17 septembre 2016

Le Porteur de Mort, d'Angel Arekin

porteur-mort-t1

Excellent ! J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce roman, dont le contenu est à la hauteur de sa magnifique couverture et qui m'a fait penser, par de nombreux aspects, à Chronique du Tueur de Roi.

Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans l'action et ne pose le livre que par obligation (parce que c'est quand même un beau pavé et qu'il faut parfois se nourir).

Les personnages sont intenses, vivants, réels : Seis, insolent et tête à claque, Naïs, courageuse, décidée mais avec la langue bien pendue.

Malgré le nombre de personnages assez important, on les différencie finalement très rapidement les uns des autres et on s'y attache très vite.

On en apprend peu sur le monde du roman, les actions étant concentrées dans deux lieux, Macline et Mantaore.

On découvre le système des Tenshins, mais ce sont surtout les personnages qui sont centraux dans ce tome 1. Cependant, certains chapitres font comprendre au lecteur que l'histoire est bien plus compliquée que ce qu'elle n'y parait.... et qu'on n'est qu'à la surface de l'ensemble!

Alors ne vous dites pas "encore un qui découvre qu'il a des pouvoirs et qui entre dans une école d'apprenti" car on en est vraiment très loin... D'abord parce qu'il s'agit d'un livre pour adultes et non pour enfants. Ensuite parce que Seis a beaucoup de l'anti-héros...

Vraiment une excellente découverte, j'ai hâte de lire le tome 2!

Pour adultes et grands ados.

"17 ans, Seïs Amorgen est nommé pour intégrer la plus grande confrérie du royaume d’Asclépion.
S’il accepte, il deviendra l’un des guerriers les plus éminents de la monarchie.
S’il refuse, il restera le gamin frivole et arrogant qui fraye avec les bandits de sa ville natale.
Alors que l’ombre du Renégat s’étend sur sa terre d’origine,
Seïs va devoir prendre la décision qui bouleversera sa vie et, bientôt, il devra faire face à ses propres démons."


21 juin 2016

Les épées de glace, 2 tomes, d'Olivier Gay

epees-glaceJ'essaie encore de me remettre de cette lecture qui m'a emportée dans un tourbillon d'aventures aux côtés de personnages inoubliables!

C'est toujours difficile de terminer un livre d'Olivier Gay parce qu'on a l'impression de devoir quitter des amis. On s'attache aux personnages, même lorsqu'ils sont aussi "spéciaux" (dingues? sanguinaires?) que Rekk le boucher.

Dans Les épées de glace, rien n'est jamais comme vous vous y attendez : lorsqu'un personnage commence à évoluer vers de "l'attendu", il se passe toujours quelque chose pour vous surprendre!

Quant à l'histoire, même si elle se passe dans un monde médiéval assez classique de fantasy (sans la magie et les elfes), maintenant que j'ai terminé, je dirais qu'il s'agit plutôt d'un polar. Parce que finalement, tout au long du livre, on se demande qui a tué Deria? Impossible de lâcher le livre, on veut savoir comment ça va finir et qui est le coupable!

Et au final, la fin (arrrrrrrrg, la fin!!! mais je ne peux pas en dire plus!) m'a quand même bien étonnée!

Coup de coeur pour Mahlin, Shani et surtout Rekk!J'ai hâte de lire le prochain roman qui se déroulera dans ce monde.

Plutôt à partir de 15-16 ans et pour adultes.

*********************

"— Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence.

— On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence.

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler."

 

 

17 juin 2016

Les épées de glace, tome 1, d'Olivier Gay

epees-glace-t1Après l'excellentissime série jeunesse Le noir est ma couleur, le jubilatoire policier Les talons hauts rapprochent les filles du ciel (je suis fan de Fitz !), j'ai continué mes lectures des romans d'Olivier Gay en passant cette fois-ci en fantasy.

Les épées de glace sont la réédition (en deux tomes ou en intégrale) de deux tomes publiés sous les titres Le boucher (tome 1) et La servante (tome 2).

Il s'agit de fantasy puisque les événements se déroulent dans un monde imaginaire avec un côté "médiéval", mais vous n'y trouverez ni elfes, ni nains, ni magie. Par contre, vous y rencontrerez des personnages ordinaires ou moins ordinaires qui vous feront vivre des aventures extraordinaires!

Pas de pouvoirs, pas de héros sans peurs et sans reproches mais des personnages que l'auteur réussit à rendre vivants, attachants, agaçants... Et inquiétants aussi! On découvre avec eux le monde qui les entoure, les embrouilles dans lesquelles ils se retrouvent plongés et leurs aventures. On les voit également "grandir" et changer.

