29 septembre 2017

Match, de Suzanne Galea

match

Match est une dystopie originale et atypique qui mérite d'être lue!

La belle écriture de l'auteur nous plonge dans une ambiance fantomatique aux côtés de Danaé, un des rares êtres humains encore capable de rêver. On découvre le fonctionnement de ce monde où les gens sont dépendants de leur double numérique, au point qu'ils en ont perdu la capacité de rêver.

On comprend peu à peu (difficilement au début) ce qu'est le match et on est pris dans une histoire qui paraît simple mais qui est finalement beaucoup plus compliquée qu'il n'y parait.

Le rythme est lent, presque hypnotique, et comme Danaé, on se sent "englué" par le quotidien dans l'Oeuf. On est donc très loin des dystopies politiques, où l'action prédomine, où l'héroïne est à la fois belle, forte, révoltée. Car c'est finalement le hasard qui semble mener l'histoire, qui promène le lecteur jusqu'au moment où tout s'accélère.

Une belle découverte qui happe le lecteur dès les premières lignes mais dans laquelle il est parfois difficile de revenir, surtout dans la première partie. C'est un roman qu'il faudrait pouvoir lire en deux ou trois fois pour s'y plonger totalement et ne pas avoir cette sensation de "ne plus rien comprendre" en reprenant la lecture. Mais finalement, une fois passée cette sensation, on ne peut qu'apprécier! Un roman passionnant, intelligent, qui fait réfléchir...

A partir de 14 ans et pour adultes.

"Danaé vit à contre-courant d'un monde où les hommes sont assistés en permanence par un double numérique qui calcule continuellement la bonne décision à prendre. Un monde où le hasard n'existe plus, où le bonheur est un état garanti, obligatoire presque.

Pour préserver sa liberté, la jeune femme se voit contrainte de collaborer avec le Match, cette entreprise toute-puissante qui a développé l’application permettant à tous de trouver l'âme sœur. S’enchaînent alors pour Danaé une suite de découvertes et d’événements troublants qui pourraient bien bouleverser ses propres croyances, voire l’essence même de la nature humaine."


16 juillet 2017

Forget tomorrow, de Pintip Dunn

forget tomorrow

Encore une dystopie qui avait beaucoup fait parler d'elle lorsqu'elle est sortie début 2016. Ne sachant trop quoi lire, j'ai tenté, et encore une fois, je ne suis pas passée loin du coup de coeur!

Je trouve excellent le concept de base : dans la société décrite, à 17 ans, chacun reçoit un "souvenir du futur" qui va le guider pour la suite. Autant dire que le libre arbitre est assez limité... Le roman pose donc la question du choix de chacun, peut-on échapper à son destin lorsque celui-ci est atroce?

Les personnages, peu nombreux, sont attachants : Callie, 17 ans, dont le souvenir va remettre en cause tout ce qu'elle imaginait de son avenir, sa petite soeur Jessa et Logan, l'ami d'enfance qui s'est éloigné d'elle d'un coup 5 ans auparavant et qui revient dans sa vie.

L'univers est peu décrit : une société qui ne semble pas si lointaine de la notre, un peu plus technologique, mais surtout, une société  déterminée par le souvenir reçu à 17 ans, système en place cependant depuis une ou deux décennies, pas plus. 

Dès le début, on est entraîné par l'histoire, et peu à peu, on découvre une intrigue qui se complexifie et qui ouvre beaucoup de possibilités.

J'ai trouvé le côté "histoire d'amour" un peu trop présent mais cela ne m'a pas empêché de dévorer le livre jusqu'à la fin ! une fin inoubliable qui donne juste envie de se jeter sur le tome 2.

A partir de 11 ans.

Comment changer son destin, s'il est déjà écrit ? Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé... par votre futur moi !

"Callie vient d'avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux " souvenir ", envoyé par son moi futur, qui l'aidera à se glisser dans la peau de la femme qu'elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau... Scientifique de renom... Politique de premier plan... Ou, dans le cas de Callie, tueuse."

 

15 juillet 2017

Diabolic, de S.J. Kincaid

diabolic

Diabolic fait partie des sorties récentes en littérature young adult. Sa couverture m'avait "tapée dans l'oeil" et je me suis laissée tenter entre deux tomes de Ténébreuse.

Dès les premières pages, le lecteur est totalement pris par l'histoire de Nemesis. Il est projeté dans un monde futuriste où les humains vivent dans l'espace, maîtrisent une technologie très développée et créent des êtres artificiels pour les servir. Un monde assez classique, donc, finalement plus dystopique que sciences fiction car l'aspect "spatial" est plutôt un décor, il serait assez facile de le remplacer par une seule planète.

