28 octobre 2017

Les épées de glace, deux tomes, d'Olivier Gay

Après le tome 2 de La main de l'empereur, je n'ai pas pu m'arrêter là, j'avais envie de rester dans le monde de Rekk. J'ai donc enchainé avec les deux tomes des Epées de glace, que j'avais déjà lus il y a un an et demi.

Cette relecture est assez différente de la première : lorsque l'on commence par les épées de glace, on découvre Rekk à travers les yeux de Shani et Mahlin, qui connaissent ce qu'il reste de sa légende, assez proche de celle du croque-mitaine. Et nos deux héros sont très vite partagés entre la peur devant un Rekk psychopathe et l'admiration devant son habileté à l'épée, son courage et son charisme.

Or, lorsque l'on a lu La main de l'empereur, au Rekk de 50 ans des épées de glace se superpose l'image de Rekk à 25 ans... Lorsque la guerre des koushites est évoquée dans Les épées de glace, on sait à quel point les descriptions sont au-dessous de la réalité. Lorsque les rumeurs circulent, on sait que la vérité est bien plus dure. Mais on sait également pourquoi...

C'est donc avec une plus grande compréhension du personnage que l'on dévore ces deux tomes, retrouvant avec plaisir (ou pas) des connaissances d'il y a 20 ans...

Et puis, il y a Mahlin, beau gosse courageux mais assez indécis, qui peu à peu, laisse le premier rôle à Shani, discrète, craintive, soumise, qui va découvrir la liberté de prendre sa vie en main dans un monde d'hommes...

Rekk le boucher est de retour, et malgré 20 ans de plus, il n'a pas changé, l'empire va trembler...

Une série de 4 tomes, pour adultes et grands ados à partir de 15 ans, à lire absolument!

 Rekk-4t


25 octobre 2017

La main de l'empereur, tome 2, d'Olivier Gay

main-empereur-t2-aUn excellent tome 2, machiavélique à souhait, qui laisse un sentiment de regrets et de gâchis face à la vie de Rekk... Manipulé un jour, manipulé toujours, le titre La main de l'empereur est vraiment bien choisi!

Ce tome est moins axé sur la guerre et les massacres et davantage sur ce que Rekk veut faire de sa vie après la campagne koushite. Lorsque l'on a lu Les épées de glace, on sait qu'il avance inexorablement vers des événements que l'on aurait bien aimé que l'auteur lui épargne, mais on ne sait pas encore à quel point l'ensemble est complexe et tordu...

Autour de Rekk gravitent des personnages inoubliables, complexes et toujours en nuances. Une fois dévoré, ce tome 2 m'a donné envie de relire les Epées de glace pour les retrouver (enfin, ceux qui survivent...)

A lire absolument, à partir de 15 ans et pour adultes.

En prime, les couvertures sont juste magnifiques!

 

29 septembre 2017

Match, de Suzanne Galea

match

Match est une dystopie originale et atypique qui mérite d'être lue!

La belle écriture de l'auteur nous plonge dans une ambiance fantomatique aux côtés de Danaé, un des rares êtres humains encore capable de rêver. On découvre le fonctionnement de ce monde où les gens sont dépendants de leur double numérique, au point qu'ils en ont perdu la capacité de rêver.

On comprend peu à peu (difficilement au début) ce qu'est le match et on est pris dans une histoire qui paraît simple mais qui est finalement beaucoup plus compliquée qu'il n'y parait.

Le rythme est lent, presque hypnotique, et comme Danaé, on se sent "englué" par le quotidien dans l'Oeuf. On est donc très loin des dystopies politiques, où l'action prédomine, où l'héroïne est à la fois belle, forte, révoltée. Car c'est finalement le hasard qui semble mener l'histoire, qui promène le lecteur jusqu'au moment où tout s'accélère.

