28 novembre 2016

Faux frère, vrai secret, d'Olivier Gay

faux-frere

Faux frère, vrai secret est le nouveau roman d'Olivier Gay, l'auteur de l'excellente série jeunesse Le noir est ma couleur, de la non moins excellente série héroïc fantasy pas jeunesse du tout Les épées de glace et de l'excellent (oui, mon vocabulaire est un peu limité) polar Les talons hauts rapprochent les filles du ciel.

Bon, vous l'aurez compris, je suis fan et j'attendais avec impatience ses deux nouveaux romans (parce qu'il y en a un autre, La main de l'empereur, que je vais m'empresser de dévorer!)

Revenons à Faux frère, vrai secret, qui s'adresse aux ados et aux adultes restés jeunes dans leur tête. On y retrouve le style particulier d'Olivier Gay qui vous donne l'impression d'avoir rencontré les personnages "en vrai" et qui fait sourire, voire rire, assez souvent.

L'intrigue est assez bien trouvée, on découvre le fin mot de l'histoire peu de temps avant Léa. On plonge aussi dans le monde impitoyable du lycée, décrit de manière très imagée : "La vie au lycée est un écosystème fragile. Il y a les dominants et les dominés, les souffre-douleurs, les populaires, les craints, la fille qui met trop de maquillage..."

 

Mais (et oui, il y a un "mais"), j'ai trouvé qu'on n'était pas assez immergé dans l'histoire, qu'on n'avait pas suffisamment le temps de découvrir Léa, et je suis un peu restée sur ma faim. Peut-etre parce qu'un seul tome, c'est trop court?

Un très bon roman jeunesse, qui a l'avantage d'être un one-shot, et il n'y en a pas souvent, mais qui reste pour moi un peu en-dessous du Noir est ma couleur.

"Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, jusqu’au jour où des proches de son père meurent dans un accident de voiture. Leur fils de seize ans, Mike, devenu orphelin, emménage sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial (et sa salle de bains) avec un parfait inconnu…
Si seulement c’était tout ! Mais Mike ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n’a pas peur des brutes que tout le monde fuit.
Léa est bien décidée à découvrir quel secret cache son nouveau frère sous ses airs de superhéros… "

 


10 novembre 2016

Le pouvoir des Cinq, d'Anthony Horowitz

pouvoir 5Anthony Horowitz est l'auteur de romans aussi différents que L'île du Crâne, la série d'espionnage jeunesse Alex Rider, les romans sur Sherlock Holmes et l'excellentissime série fantastique Le pouvoir des Cinq.

Finalement assez peu connue, c'est une des meilleures séries fantastiques que j'ai lues, mélangeant une intrigue extrêmement complexe, des personnages mystérieux et attachants aux pouvoirs surnaturels et une ambiance inquiétante, surtout dans le tome 1. Paradoxalement, les suivants sont peut-être moins angoissants, mais révèlent leur lot de suprises, surtout le dernier!

La série se compose de 5 tomes : Raven's Gate, Evil Star, Night Rise, Necropolis et Oblivion.

A partir de 11 ans mais pas seulement pour des ados : même si les personnages principaux sont jeunes, l'intrigue est suffisamment complexe et le nombre de pages assez conséquent pour plaire aux adultes!

"Après un cambriolage qui a mal tourné, Matt Freeman est envoyé suivre un programme de redressement dans le Yorkshire. Il ne tarde pas à découvrir que Mme Deverill, censée faire office de famille d'accueil, ainsi que tous les habitants du village ne tournent pas rond. Y aurait-il un rapport avec les étranges pouvoirs dont Matt se sent doté ?"

28 octobre 2016

Le vol du dragon, La ballade de Pern, d'Anne Mac Caffrey

vol-du-dragonJe n'ai pas résisté, après mon article de la semaine dernière, je me suis replongée dans la série! Excellentissime!

