26 février 2017

Je vous sauverai tous, d'Emilie Frèche (à lire absolument!)

je vous sauverai tous

Enorme coup de coeur pour ce roman qui n'est pourtant pas du tout mon style de lecture!

Je l'ai commencé à la librairie, attirée par la couverture, et j'ai été prise par l'histoire. Pourtant, je suis surtout attirée par les livres qui font rêver, loin du monde réel. Or, Je vous sauverai tous fait plonger le lecteur dans l'enfer de la radicalisation...Mais une fois commencé, impossible d'arrêter.

Il s'agit d'un roman, mais les personnages pourraient exister, à la fois parce l'écriture de l'auteur les rend vivants, attachants, émouvants mais aussi parce que l'histoire pourrait être celle de n'importe quelle famille touchée par ce drame.

La forme du journal intime, alternant le récit de la mère, du père et celui d'Elea permet d'entrer totalement dans le phénomène de la radicalisation et d'entrer dans le quotidien des parents, pourtant aimants et proches de leur fille, qui n'ont pas vu le phénomène, et la manière dont Elea se radicalise, essentiellement par internet.

Le récit se déroule entre le printemps 2014 et septembre 2015. Des aller-retours dans la chronologie permettent de mettre en parallèle les récits d'Elea avant et après sa radicalisation... Efficace et terrifiant!

Un roman passionnant, inquiétant et surtout, à mettre entre toutes les mains, adultes et ados, à partir de 12-13 ans.

"Parce qu’elle est sans aucune nouvelle d’Eléa, sa fille de 16 ans partie en Syrie il y a maintenant six mois, Laurence commence à tenir un journal. Écrire l’empêche de céder entièrement à la douleur qui la ronge chaque jour davantage, à la colère de n’avoir rien vu venir, et de n’avoir pas su comprendre que tout allait basculer. De trop nombreuses questions sans réponse la hantent : comment Eléa va-t-elle ? Où vit-elle ? Et avec qui ? Comment Eléa, qui avait la tête sur les épaules et des envies par centaines, a-t-elle pu manquer de discernement au point de renoncer à tout… et surtout à sa liberté ? À ses mots répondent ceux du journal intime d’Eléa, écrits un an auparavant. On découvre peu à peu comment pour cette jeune fille la frontière qui sépare influence et conviction a été franchie. Comment aux rêves d’avenir, aux premiers émois amoureux, aux amitiés sereines, se sont substitués la manipulation, la soumission, l’extrémisme…"