Comme l'excellentissime trilogie de Gabriel Katz, Le puits des mémoires, Les épées de glace forment une épopée passionnante, centrée sur des personnages inoubliables, avec une intrigue bien plus complexe que ce qui n'apparaît au premier abord.

Impossible de ne pas enchainer avec le tome 2.

Plutôt pour grands ados et adultes.

"— Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence.

— On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence.

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler."

28 mai 2016

L'ultime Alliance, de Pierre Billon

Ultime-Alliance

J'ai déjà fait une chronique pour ce livre, mais il est tellement bon que l'on n'en parlera jamais assez. Je l'ai lu, relu, et rerelu toujours avec plaisir, et je me suis surprise à replonger dedans après l'avoir présenté en club lecture mardi...

C'est un roman difficile à classer, il n'entre pas dans les cases. Un petit côté fantastique, un zeste de philosophie, une poignée d'écologie, un peu de sciences... Peut-être un roman d'anticipation? Ecrit en 1990, il semble toujours autant d'actualité.

Il s'agit surtout d'un roman qui nous fait découvrir des personnages inoubliables. Au fil de la lecture, on s'attache à Jacques, jeune canadien on ne peut plus "normal" qui cherche des réponses sur l'accident cérébral qui a terrassé son père 12 ans plus tôt.

A ses côtés, on monte au Berghof, le sanatorium de La montagne magique, reconverti un siècle plus tard en centre de recherche. Qui sont ces personnages surprenants, si humains en même temps : cet homme si banal mais dont la mémoire lui interdit d'oublier, Katja, femme masquée qui trouve sans chercher, et les autres "collaborateurs" de ce centre de recherche?

Qui est Jorge d'Aquino, qui dirige le centre, personnage extraordinaire qui a choisi de se retirer à l'écart du monde mais que les célébrités viennent consulter. Comme ce chercheur mondialement connu, inconscient de l'annonce qu'il apporte et qui va changer l'avenir de l'humanité...

Un roman qui vous entraîne, qui vous enchante, mais qui interroge également sur l'avenir de l'humanité. Celle du livre, la notre également... Et si c'était vrai? A lire absolument!

Pour grands ados et adultes.

 

25 mai 2016

Prix Imaginales 2016 pour Manon Fargetton

prix-imaginales

Je vous ai déjà parlé de Manon Fargetton. De très nombreuses fois vu que j'adore TOUS ces romans (sauf le dernier, qui est aussi le premier, mais c'est juste parce que je ne l'ai pas encore lu !)

La plupart de ses romans sont classés en littérature "jeunesse" comme June, Le suivant sur la liste ou encore Le Livre de toutes les réponses sauf une. Mais elle a également écrit l'excellentissisme L'héritage des rois-passeurs, qui a été jugé excellentissime également par le jury puiqu'il remporte le prix Imaginales 2016 pour le meileur roman francophone!

Bravo Manon Fargetton pour ce prix amplement mérité! Et vivement la sortie des Illusions de Sav-Loar, qui se déroulera dans le même monde que L'héritage des rois-passeurs .

 

 


14 mai 2016

Le septieme guerrier-mage, de Paul Beorn

7e guerrier mage

Je vous avais parlé de 14-14 du même auteur (excellentissime) ainsi que d'Un ogre en cavale, que j'avais vraiment trouvé très sympa. Je me suis donc lancée dans la lecture d'un autre livre de Paul Beorn, mais cette fois, en fantasy adulte (et en un seul tome, ce qui est plutôt rare dans ce genre littéraire où les sagas dépassent fréquemment les 3, voire 5 tomes)!

Le septième guerrier-mage, c'est donc un seul tome (mais quand même 528 pages!), passionnant du début à la fin!

L'histoire nous plonge dans de la fantasy classique, dans un monde où les elfes ont disparu mais leur souvenir est adoré sous la forme de 7 saints. Pas de nains ou autres races classiques de l'héroïc fantasy, juste différents peuples humains qui se détestent et se font la guerre...

La magie est présente mais elle est finalement secondaire dans l'histoire qui est centrée sur Jal, un personnage au premier abord pas très sympathique mais auquel on s'attache très vite. J'ai beaucoup aimé Rikken également!

L'action est très présente, avec une alternance entre ce qui se passe dans la vallée et les souvenirs de Jal qui resurgissent régulièrement. Même si tout au long du livre, le déroulement est assez convenu, la fin m'a surprise, les rebondissements étaient bien trouvés!

Mais c'est surtout le personnage de Jal qui m'a plu, l'écriture de l'auteur le rend totalement réel, j'ai eu l'impression de l'avoir rencontré "en vrai" et d'avoir été dans la vallée tout au long de l'histoire.

Vraiment un très bon moment de fantasy, qui m'a fait songer aux romans de Gabriel Katz (j'avais adoré le Puits des mémoires!)