Une belle découverte qui happe le lecteur dès les premières lignes mais dans laquelle il est parfois difficile de revenir, surtout dans la première partie. C'est un roman qu'il faudrait pouvoir lire en deux ou trois fois pour s'y plonger totalement et ne pas avoir cette sensation de "ne plus rien comprendre" en reprenant la lecture. Mais finalement, une fois passée cette sensation, on ne peut qu'apprécier! Un roman passionnant, intelligent, qui fait réfléchir...

A partir de 14 ans et pour adultes.

"Danaé vit à contre-courant d'un monde où les hommes sont assistés en permanence par un double numérique qui calcule continuellement la bonne décision à prendre. Un monde où le hasard n'existe plus, où le bonheur est un état garanti, obligatoire presque.

Pour préserver sa liberté, la jeune femme se voit contrainte de collaborer avec le Match, cette entreprise toute-puissante qui a développé l’application permettant à tous de trouver l'âme sœur. S’enchaînent alors pour Danaé une suite de découvertes et d’événements troublants qui pourraient bien bouleverser ses propres croyances, voire l’essence même de la nature humaine."

11 août 2017

Le loup des Kilghard, La Romance de Ténébreuse, t4, de Marion Zimmer Bradley

loup-kilghard

Le loup des Kilghard nous transporte au coeur des Cent Royaume, quelques années ou dizaine d'années après La Belle Fauconnière. Il peut se lire indépendamment des autres tomes.

Il a la particularité de faire intervenir un personnage extérieur à Ténébreuse, venant de la Confédération Terrienne, Paul. Avec ce tome, on aborde un autre thème cher à l'auteur, celui du choc culturel entre deux civilisations, même s'il est assez peu développé dans Le loup des Kilghard par rapport à d'autres tomes ultérieurs. On y découvre également l'origine du Pacte qui aura une importance énorme pour l'avenir de Ténébreuse.

Comme les autres romans de la série, celui-ci est passionnant, l'écriture fluide et addictive, mais je n'ai vraiment pas apprécié Bard, le personnage principal, violent envers les femmes, orgueilleux et buté. Malgré cela, j'ai eu du mal à arrêter ma lecture.

Pour grands ados et adultes.

"Ah, les crétins ! Depuis le temps, ils n'imaginaient même plus qu'on puisse violer leurs lois ! Et Paul Harrell s'en était donné à cœur joie. Il avait mené la grande vie. Il avait eu toutes les femmes qu'il voulait. Et celle qui l'avait donné, la garce, elle aurait au moins eu un vrai mâle une fois dans sa vie. Ça ne s'oublie pas. Quant à lui, il avait refusé la Réinsertion. Il ne deviendrait pas une marionnette sans tripes. Il était bon pour le caisson de stase et le sommeil sans rêves. Pour l'éternité. Mais voilà qu'il se réveillait ailleurs. Par la haute fenêtre, il voyait un soleil rouge. Et l'homme devant lui, c'était... lui-même. Avec des cheveux longs et des culottes de peau. Comment ose-t-il se promener avec mon visage ? L'autre serra les poings et dit : "Je suis Bard di Asturien, le Loup des Kilghard. Il y a ici un homme qui veut établir un Pacte et liquider les hors-la-loi. Mais nous allons empêcher tout ça. Ensemble.""

08 août 2017

La belle fauconnière, de M.Z. Bradley

belle fauconnière

Troisième tome de la romance de Ténébreuse dans l'ordre chronologique, La belle fauconnière est aussi un des plus palpitants. On y retrouve un personnage classique des romans de M.Z. Bradley, la jeune femme qui refuse d'obéir à son père, à son rang et à la société .

Romilly est une jeune femme forte qui refuse le mariage imposé par son père et surtout, de perdre le faucon qu'elle a dressé. Elle choisit de lui rendre sa liberté et s'enfuit également. A travers sa fuite, nous découvrons Ténébreuse à l'époque des âges du chaos, des luttes dynastiques et du développement de l'utilisation des pouvoirs des tours dans les conflits.

A travers ce personnage attachant, l'auteur met en avant les nombreuses injustices que subissent les femmes dans la société ténébrane... soulignant ainsi celles que subissent les femmes au début des années 1980.

