22 juin 2017

Les éclaireurs, d'Antoine Bello (Les falsificateurs t2)

éclaireurs

Après un tome 1 que j'avais trouvé vraiment excellent, j'ai retrouvé avec plaisir Sliv et ses compagnons dans ce tome 2 tout aussi réussi. Plus politique car plus proche de nous historiquement, ce tome 2 nous fait revivre les événements du 11 septembre, le contexte politique de l'époque, la guerre en Irak...

Comme pour les Falsificateurs ou Ada, on ne sait plus ce qui est réel et inventé, tout semble tellement plausible! Pas de grossière  "théorie du complot" mais des petites touches, toute en finesse, de manipulation de l'information qui forment un ensemble totalement crédible. Et si c'était vrai?

A travers la quête de Sliv pour découvrir la finalité du CFR, c'est la "grande" Histoire que l'on (re)découvre.

Un livre passionnant, intelligent, digne des plus grands romans d'espionnage sans pour autant en être un. Inclassable et incontournable !

"C'est l'histoire de Sliv, agent spécial du CFR (Consortium de Falsification du Réel), qui veut comprendre pour quoi et pour qui il travaille.
C'est l'histoire d'une organisation secrète internationale, qui tente d'influer sur l'histoire des hommes, et dont l'existence est brutalement remise en cause un certain 11 septembre 2001.
C'est l'histoire de Youssef, tiraillé entre sa foi et son amitié ; de Maga, jeune femme moderne que son mariage précipite dans une famille d'intégristes ; de Lena, dont la rivalité professionnelle avec Sliv cache peut-être des sentiments d'une autre nature.
C'est l'histoire d'une grande nation, l'Amérique, qui trahit ses valeurs quand le monde a le plus besoin d'elle.
C'est, d'une certaine façon, l'histoire du siècle qui vient."


12 avril 2017

Le cri, de Nicolas Beuglet

le criJ'ai terminé ce thriller français hier soir et je reste un peu sur ma faim. Le scénario est original, avec un petit côté scientifique, et certains retournements sont particulièrement inattendus, on est loin des tueurs en série et autres meurtres "classiques".

L'écriture est fluide, prenante et efficace, mais j'ai eu du mal à accrocher aux deux personnages principaux, et à être totalement prise dans l'histoire malgré d'indéniables qualités.

Un bon thriller, que je conseille, mais auquel il manque pour moi un petit "quelque chose".

"Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre...

Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l'hôpital semble si peu à l'aise avec l'identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?

Pour Sarah, c'est le début d'une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l'île de l'Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice."

 

Posté par nemo_ à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 janvier 2017

Rêver, de Franck Thilliez

rever

J'avais découvert Franck Thilliez avec Syndrome E et si vous m'avez suivie durant l'été, vous n'avez pas pu rater mes commentaires élogieux puisque je n'ai pas arrêté d'en parler...

J'ai terminer hier soir Rêver, son dernier roman, et il est vraiment très bon! Comment un auteur arrive-t-il à écrire autant d'excellents romans dans le même genre tout en réussissant à ce qu'ils soient différents, ça m'épate!

Rêver est très prenant, dès les premières lignes, l'écriture de Franck Thilliez attrape le lecteur et ne le lâche plus! L'ambiance est angoissante, opressante, d'autant plus qu'on se demande très vite si Abigael, le personnage principal, est réellement sain d'esprit...

La particularité de Rêver, c'est que l'auteur nous promène sur une période de 6 mois, mais avec des allers-retours incessants. Entre cette "errance" temporelle et les difficultés d'Abigael à différencier le rêve de la réalité, le lecteur peut être un peu déstabilisé. Mais on s'habitue vite.

Ces va-et-viens temporels, symbolisés par une petite frise chronologique au début des parties, rend encore plus difficile le fait de comprendre le fin mot de l'histoire avant que l'auteur ne nous révèle tout. On est ballotés par l'histoire, on souffre avec Abigael, on retient notre souffle, on se dit, nous aussi "mais est-ce que je n'ai pas déjà vécu cela?" C'est déstabilisant mais finalement, cela enrichit beaucoup le suspense...

Et encore une fois, je n'ai pas du tout vu la fin arriver, je n'ai compris le "pourquoi" que lorsque l'auteur l'a décidé.

Très prenant, angoissant, déstabilisant mais vraiment excellent!

"Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres.
Si ce n'étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même."

24 octobre 2016

Projet Anastasis, de Jacques Vandroux

projet-anastasisC'est en cherchant sur Amazon les thrillers bien notés que j'ai découvert les romans de Vandroux. 4,5 étoiles pour 385 commentaires, forcément, ça interpelle!

Après lecture, effectivement, Projet Anastasis est un thriller passionnant. Des personnages approfondis que l'on découvre au fut et à mesure, un début sur les chapeaux de roue, un lien avec le nazisme et la fin de la 2de guerre mondiale, vraiment très intéressant!

J'ai quand même trouvé qu'il était un peu long par rapport au contenu : aucun passage n'est ennuyeux mais après lecture, on se demande parfois ce qui a pris tant de temps.

Le scénario est bien pensé mais il se déroule également peut-etre un peu trop facilement, on apprend vers le milieu du livre le fin mot de l'histoire, et la suite raconte finalement davantage leurs péripéties pour s'en sortir (ou pas), donc pas de suspense insoutenable concernant l'histoire.

Un très bon thriller, donc mais aquel il manque pour moi le petit quelque chose qui fait passer du très bon à l'excellent.

Mais je conseille :-)

"Jean Legarec, responsable d’une agence privée de renseignements, n’a qu’une vague idée de ce qu’il va affronter lorsqu’il accepte une demande inhabituelle : enquêter sur la disparition d’un enfant de six ans, petit-fils d’un homme politique français influent. Pour un million d’euros, il va se lancer dans des recherches qui lui feront prendre tous les risques et le confronteront à son propre passé.

Passant d’une ville de Paris secouée par des attentats sanglants aux neiges munichoises, de l’apparente douceur de l’île de Malte aux sombres forêts vosgiennes, le privé va croiser des témoins qui lui apporteront, pièce par pièce, la preuve d’un complot prenant racine dans le mal absolu. Ses alliés : un déporté des camps de la mort encore vigoureux, une historienne allemande sans tabou, d’anciens mercenaires aux méthodes très personnelles, une Alsacienne au charme discret, mais efficace, un ancien militaire qui rêve de sa Provence, des diplomates qui n’ont jamais vraiment pris leur retraite… Quand l’argent et le pouvoir sont en jeu, l’imagination ne connaît pas de limite, et la vie n’a plus de prix."

 

 

23 août 2016

Pandemia, de Franck Thilliez

pandemiaPour terminer cette série de 5 qui m'a permis de découvrir Franck Thilliez, voici Pandemia.

Pandemia cloture la série des aventures de Sharko et Hennebelle par une course contre la montre dans une ambiance très tendue d'apolcalypse. Impossible de le poser avant la fin!

Reprenant des éléments des quatre précédents romans, Pandemia apporte des explications et relie les différents romans en un tout complexe mais cohérent.

Un énorme  coup de coeur pour ces cinq romans et pour cet auteur que je ne connaissais que de nom !


21 août 2016

Angor, de Franck Thilliez

AngorAprès deux semaines de lectures "jeunesse", j'ai repris les Thilliez  pour connaître la suite des aventures de Sharko et Hennebelle!

Ce 4e opus est largement aussi bon que les autres, il rappelle Syndrôme E par sa construction : on suit les aventures d'un nouveau personnage, Camille, en parallèle avec celles de Sharko et, dans une moindre mesure, du reste de l'équipe.

Le fait d'introduire un nouveau personnage renouvelle l'histoire et apporte beaucoup d'intéret, d'autant plus que ce personnage, comme tous les autres, sort de l'ordinaire...

Encore un roman deThilliez qui se dévore, sans pouvoir le poser jusqu'à la fin.

Vraiment une excellente découverte, un scénario prenant, avec des personnages intéressants, dur mais sans jamais devenir "gore".

"D'où vient ce cauchemar qui la hante depuis sa greffe de cœur ? Camille, gendarme à Villeneuve-d'Ascq, voit chaque nuit une femme enfermée l'appeler au secours. Un rêve aussi réel qu'un souvenir. Elle n'a dès lors plus qu'une obsession : retrouver l'identité de son donneur.
À une centaine de kilomètres de là, une femme, victime d'une longue séquestration, les yeux presque blancs, dépourvus d'iris, a été découverte... sous un arbre. L'enquête de Sharko et Hennebelle prend un tournant plus curieux encore lorsque Franck comprend qu'à chaque nouvelle piste, il est devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord..."