L'auteur développe une société complexe qui tourne autour de l'empereur, tyran absolu, et de sa cour, tandis que les excédents, les humains restés sur des planètes, doivent obéir.

Nemesis est un personnage intéressant, entièrement dévouée à sa maîtresse mais qui évolue au fur et à mesure de l'histoire. Prise dans la politique de l'Empire, elle n'a pas d'autres choix que de changer pour survivre! Si l'histoire de fond est assez rapidement prévisible, différents rebondissements apporte des surprises aux lecteurs et rendent cette lecture très addictive.

J'ai passé un excellent moment avec Diabolic!

A partir de 12 ans.

"Nemesis est une Diabolic, une adolescente humanoïde créée pour protéger la fille d'un sénateur, Sidonia. Elle vit sur l'une des planètes dominées par le tyrannique empereur Domitrian. Lorsque l'empereur apprend que le père de Sidonia fomente un complot, il convoque cette dernière à la cour pour en faire un otage. C'est Nemesis qui entreprend le voyage, sous l'identité de Sidonia. La voilà jetée dans la fosse aux lions : à la cour, chacun est prêt à toutes les manoeuvres et à toutes les trahisons pour gagner les faveurs de l'empereur."

 

 

16 avril 2017

Sky Mundy et les dinosaures, de Laura Martin

sky MundyAvec sa couverture à la Jurassic Parc, difficile de rater Sky Mundy et les dinosaures sur les rayons des librairies. J'étais un peu réticente mais j'ai finalement apprécié ma lecture et passé un bon moment.

Il s'agit d'une dystopie. Les humains survivent sous terre mais la raison de la destruction de l'humanité est originale : les dinosaures ont été ramenés à la vie par des savants mais avec eux, des virus inconnus qui ont décimé l'humanité. De moins en moins nombreux et incapable de résister face aux dinosaures, les survivants se sont réfugiés dans des bunkers et seuls quelques uns sont autorisés à sortir.

Sky fait partie des descendants de ces humains mais depuis la disparition de son père, elle est rejetée par la société qui s'est organisée sous terre sous la direction du "Noé". C'est une jeune fille de 12 ans au caractère bien trempé qui est fascinée par l'extérieur. Elle a un seul ami, Shawn, très doué pour démonter, remonter modifier tout ce qui est électronique.

Leurs aventures sont passionnantes, le rythme est fluide et rapide et la présence de dinosaures est un "plus" pour ceux qu'ils font rêver. L'histoire est assez simple à suivre, y compris le côté "politique".

Il s'agit d'un vrai jeunesse, pour enfants à partir de 9-10 ans et ados, mais ce tome 1 reste assez simple et classique pour un adulte.

" Il y a cent cinquante ans : les premiers dinosaures sont clonés. Avec eux revient une terrible pandémie qui décime l'humanité. La seule façon de survivre est de se réfugier sous terre, laissant la surface aux redoutables reptiles...
Malgré les interdits, Sky, accompagnée de son meilleur ami, s'est enfuie du bunker à la recherche de son père. Alors qu'elle s'aventure dans ce monde perdu, où les dinosaures règnent en maîtres, elle constate que l'extérieur est encore plus dangereux que ce qu'elle avait pu imaginer et révèle bien des surprises..."

06 avril 2017

Impyrium, livre I, de Henri H. Neff

impyrium-1Impyrium est un roman difficile à classer, à mi-chemin entre l'heroic fantasy et la dystopie, le "jeunesse" et le "jeune adulte".

Dans un monde réorganisé après un grand cataclysme, les Faeregine règnent sur Impyrium. Il pourrait donc s'agir d'une dystopie, mais le monde imaginé se rapproche davantage de la fantasy : magie, technologie très limitée au profit des pouvoirs, quelques familles élues qui détiennent ces pouvoirs et un monde plutôt "médiéval", mais toujours avec un minimum de technologie, comme par exemple des voitures.

Les héros ont une douzaine d'années mais leur comportement et leurs paroles les font paraître plus âgés : Hazel, parce qu'en tant que princesse, elle a reçu une éducation exigeante qui la fait hésiter en enfance et adolescence, et Hob parce qu'il a connu une enfance difficile.

Ce premier tome est très intéressant, il permet de découvrir les personnages et leur monde de manière détaillée. On n'est pas dans une quête ou une histoire d'amitié mais beaucoup plus dans une ambiance de complots et d'intrigues politiques, passionnant mais pas forcément avec beaucoup d'action, ce qui rapproche davantage ce tome du genre "jeune adulte".

