22 juillet 2017

Angelfall, de Susan EE (trilogie)

angelfall

Angelfall est une trilogie apocalyptique plutôt originale.

Les anges, contrairement à leur image classique, sont les "méchants", ils ont attaqué et décimé l'humanité. Dans ce "monde d'après", à peine quelque mois plus tard, survivent Penryn, sa soeur handicapée Paige et sa mère complètement folle. Penryn, pour retrouver sa soeur, se retrouve prise dans la politique interne des anges.

L'écriture est addictive, le personnage de Penryn attachant, courageux avec beaucoup d'humour et de persévérance, et on suit avec plaisir ses aventures. Raffe, l'autre personnage principal, entraine Penryn dans le monde des anges, un monde de politique et de guerriers où les anges ne semblent finalement pas si différents des humains...

La trilogie est assez noire, Penryn est emportée par les événements sans qu'il n'y ait de ligne directrice, juste une suite de coups durs qui lui tombent dessus. Assez rapidement, l'histoire tourne aussi autour de la relation impossible entre Penryn et Raffe. Mais difficile de savoir comment cela va finir, à la fois parce que leur histoire est impossible, mais également parce que Penryn veut juste sauver sa famille, il n'y a pas de "prophétie" ou "d'élue" pour sauver le monde.

Une trilogie addictive car on a envie de suivre les personnages mais avec une histoire de fond assez simple.

A partir de 11 ans.

"Les anges ne sont pas ce que l'on croit. Ils détruisent le monde, éradiquent l'espèce humaine. Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans, doit sauver sa jeune soeur, enlevée par ces monstres. Sa seule solution : forcer l'un d'entre eux à l'aider...

Raffe, privé de ses ailes, voit dans cette alliance contre-nature son dernier espoir. Une jeune femme et son pire ennemi se trouvent liés malgré eux."


23 juin 2017

L'auberge entre les mondes, t1, de Jean-Luc Marcastel

auberge-mondes

Jean-Luc Marcastel fait partie de mes auteurs préférés avec les excellents Louis le Galoup, Le simulacre, Les enfants d'Erebus ou encore Tellucidar (et bien d'autres!). L'auberge entre le monde, son nouveau roman jeunesse, mélange dans une recette réussie son talent d'écrivain et son goût pour la cuisine!

J'ai apprécié de découvrir cette auberge inspirée d'une auberge existante, qui devient, sous la plume de Jean-Luc Marcastel, une auberge qui s'étend sur des centaines de monde, lieu de rencontre entre des civilisations différentes, réunies par l'accueil de l'aubergiste et la gastronomie!

Aux côtés de Nathan, un jeune orphelin apprenti dans l'hôtellerie, on découvre l'auberge, ses aspects mystérieux avant d'entrer réellement dans le mystère et d'être entraîné dans une suite d'aventures.

J'ai apprécié l'histoire et le voyage, même si je suis restée un peu sur ma faim en tant qu'adulte, 250 pages, c'est trop peu pour vraiment s'attacher aux personnages, même s'ils sont aussi prometteurs! Mais j'ai hâte de lire la suite et le conseille sans hésitation aux lecteurs à partir de 8 ans!

"Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans l'ombre ; et il y a cette force qu'il ressent au plus profond de lui... Alors que les mondes s'affrontent, Nathan est le seul à pouvoir réconcilier les hommes et apaiser les conflits."