26 juillet 2016

Atomka, de Franck Thilliez

atomkaAprès Syndrome E et Gataca, je poursuis ma découverte de Thilliez et des aventures des deux policiers, Sharko et Hennebelle.

Ce troisième volet est tout aussi passionnant et intense psychologiquement, mélangeant, comme les précédents, plusieurs enquêtes aussi sombres les unes que les autres, avec toujours un côté scientifique assez affirmé.

N'ayant pas lu les romans précédant Syndrome E, j'apprécie les plongées dans le passé de Sharko que l'on découvre davantage dans Atomka.

Je n'en dis pas plus pour ceux qui n'auraient pas encore commencé la série, mais lancez-vous, c'est vraiment excellent!

 

 

 

20 juillet 2016

Gataca, de Franck Thilliez

gatacaComme annoncé après avoir terminé Syndrome E, Gataca m'a paru plus intense, et un peu plus dur psychologiquement que Syndrome E, mais je l'ai trouvé excellent!

On retrouve les mêmes personnages, Sharko et Hennebelle, mais tout est compliqué, ils sont aux prises avec leurs propres démons tout en menant des enquêtes complexes et violentes.

Le côté scientifique est également plus prononcé dans Gataca que dans Syndrome E, certains passages sur l'ADN sont un peu ardus mais ne pas tout comprendre (j'avoue) n'empêche pas de comprendre l'histoire et de l'apprécier.

Un excellent polar qui forme avec Syndrome E un dipyique très réussi!

Des pistes sont ouvertes pour la suite mais on peut éventuellement s'arrêter à la fin de Gataca. Perso, je vais lire un jeunesse plus "zen" avant de reprendre la suite!

 

 

17 juillet 2016

Le syndrome E, de Franck Thilliez

syndrome EJe n'avais jamais lu de Thilliez mais on m'en a dit beaucoup de bien, j'ai donc commencé le Syndrome E.

Les romans de Thilliez avant le Syndrome E ont comme héros soit Hennebelle, soit Sharko. Dans Syndrome E, les deux travaillent ensemble. J'ai donc commencé par celui-là, plutôt que de lire tous ceux déjà sortis.

Syndrome E est un très bon thriller. Les personnages sont travaillés, atypiques, et le scénario bien trouvé. Le début met en place l'histoire mais le rythme s'accélère très vite.

J'ai apprécié ma lecture, même si j'ai eu l'impression que tout s'enchainait peut-etre un peu trop facilement pour les deux policiers, je n'ai pas ressenti cette tension que l'on trouve dans la trilogie d'Olivier Norek. Jusqu'aux dernières lignes qui font que l'on est OBLIGE d'enchainer avec Gataca. Même si l'enquête se termine à la fin de Syndrome E et que, "techniquement", on peut s'arrêter là.

Et Gataca est beaucoup plus fort en tension mais ce sera l'occasion d'une autre chronique.

J'avais un peu peur que ce soit aussi trop glauque ou trop violent, mais finalement, pas plus que la plupart des polars actuels. Certaines parties sont dures mais pas sanglantes car tout n'est pas détaillé (heureusement). A ce niveau-là, j'ai trouvé Syndome E moins dur que le tome 1 de Millenium, par exemple, ou même que Congo requiem.

Pour résumer, Syndrome E est un très bon thriller, bien écrit, avec des personnages intéressants et un scénario passionnant mais où il m'a manqué un petit quelque chose pour atteindre l'excellence. Petit quelque chose que je pense trouver dans la suite. Donc si vous n'avez jamais lu Thilliez et que vous cherchez un bon polar, lancez-vous!

"Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle... Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés... Il n'en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko."

04 juillet 2016

Congo requiem, de Jean-Christophe Grangé

J'avais aimé Lontano, j'ai été subjuguée par Congo Requiem!

C'est un tourbillon de violence, d'Afrique, de mort et de mystère qui emporte le lecteur jusqu'au dernières pages, qui le tourne et le retourne dans tous les sens!

A plusieurs reprises, on pense avoir compris, on pense savoir ce qu'il s'est réellement passé à Lontano, mais c'est pour mieux en revenir, pour découvrir de nouveaux mystères et sombrer encore davantage dans le passé du Vieux et la folie du clan Morvan !

Exceptionnel!