On peut donc s'attendre à un 2e tome plus complexe et plus développé, qui devrait être passionnant!

Une série qui promet beaucoup, à partir de 10 ans.

"Depuis trois mille ans, les Faeregine règnent sur Impyrium.

Pourtant, au fil des siècles, leur magie s'est affaiblie. Aujourd'hui, elle n'est presque plus qu'un souvenir. D'autres mages, plus puissants, convoitent le trône.

Hazel est le dernier espoir des Faeregine. Sa magie paraît sans limites. Mais est-ce une chance ou une malédiction, pour Hazel, pour sa famille, pour Impyrium ?"


27 mars 2017

New Earth Project, de David Moitet

new earth projectDepuis sa sortie, je regarde la magnifique couverture de New Earth Project et j'hésite. Alors lorsque l'on me l'a proposé dans un comité de lecture, j'ai sauté sur l'occasion!

J'ai ainsi découvert des personnages attachants : Isis, jeune fille volontaire, Flynn, son ami de toujours et Orion, jeune milliardaire qui ouvre les yeux sur le monde qui l'entoure.

La première partie décrit le monde et les personnages ainsi que les relations qui se nouent entre eux. A partir de la moitié du livre, l'histoire s'accélère et il devient difficile de le poser avant la fin!

Il s'agit d'une dystopie jeunesse, et non "jeune adulte". Le monde et l'intrigue sont donc assez simples et prévisibles aux yeux d'un adulte habitué à ce genre de lecture. Les personnages, attachants, sont également assez "caricaturaux"  et les événements se déroulent dans un temps très court qui laisse un peu perplexe.

Mais pour un jeune lecteur, c'est un très bon livre pour découvrir une dystopie : assez court, passionnant mais ni trop complexe, ni trop "dur" comme l'est un Hunger Games, par exemple.

C'est aussi un roman qui donne à réfléchir sur la façon dont nous traitons la planète, les inégalités entre les hommes ou encore l'importance de l'éducation.

Une très bonne lecture à partir de 10 ans.

"En 2125, la majorité de la population est pauvre et parquée dans des bidonvilles, tandis que l’élite profite d’une vie confortable sous le Dôme. Sur Terre, les meilleurs élèves cotoient la même école. C’est ainsi qu’Isis recontre Orion, le fils du dirigeant du NEP et qu’elle lui ouvre les yeux sur son monde. "

 

 

25 mars 2017

La faucheuse, de Neal Shusterman

faucheuseJ'ai adoré La Faucheuse, j'ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre !

L'histoire se déroule dans un monde original, dans quelques dizaines d'année seulement, où l'homme a vaincu la mort. Une intelligence artificielle dirige le monde et, à contrepied des thèmes souvent exploités sur le sujet, cette IA a fait le bonheur de l'humanité, rendant inutile les hommes politiques, les divisions entre pays, les guerres et faisant disparaître les crimes. Grâce à elle, les progrès médicaux ont permis de vaincre la mort. Cependant, pour éviter une surpopulation, une caste a été créée, celle des faucheurs, seuls à avoir le droit de "glaner"... c'est-à-dire tuer.

Pas de surnaturel, pas de pouvoirs, mais un récit passionnant qui pose également des questions très pertinentes : que vaut la vie lorsque l'on ne meurt plus? quels sont ses enjeux quand toutes les difficultés ont été gommées?

L'auteur nous plonge immédiatement dans l'histoire avec une écriture fluide, des phrases percutantes, décalées. Les personnages sont peu nombreux et on entre dans leur tête, on apprend à les connaître, à les comprendre, on s'y attache très vite...

Tout au long de l'histoire, on se demande comment cela peut se terminer... et le final est à la hauteur!

Très addictif, passionnant, intelligent, original : une réussite!

A partir de 12-13 ans mais autant pour adultes que pour plus jeunes!

Le tome 1 forme un tout, il pourrait quasiment être un one-shot.

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

" MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu'en étant tué aléatoirement (" glané ") par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu'ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l'art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l'un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu'il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l'un contre l'autre bien malgré eux... "

 

09 octobre 2016

Le signe de K1, tome 1, Le protocole de Nod, de Claire Gratias

signe de K1-t1Une bien belle surprise que ce roman, oublié dans ma bibliothèque! Je crois que je l'avais gagné à un loto et ce n'est que maintenant que je le redécouvre. J'avais déjà lu des petits livres du même auteur, dans la collection Des Histoires de futur, en particulier Un week-end sans fin, que j'avais beaucoup aimé mais pas de gros romans.