Pour grands ados et adultes.

"J’ai pillé, brûlé, tué. Puis j’ai déserté l’armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre... Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche.

Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes... Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d’un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j’irai jusqu’au bout.

Mon nom, c’est moi qui l’ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose."

 

 

 

02 mai 2016

Les enfants d'Erebus (trilogie) de Jean-Luc Marcastel

Mes vacances m'ont permis de dévorer cette trilogie dont je n'avais lu que le tome 1.

J'ai eu beaucoup de mal à revenir au monde réel après ces trois tomes qui immergent le lecteur dans un univers inquiétant, angoissant, dense qui hante l'esprit bien après la dernière page!

L'écriture est magnifique, poétique, l'histoire est originale et passionnante d'un bout à l'autre... mais cette lecture me laisse malgré tout une sensation "d'obscurité angoissante"... c'est pour dire à quel point l'auteur réussit à rendre son histoire réelle! (Je rappelle que je suis incapable de lire du Chattam tellement je suis sensible au contenu des livres)

Trois tomes excellents que je conseille finalement à partir de 13 ans, et aux adultes, même si le tome 1 est davantage jeunesse que la suite. A lire absolument!

enfants-erebus   enfants-erebus2 enfants-erebus3

12 avril 2016

Scorpi, Les origines, de Roxane Dambre

scorpi-origines

C'est trop court mais c'est bon!

Il s'agit de trois petites nouvelles qui nous plongent dans les origines de la famille Scorpi et de leur entourage. Quel plaisir de les retrouver, ça m'a juste donner envie de les relire!!!

La première concerne les nymphes, j'ai particulièrement apprécié la deuxième avec Firmin et Nicolette, et la dernière remonte aux origines de la trilogie, presque 10 ans avant qu'Elias ne partent faire son initiation. Forcément, lorsque l'on termine la dernière page, on a juste envie de recommencer la première de Ceux qui marchent dans les ombres.

A savourer si vous avez aimé Scorpi!

 

 

16 mars 2016

Chroniques de Zombieland, t1, Alice au pays des zombies, de Gena Showhalter

chroniques-zombieland-t1

Alors, les zombies, c'est PAS DU TOUT mon truc. Je me suis quand même lancée dans cette histoire, et j'ai vraiment accroché à ce tome 1. Comme quoi...

Les zombies sont finalement asez peu présents dans ce tome 1 : ils existent, et il faut les combattre mais pour tout le reste, le récit tourne autour d'Alice, jeune fille qui perd ses parents et sa soeur et culpabilise, son arrivée dans un nouveau lycée, les nouveaux amis et ... LE nouvel ami.

Un peu à la "Buffy contre les vampires", Alice reconstruit sa vie. Elle n'a pas froid aux yeux ni la langue dans sa poche, et c'est vraiment très sympa de suivre ses aventures.

Le tome 1 se termine de manière à ne pas laisser le lecteur sur sa faim, je n'ai donc pas attaqué de suite le tome 2 mais je le lirai certainement.

L'écriture de l'auteur est vive et prenante et Alice et ses aventures restent en tête entre deux lectures...  J'ai vraiment passé un bon moment.

A partir de 13 ans.

"Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux,  je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies."

18 février 2016

Visions de feu, de Jeff Rovin et Gillian Anderson

Visions de feu

Souvenirs, souvenirs, c'est Scully qui m'a amenée à tenter cette lecture, sans forcément trop d'illusions. Mais surprise, c'était vraiment pas mal du tout !!!

L'écriture est agréable à lire, le côté fantastique n'est pas trop prononcé, juste ce qu'il faut, les personnages sont intéressants et bien décrits, et le scénario est intelligent et bien pensé.

Il s'agit d'un tome 1 très conséquent (on en a "pour son argent") dans une histoire de fond qui s'annonce dense. Il y a donc une vraie fin de l'histoire du tome 1, mais pas de l'histoire de fond qui continue dans un futur tome 2 (ou plus).

Très sympa!

Pour adultes mais accessibles pour ados, même si le scénario est complexe.

"La fille du représentant indien à l’ONU se met à parler une langue inconnue et souffre de violentes visions. Une jeune Haïtienne manque de se noyer sur la terre ferme. Un étudiant iranien s’immole par le feu…
À New York, Caitlin O’Hara, psychologue pour adolescents renommée, est chargée de traiter la jeune Maanik. Elle est convaincue que les crises de sa patiente ont un rapport avec la récente tentative d’assassinat qu’a subie son père et qui n’a fait qu’aggraver les tensions entre l’Inde et le Pakistan.
Mais lorsque, partout dans le monde, des adolescents commencent à présenter les mêmes symptômes, Caitlin est obligée de reconnaître qu’elle a affaire à quelque chose de plus sinistre encore…"