Le vol du dragon correspond au tome 1 d'une série de 4 (ou plus) tomes qui forment un tout sur une période d'une quinzaine d'année : La grande guerre des fils. Ces quatre tomes sont complétés par la série des harpistes, où l'on retrouve les mêmes personnages (Lessa, F'Lar etc) mais en toile de fond, les personnages principaux étant différents.

Dans Le vol du dragon, on découvre le fonctionnement de Pern, le rôle des dragons et de leurs chevaliers, et les personnages qui vont jouer un rôle majeur durant les 15 années qui suivent. Lessa, au caractère bien trempée, à qui l'on a régulièrement envie de mettre une claque, mais qui est en même temps courageuse et intelligente, F'Lar, persévérant, fort, mais qui aurait bien besoin de cours de communication, et surtout, Ramoth et Mnementh, leurs dragons, certainement plus attachants!

Les personnages sont bien décrits, on rentre bien dans leur personnalité, qui évolue tout au long du cycle.

Le rythme de l'histoire est rapide, on a vraiment l'impression de découvrir Pern avec les yeux de Lessa et Ramoth, avec cette inquiétude "et si les fils ne tombaient pas?"

On peut s'arrêter à la fin du tome 1 qui forme déjà une très belle aventure, mais l'histoire continue dans La quête du dragon, où l'on retrouve les personnages sept ans plus tard.

Très peu de violence dans cette série, quelques allusions liées au fait que les personnages sont adultes, et que lorsque les dragons s'accouplent, leurs humains également, mais sans qu'il n'y ait ni scène ni phrase qui puissent choquer. En revanche, certains aspects de l'histoire sont complexes.

A partir de 11-12 ans, mais à tout âge!

19 octobre 2016

La balade de Pern, d'Anne Mac Caffrey

Balade de Pern-t3C'est en cherchant des idées d'excellentes séries d'Héroïc fantasy que je me suis rendue compte que j'avais à peine parlé de la Balade de Pern, pourtant, excellentissime, classique dans le genre!

La Ballade de Pern, c'est désormais 5 intégrales qui rassemblent la quinzaine de roman se déroulant sur la planète depuis l'arrivée des humains, donc sur plusieurs milliers d'années. Tous les tomes ne sont pas égaux, même s'ils sont agréables à lire, mais quatre tomes sortent pour moi du lot pour atteindre l'excellence :

  • Le vol du dragon
  • La quête du dragon
  • Le dragon blanc
  • Tous les Weyrs de Pern

Ces quatres romans se déroulent sur une période d'une quinzaine d'année, ils sont l'aboutissement de l'ensemble, et ils sont fabuleux! D'autres tomes développent des personnages secondaire de cette période et apportent une autre vision sur les mêmes événements, en particulier les tomes sur les harpistes qui sont également très bons.

Les personnages sont inoubliables, les dragons également, sans parler du final éblouissant de Tous les Weyrs de Pern. Ces 4 tomes sont intégrés dans les tomes III et V de l'intégrale, le tome IV étant consacré aux harpistes.

Pour moi, avec la Belgariade de David Eddings, La romance de Ténébreuse de MZ Bradley (mais dont tous les tomes ne sont pas égaux...) et Phénix de Bernard Simonay, on est dans le top du top! Ils font partie des livres que j'ai envie de relire dès que j'en parle!

A partir de 12 ans.

"Quatre fois par millénaire, la planète Pern est menacée par la chute des Fils qui brûlent tout sur leur passage. Les chevaliers-dragons s'envolent, prévenus par le chant des Harpistes, et brûlent les envahisseurs avant que ceux-ci n'atteignent le sol.
Mais un temps vient où les Fils ne tombent pas. Le cycle multiséculaire est déréglé. Beaucoup espèrent qu'ils ne tomberont plus jamais..."

16 octobre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit, de J.K. Rowling

harry-Potter 8Un bon moment, mais je ne suis pas certaine que les enfants y trouvent leur compte.

Plonger dans ce tome 8, c'est retrouver de vieux amis perdus de vue depuis 20 ans! On est contents de les retrouver, de rencontrer leurs enfants, de discuter de leur métier et de parler des souvenirs communs lors des études (oui, on peut rêver aussi d'avoir été à Poudlard!)