Le signe de K1 est vraiment très bon : d'abord par l'originalité du thème puisqu'il s'agit d'un début "dystopie" qui tourne au voyage dans le temps. Ensuite, par la complexité du scénario qui se révèle peu à peu, comme plusieurs histoires en une : celle de la mission des voyageurs du futur, celle des adolescents comme Angelo, dont le destin en 2020 est en train d'évoluer, celle des lycéens qui apprennent à se connaître, celle enfin de cette épidémie qui éclate et menace le pays.

Certaines évolutions sont facilement prévisibles, l'auteur nous donne les indices pour anticiper, mais peut-etre aussi pour nous guider sur de fausses pistes. Ce qui n'enlève rien à la complexité de l'ensemble.

On s'attache assez facilement aux deux familles qui constituent le centre de l'histoire : celle des jumeaux Angelo et Pauline, et celle de Luka, nouvellement arrivé dans la ville.

Un roman passionnant, intelligemment mené, qui plaira à tous les lecteurs, à partir de 11-12 ans.

J'ai commandé le tome 2, j'ai hâte de découvrir la suite!

Début du XXIVe siècle. Le niveau des eaux a considérablement monté à la surface du globe. Réduite à quelques dizaines de milliers d’habitants, la population de la Terre s’est réfugiée dans les Hauts Monts du Karakoram. Alors que l’humanité menace d’être emportée par ce Nouveau Déluge, vingt-deux Pionniers et leurs familles sont enrôlés pour un voyage dans le temps qui les ramènera en 2020. Leur mission: s’intégrer discrètement à la population pour préparer l’exode des survivants. Son nom de code: « Le Protocole de Nod ».

 

20 septembre 2016

Le destin de Linus Hoppe, de Anne-Laure Bondoux

destin-linus-hoppe

C'est à la bibliothèque que je me suis laissée tenter par ce livre (oui, je suis faible...), que j'observais depuis un petit moment, roman jeunesse très épais perdu au milieu de livres beaucoup plus fins.

Il s'agit d'une dystopie, mais contrairement à Hunger Games ou Divergente, Le destin de Linus Hoppe est accessible aux enfants à partir de 8-9 ans (enfants bons lecteurs car cette édition rassemble les deux tomes sortis en 2002, soit 519 pages).

L'histoire est intelligente, elle incite à se poser les bonnes questions : en quoi un système est-il juste ou injuste? pourquoi le destin devrait-il être tout tracé du fait de la naissance?

Une des particularités de ce roman est le fait qu'au moment des événements, l'instauration du système d'examen est encore relativement récente puisque la grand-mère de Linus n'a pas été sélectionnée par ce système.

Cela rend l'histoire d'autant plus crédible, avec cette impression qu'elle pourrait se réaliser prochainement.

Le récit, approfondi, interpelle donc le lecteur, le tout sans violence et porté par une écriture claire et facile d'accès.

Un très bon roman qui permet de faire découvrir un univers dystopique aux enfants.

Le livre est parti au collège dans le sac de mon fils de 11 ans, on verra s'il "accroche".

"Linus Hoppe vit dans une société très cloisonnée. S'il réussit le grand examen, il continuera à vivre confortablement en sphère 1. S'il échoue, il sera relégué dans une sphère inférieure, loin des siens. Mais Linus refuse de laisser son destin entre les mains du Grand Ordonnateur. Avec son ami Chem, il décide, quitte à aller au devant du danger, déjouer le système."

07 août 2016

L'élite (trilogie), de Joelle Charbonneau

elite-t1J'ai donc terminé L'Elite, une trilogie agréable à lire pour les ados.

L'histoire est rythmée, centrée autour de quelques personnages, et ne laisse pas de moment de répit au lecteur.

Mais cela reste une dystopie très prévisible, où l'héroïne est parfaite: forte, intelligente, elle sait tout faire, de cautériser une plaie à modifier un récepteur ou fabriquer une bombe, tout en gardant le sourire et de bons sentiments envers les autres.

Un moment de lecture sympa, mais assez limité pour les adultes, un peu trop "caricatural", on est loin de la tension d'un Divergente.

"Dans un monde dévasté par les guerres, les catastrophes naturelles et la pollution, les survivants se sont organisés en colonies autour d'une capitale pour régénérer les terres. Parmi les lycéens, les meilleurs sont sélectionnés pour passer le test, dont la réussite donne accès l'univserité pour faire partie de l'élite, ceux qui dirigent et décident. Dans une petite colonie éloignée, Cia, 16 ans, veut absolument aller étudier à l'université. Choisi pour passer le test, elle découvre que les apparences sont trompeuses..."