Pour grands ados et adultes.

Ce tome peut se lire de manière indépendante.

 


05 août 2017

La nuit des cannibales, de Gabriel Katz

nuit cannibales

Après l'excellentissime trilogie Le puits des mémoires et les très bon Aeternia, La maîtresse de guerre et plus récemment La part des ombres, Gabriel Katz quitte l'heroic fantasy pour du thriller fantastique avec La nuit des cannibales. C'est avec plaisir que j'ai dévoré ce  nouveau roman, 100% efficace dès les premières lignes!

L'intrigue est prenante, le concept original tout en rappelant un peu Highlander, et le contraste entre l'homme d'affaire de 43 ans et l'ado de 15 ans tellement bien décrit que l'on se surprend très souvent à sourire!

Impossible à poser avant la dernière ligne, même si je suis restée un peu sur ma faim sur certains aspects que j'aurais aimé plus développés...

Certaines scènes sont particulièrement réussies, j'ai déjà envie de le relire juste pour les revivre!!

Excellent, à conseiller pour adultes et grands ados.

Le réveil, déjà... Il est sept heures. Bizarre, j'aurais juré l'avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d'habitude. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna, ou Lady Gaga bref. ce n'est pas France Info. Je me lève dans le noir et me demande d'où vient cette infâme odeur de pieds. Je n'ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j'ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n'est pas le mien, ça n'a jamais fait puer personne. L'interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J'allume. Je regarde mon bras... qui n'est pas mon bras. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi. " Lorsque Maxime de Retz, homme d'affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d'un ado, la situation est pour le moins embarrassante. Mais, quand on essaie de l'assassiner, là, tout part carrément en vrille.

13 juillet 2017

Reine des orages, de Marion Zimmer Bradley

reine des orages

Reine des orages, tome 2 de la Romance de Ténébreuse, est un des tomes les plus marquants de la série.

Avec ce tome 2, on plonge dans la période archaïque de Ténébreuse, celle des Ages du chaos, plusieurs centaines d'années après l'atterrissage. Le souvenir des colons a disparu, les pouvoirs se sont développés et sont attribués au fait de descendre des dieux. Ténébreuse est divisée en de nombreux royaumes de type médiéval, on est réellement dans de l'héroic fantasy.

Le lecteur fera quelques liens entre Ténébreuse dans La planète aux vents de folie et Ténébreuse de Reine des orages, mais on se demande comment on en est arrivés là. Pour cela, il faut se référer aux Chroniques de Ténébreuses, des recueils de nouvelles écrites par des auteurs débutants avec l'autorisation de l'auteur ou par l'auteur elle-même.

On découvre cette nouvelle organisation à travers les yeux de différents personnages comme Donal, jeune seigneur, ou Allart, membre de la famille royale des Hastur, descendents directs des dieux, au pouvoir très particulier...

Reine des orages développe aussi un thème cher à Marion Zimmer Bradley : le statut de la femme. Alors que les femmes n'ont aucun pouvoir durant cette période, l'auteur nous dépeint des femmes fortes et puissantes à travers Renata, Cassandra et surtout, Dorylis.

Un magnifique roman qui nous entraine dans le monde extraordinaire de Ténébreuse à la découverte de personnages inoubliables!

A partir de 13-14 ans.

 

06 juillet 2017

La confrérie des âmes, de Vincent Villeminot

la confrérie des âmes

Mince alors, j'ai dévoré cette série il y a pas mal d'année, j'avais emprunté les tomes en bibliothèque, et c'est maintenant que je découvre que c'est de Vincent Villeminot, l'auteur des Pluies, Instinct, Le copain de la fille du tueur  et bien d'autres encore!

Je garde un souvenir assez net de la confrérie des âmes, l'histoire m'avait beaucoup marquée! Les personnages passent dans un autre monde mais intègrent les corps d'autres personnes, seules leurs âmes passent, ce qui donne beaucoup d'intérêt à l'intrigue!