Donc un plaisir à ce niveau-là... d'autant plus que l'on se rend compte que l'on a beau s'appeler Harry Potter, avoir un fils ado, ce n'est pas simple! Et c'est certainement là que les parents qui ont découvert Harry Potter déjà adultes se retrouveront dans l'histoire, mais peut-être moins les enfants...

Car finalement, les héros sont davantage les parents que les enfants dans ce tome 8 : bien sûr, Albus est "central" mais il n'a pas réellement le beau rôle, je me suis davantage attachée à Scorpius.

L'histoire est complexe, mais après avoir dévoré le livre, il m'en reste davantage l'image d'Harry en tant que père que celle des aventures vécues par son fils.

Le fait qu'il s'agisse d'une pièce de théâtre n'aide pas forcément à entrer non plus dans l'aventure, alors que cela se prête très bien aux interrogations des personnages.

J'ai donc passé un bon moment mais pas autant qu'avec les 7 précédents. En revanche, je signe de suite pour aller voir la pièce si elle est un jour jouée en France!!!

"Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus."

 


14 octobre 2016

Le signe de K1, tome 2, Le temps des Tsahdiks, de Claire Gratias

signe de K1-t2Un tome 2 à la hauteur du tome 1 : passionnant, complexe du point de vue temporel, intéressant du point de vue humain... Vraiment une très belle découverte que ce diptyque!

Dans ce tome 2, on en apprend davantage sur les communautés K2 et K3, sur le virus ABEL et on est rapidement confronté au fameux paradoxe temporel : que se passe-t-il lorsque l'on change le passé?

Bien que l'on n'entre pas forcément réellement dans la psychologie des personnages, on adhère à leurs aventures et on a du mal à poser le livre avant la fin!

Une fin surprenante, à laquelle j'ai dû réfléchir avant de la comprendre... toujours ce fameux paradoxe!

Petit clin d'oeil pour K1 quand on le prononce, l'oeil sur la couverture et le nom du virus... Bravo à l'auteur!

Je conseille vivement, à partir de 12-13 ans.

09 octobre 2016

Le signe de K1, tome 1, Le protocole de Nod, de Claire Gratias

signe de K1-t1Une bien belle surprise que ce roman, oublié dans ma bibliothèque! Je crois que je l'avais gagné à un loto et ce n'est que maintenant que je le redécouvre. J'avais déjà lu des petits livres du même auteur, dans la collection Des Histoires de futur, en particulier Un week-end sans fin, que j'avais beaucoup aimé mais pas de gros romans.

Le signe de K1 est vraiment très bon : d'abord par l'originalité du thème puisqu'il s'agit d'un début "dystopie" qui tourne au voyage dans le temps. Ensuite, par la complexité du scénario qui se révèle peu à peu, comme plusieurs histoires en une : celle de la mission des voyageurs du futur, celle des adolescents comme Angelo, dont le destin en 2020 est en train d'évoluer, celle des lycéens qui apprennent à se connaître, celle enfin de cette épidémie qui éclate et menace le pays.

Certaines évolutions sont facilement prévisibles, l'auteur nous donne les indices pour anticiper, mais peut-etre aussi pour nous guider sur de fausses pistes. Ce qui n'enlève rien à la complexité de l'ensemble.

On s'attache assez facilement aux deux familles qui constituent le centre de l'histoire : celle des jumeaux Angelo et Pauline, et celle de Luka, nouvellement arrivé dans la ville.

Un roman passionnant, intelligemment mené, qui plaira à tous les lecteurs, à partir de 11-12 ans.

J'ai commandé le tome 2, j'ai hâte de découvrir la suite!

