

Dès 7-8 ans.

"Inès, jeune fille de la noblesse espagnole, embarque sur le Roy-Louis pour rejoindre au Mexique son futur mari. Mais le navire est attaqué par des corsaires français. Ces pirates sont-ils aussi effrayants qu'ils le paraissent ? Quel sort vont-ils réserver à la jeune Inès ?"

06 février 2015

Henderson's boys, tome 2 : Le jour de l'Aigle, de Robert Muchamore

Henderson's boys2Et oui, finalement, j'ai continué ma lecture, je ne pouvais pas en rester là vue la fin du tome 1!

J'ai beaucoup apprécié le tome 2 aussi, qui m'a semblé un peu plus consistant, le tome 1 étant assez rapide à lire.

On découvre de nouveaux personnages, on plonge dans l'occupation du nord de la France par les nazis et dans le quotidien des espions anglais en zone occupée, j'ai vraiment trouvé ce livre très intéressant!

On peut s'arrêter à la fin du tome 2, ou continuer pour connaître la suite des aventures, sachant que la série compte 7 tomes.

Toujours plutôt 13-14 ans minimum, à conseiller à des élèves de 3e pour réviser leur brevet! Mais même un adulte peut apprécier!

04 février 2015

Henderson's boys, de Robert Muchamore

Henderson's boysJe connais Cherub de nom depuis très longtemps, mais le résumé ne m'a jamais tenté.

En revanche, quand j'ai lu celui d'Henderson's boys, le fait que l'histoire se passe durant la Seconde guerre mondiale m'a attiré. J'ai donc lu le premier tome et je suis ...mitigée.

C'est un très bon livre : passionnant, des personages intéressants, un contexte bien décrit... mais, je l'ai trouvé très violent.

Pas une violence "lointaine" où on se dit "ah oui, mince, il est mort", mais une violence très réelle qui fait que certaines fois, l'estomac se soulève.

J'avais lu le tome 1 d'Alex Rider, également une histoire d'espion, et ça restait finalement assez soft. Là, on est en plein exode en 1940 et l'auteur décrit parfaitement ce qui s'y passe, les cadavres sur les route, la torture etc

Du coup, quand je l'ai terminé hier soir, je me suis dit que ma fille ne le lirait pas pour l'instant, et que j'allais m'arrêter là dans la série. Sauf que ce matin, je me suis dit que j'aimerais bien savoir la suite, parce que l'auteur est quand même très très bon dans sa manière d'écrire et de décrire, et que je suis curieuse de savoir ce que vont devenir les héros...

Voilà, vous savez tout! Est-ce que je conseille? Je dirais que oui mais attention à l'âge, plutôt à partir de 14 ans que de 12 ans, je pense... Ou pour adultes, parce qu'en tant qu'adulte, on peut vraiment apprécier aussi!

 

10 janvier 2015

Le simulacre, tome 1, La seconde vie de d'Artagnan, de Jean-Luc Marcastel

Le simulacre t1Je n'ai pas écrit ces derniers jours, trop choquée par les évènements pour avoir envie de discuter de livres. Mais la vie doit continuer... alors autant la continuer avec un excellent livre!

Jean-Luc Marcastel est un auteur que j'ai découvert en 2014 avec l'excellentissime Louis le Galoup, à l'écriture savoureuse du sud. Depuis, j'ai également lu le tome 1 des Enfants d'Erebus, très bon mais dans un genre très différent, plus proche de Jules Vernes.

Avec Le Simulacre, l'écriture est cette fois proche d'un Dumas, et c'est vraiment une réussite : la gouaille et le panache de d'Artagnan dans un XVIIe siècle aux allures de guerre des étoiles, il fallait oser!!!

La couverture est magnifique et les illustrations à l'intérieur également. Un seul bémol, il n'existe pas en ebook...

Découvrez d'Artagnan comme vous l'avez rêvé, appréciez la voleuse Estella, digne gasconne à la langue bien pendue et laissez vous entraîner dans une France où les mousquetaires ont des épées lumières et où le cardinal, pourtant mort, envoie ses mécanonautes aux trousses de notre héros.

Excellent autant du point de vue de l'imagination, du monde décrit, des héros, que de l'écriture! Un très grand auteur jeunesse!

A partir de 9-10 ans.

" « Simulacre. C’est ainsi qu’ils te nommeront… Et ce ne sera pas un compliment. Fais ce que dois. Sauve ce monde. Alors tu pourras m’oublier et recouvrer ta liberté… »

Imaginez une France où les gentilshommes s’affrontent à coups de rapières énergétiques, de pistolets à lumière et voyagent en diligences aériennes. En chemin vers la Versailles Céleste, la nouvelle résidence du Roy en orbite au-dessus de la Terre, Estella, une jeune voleuse, croise la route de Charles de Batz Castelmore plus connu sous le nom de… d’Artagnan.

Poursuivi par les mécanomates du Cardinal de Richelieu, le capitaine des mousquetaires confie une bague à la belle avant de se sacrifier pour lui permettre de fuir.

Sur notre Terre, s’éveille un jeune homme de vingt ans qui ressemble trait pour trait au capitaine défunt. Il est « Le Simulacre », le double du d’Artagnan originel. Il sait qu’il doit trouver Estella, rallier ses compagnons et, au mépris du danger, sauver le royaume et peut-être bien le monde…"