De mémoire, c'était un peu "dur", donc plutôt à partir de 13-14 ans?

"Ils sont quatre : Hugo et son amie Charlie, Mathias et Mansour. Lycéens ou étudiants, fous d'héroïc fantasy, de littérature, de jeux vidéo ou d'arts martiaux. Ils sont contactés par les Elfes noirs pour accomplir la prophétie qui sauvera un monde inconnu de la folie destructrice du Sang Noir. Mais en passant dans le monde de l'Alta, leurs corps se sont transformés. Pour traverser la forêt elfique et combattre, il leur faudra apprivoiser leurs nouvelles apparences. Et découvrir la vérité de leurs âmes."

17 juin 2017

Soul Breakers, de Christophe Lambert

soul breakers

Soul Breakers se démarque des lectures jeunesse par son contexte puisqu'il permet de découvrir les Etats-Unis en pleine récession en 1936. L'auteur nous entraîne sur les routes aux côtés de Teddy, 15 ans, dans une ambiance assez sombre mélangeant réalité et magie noire.

Malgré un sujet intéressant et original, je n'ai pas réussi à entrer dans le roman. J'ai avancé page après page sans peine ni ennui mais je n'avais pas plus envie que ça de reprendre le roman entre deux séances de lecture.

Peut-être n'était-ce pas le bon moment pour moi mais j'ai aussi du mal à déterminer le public visé : jeunesse? le livre manque un peu de rythme par rapport aux presques 600 pages... Adulte? le thème ne s'y prête pas...

Bref, essayez-le et faites-vous votre idée :-)

"USA, 1936. Des milliers d'Américains victimes de la Grande Dépression sont jetés sur les routes. Parmi eux, Teddy Gentliz, 15 ans, voyage vers la Californie avec son père et sa petite soeur Amy dans l'espoir d'une vie meilleure. En Arizona, la famille croise un étrange groupe de forains et son charismatique chef : Sirius Huntington. Après avoir assisté à leur spectacle, Amy est soudainement frappée par un mal mystérieux... Persuadé que les forains ont volé l'âme de sa soeur, Teddy se lance à leur poursuite à travers les Etats-Unis. Sur son chemin, entre dangers, amitiés, amour et magie, l'adolescent va faire l'apprentissage intense du monde. Et de lui-même."

21 mai 2017

Instinct, tome 1, de Vincent Villeminot

instinct-1

J'ai ouvert ce livre par hasard à la bibliothèque. La couverture ne m'attirait pas mais j'avais déjà lu Les pluies et Le copain de la fille du tueur, du même auteur, alors j'ai commencé la première page, pour passer le temps.

Mais la magie de l'écriture de Vincent Villeminot a encore agi puisqu'en fin de journée, j'avais terminé le livre, happée dans l'univers de Tim et des autres!

L'ambiance est assez sombre, liée à la fois à l'accident par lequel commence l'histoire mais aussi aux doutes de Tim et à la clinique mystérieuse où il se réfugie. En revanche, les personnages secondaires apportent un peu d'humour, en particulier Shariff, excellentissime!

Malgré tout, cela reste une histoire assez sombre mais extrêmement prenante. Comme Le copain de la fille du tueur, le scénario est assez simple, avec des liens entre les personnages qui se créent très (trop?) vite, mais l'écriture de l'auteur rend l'histoire totalement addictive.

C'est une trilogie mais le tome 1 se termine et pourrait presque constituer un one-shot.

Un livre à conseiller à partir de 12-13 ans.

"Tim ne garde qu'un souvenir troublant de l'accident qui a tué sa famille. Quand il a repris conscience, il était un grizzli, avide de chasse et de sang.
A-t-il rêvé ? Est-il fou ?
Ce n'est pas l'avis du professeur McIntyre, psychiatre singulier, qui l'emmène dans son institut de recherche. Il y rencontre d'autres initiés, tous sujets à des métamorphoses animales. Tim fait la connaissance de Shariff et surtout de Flora, une jeune fille séduisante et insaisissable..."