Début du XXIVe siècle. Le niveau des eaux a considérablement monté à la surface du globe. Réduite à quelques dizaines de milliers d’habitants, la population de la Terre s’est réfugiée dans les Hauts Monts du Karakoram. Alors que l’humanité menace d’être emportée par ce Nouveau Déluge, vingt-deux Pionniers et leurs familles sont enrôlés pour un voyage dans le temps qui les ramènera en 2020. Leur mission: s’intégrer discrètement à la population pour préparer l’exode des survivants. Son nom de code: « Le Protocole de Nod ».

 

08 octobre 2016

Série Lily, de Holly Webb (4 tomes)

Lily-4tJ'ai terminé les 4 tome de Lily, une série jeunesse de qualité, destinée aux 8-14 ans.

Centrée sur deux personnages qui sont encore des enfants, elle aborde des sujets intemporels comme la relation avec les parents, une mère difficile, un père disparu, la difficulté à être différent, la tolérance, le courage etc, le tout dans un monde où la magie est présente mais interdite.

On se laisse porter au fil des tomes aux côtés de Lily et sa soeur, c'est magique, tendre, rythmée, une belle découverte!

"En 1865, la Reine a rendu la magie illégale et ceux qui osent la pratiquer finissent en exil ou en prison. Lily est une magicienne de 9 ans qui vit avec sa soeur Géorgie et sa mère sur une île au large de l'Angleterre, depuis que son père a protesté contre ce décret. Malgré l'interdiction. Géorgie est formée à la magie par sa mère. Mais Lily découvre qu'elle veut en fait transformer Géorgie en machine à assassiner la Reine. Il leur faut à tout prix s'échapper ! Maintenant dans les rues de Londres, elles vont devoir apprendre à se débrouiller sans magie... Y parviendront-elles ?"

 

 

03 octobre 2016

Lily (4 tomes), de Holly Webb

Lily est une série de 4 romans dont les couvertures sont très spécifiques. On fait de suite le lien avec une autre série de l'auteur, Rose, que ma fille avait d'ailleurs beaucoup aimée.

Je n'ai pas lu Rose mais certaines allusions dans Lily laissent à penser que l'univers est le même, quelques dizaines d'années plus tard.

Lily est une belle série pour enfant, avec des romans ni trop gros, ni trop fins, suffisants donc pour que l'on découvre une vraie histoire. Les personnages sont peu nombreux, Lily, petite fille de 10 ans attachante avec un fort caractère, Georgie, sa soeur de 12 ans, plus influençable, et leur chienne qui parle, sans le moindre tact mais avec beaucoup d'humour.

Aventures, amitié, complot, magie... Une très belle série à découvrir dès que l'enfant aime lire, jusqu'à 12-13 ans (ou plus si votre ado garde une âme d'enfant)

"En 1865, la Reine a rendu la magie illégale et ceux qui osent la pratiquer finissent en exil ou en prison. Lily est une magicienne de 9 ans qui vit avec sa soeur Géorgie et sa mère sur une île au large de l'Angleterre, depuis que son père a protesté contre ce décret. Malgré l'interdiction. Géorgie est formée à la magie par sa mère. Mais Lily découvre qu'elle veut en fait transformer Géorgie en machine à assassiner la Reine. Il leur faut à tout prix s'échapper ! Maintenant dans les rues de Londres, elles vont devoir apprendre à se débrouiller sans magie... Y parviendront-elles ?"

01 octobre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Ransom Riggs

miss-peregrine-t1

Un roman étrange et surprenant!

J'avoue, je n'accroche pas du tout à la couverture du livre, ça fait sans doute partie des raisons qui font que j'ai mis autant de temps à le commencer. Mais finalement, après un début un peu long, j'ai apprécié ma lecture.

L'histoire est originale, surprenante, avec une atmosphère à la fois envoutante et angoissante. On découvre petit à petit les personnages, la "grande maison" et leur étrange environnement. On a davantage l'impression de se laisser porter par l'histoire que de "courir" vers un final comme souvent dans les livres, et même si le rythme est parfois lent, ce n'est pas désagréable de se laisser porter.

Malgré tout, l'ensemble m'a laissée une impression un peu mitigée.

Un livre intéressant, surprenant, à partir de 11 ans.

"Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître..."