14 novembre 2017

Oniria, tome 2, Le disparu d'Oza Gora, de B.F. Parry

Oniria-t2Un tome 2 à la hauteur du premier : aux côtés d'Eliott, le lecteur découvre Oza-Gora, le royaume du marchand de sable.

Eliott y découvre que sauver son père ne va pas être si simple et prend conscience d'une partie de l'histoire de sa grand-mère...Le récit se complexifie, et la quête d'Eliott s'entremèle avec la diplomatie d'Oniria.

Les personnages prennent davantage d'épaisseur : Eliott, Farjo, Katsa, Aanor, tous commencent à prendre conscience de ce qui est attendu d'eux.

Un tome aussi passionnant que le premier, qui permet au lecteur de prendre la mesure des royaumes et des personnages avant l'affrontement.

Toujours aussi fluide, addictif, à lire à partir de 10 ans (ou de 8 ans pour les bons lecteurs)

 


12 novembre 2017

Oniria, tome 1, Le royaume des rêves, de B.F. Parry

Oniria-t1Je n'avais lu que le tome 1 de cette série dont je gardais un excellent souvenir. Je me suis donc lancée dans la lecture des quatre tomes, maintenant que la série est complète, et je me suis laissée  emporter dans le monde des rêves d'Oniria avec plaisir et émerveillement.

L'auteur a créé un monde cohérent où les rêves et les cauchemars vivaient en harmonie. Les cauchemars étant la plupart inoffensifs (le cauchemar des uns n'étant pas forcément inquiétant pour les autres), princesses, fées, aventuriers, animaux parlant, objets animés peuplent Oniria. Un autre peuple, les Oza-Goriens, vivent et travaillent auprès du Marchand de Sable.

Eliott connaît ce monde par les récits que lui faisaient sa grand-mère lorsqu'il était petit. Poussé par l'urgence, il va basculer grâce à un sablier et découvrir ses pouvoirs en tant que créateur. Mais Oniria a bien changé depuis l'époque de sa grand-mère...

Oniria est un livre jeunesse, avec le côté merveilleux du monde des rêves, effrayant du côté cauchemar, la magie exprimée dans les pouvoirs dont est doté Eliott en tant que créateur, l'amitié, et bien sûr, l'aventure à travers la quête qu'il doit accomplir...

Un roman jeunesse à la trame assez classique qui pourrait être banal mais qui est passionnant grâce à la richesse du monde d'Oniria et le fait que la quête d'Eliott, qui parait si simple dans le tome 1, se révèle beaucoup plus complexe que prévue.

J'ai été totalement emportée par l'histoire, avec plaisir et émerveillement, et une fois le tome 1 fini, je n'avais qu'une envie, enchainer avec le tome 2 pour découvrir l'incroyable Oza-Gora!

Une excellente série jeunesse plutôt pour les 10-14 ans mais qui peut être lue sans problème à partir de 8 ans.

"Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l’ « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars."

11 novembre 2017

Les soeurs Carmines, tome 1, d'Ariel Holzl

soeurs-carmines-t1J'ai entendu beaucoup de bien de ce roman, c'est donc avec un a-priori très positif que je l'ai entamé, d'autant plus que je trouve la couverture très réussie.

J'ai plongé avec délectation dans le monde très original, sombre mais plein d'humour, de Grisaille, ses cimetières, ses corbeaux, ses assassinats et ses 8 familles nobles plus étranges les unes que les autres...

La ville et l'ambiance sont extrêmement originale, le ton m'a souvent fait penser à Gail Carriger, mais je l'ai trouvé parfois trop décalé pour que l'on frémisse vraiment lors des aventures de Merry.

Les soeurs Carmines sont trois, toutes très différentes. Ce tome 1 est centré surtout sur Merry, devenu voleuse, avec plus ou moins de réussite, pour nourrir sa famille. On suit ses aventures avec intérêt mais j'ai eu un peu de mal à entrer complètement dans l'histoire et dans la personnalité de Merry, peut-être parce que le livre est finalement un peu court à mon goût.

Je suis un peu restée sur ma faim côté histoire, mais j'ai vraiment adoré l'écriture, l'atmosphère et Grisaille et j'y replongerai avec plaisir dans le tome 2!

A parti de quel âge conseiller ce livre... il est tellement décalé que c'est difficile à dire, mais je dirai qu'à 12 ans, on peut commencer à le lire et à l'apprécier, sans limite d'âge!

"Merryvère Carmine est une monte-en-l'air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s'y trucide allègrement, surtout à l'heure du thé, et huit familles d'aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l'un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d'efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues..."

 

08 novembre 2017

Un nouveau Mathieu Hidalf!

Mathieu Hidalf t6On va sauter de joie dans les chaumières, chez moi mais pas seulement! Un nouveau Mathieu Hidalf sort le 11 janvier chez Gallimard Jeunesse!

Si vos enfants n'ont pas encore lu les précédents, c'est le moment de leur faire découvrir cette excellente série pleine d'humour!

Ici, on est fans.

26 octobre 2017

Strom (trilogie) d'Emmanuelle et Benoît de Saint-Chamas

STROMAprès le reste de la famille, c'est au tour de la petite dernière de 9 ans et demi de dévorer Strom.

Elle a apprécié et validé les trois tomes de cette série jeunesse dont les héros sont deux jumeaux, Raphael et Raphaelle, qui plongent dans l'univers d'une société secrète basée sous le Louvre.

En revanche, elle n'a pas trop aimé le hors-série qui complète la trilogie Le démon aux mille visages.

Une trilogie pour ceux qui aiment l'aventure, le mystère et la magie!

A partir de 9 ans.

"Dans les sous-sols du Louvre, une société secrète oeuvre pour protéger l'humanité : la confrérie des Chevaliers de l'Insolite. Raphaël et Raphaëlle, deux collégiens apparement ordinaires, comptent parmi leurs nouvelles recrues. Initiés au Strom - les sciences paranormales-, les jumeaux se lancent à la recherche d'un objet précieux, dérobé par un mystérieux collectionneur..."


20 octobre 2017

Marjane, tome 1, La crypte, de Marie Pavlenko

Marjane-t1J'avais ce livre dans ma PAL depuis un moment, la couverture m'avait sauté aux yeux à sa sortie. Je garde un très bon souvenir du livre de Saskia, du même auteur mais je n'ai pas autant apprécié Marjane.

L'idée de base est plutôt originale : les ninns, des vampires, vivent cachés sous Paris dans une Résidence. Marjane, l'une d'eux, doit fuir suite à l'assassinat de son père et se retrouve dans le monde extérieur où elle découvre d'autres peuples...

Cela semblait prometteur mais je n'ai pas réussi à entrer réellement dans le livre avant la dernière partie : trop lent au début, trop rapide à certains moments, ce n'était pas le bon rythme. De plus, Marjane est un personnage qui manque vraiment de relief : tout au long de l'histoire, elle se laisse emporter par les événements sans jamais prendre les choses en main. Alors, c'est vrai qu'elle est abattue par la mort de son père mais ça nuit à l'intéret de l'histoire.

Les personnages secondaires sont intéressants, les lithomorphes, le génie des eaux, mais on n'a pas réellement le temps de faire leur connaissance ni de comprendre qui ils sont.

Bref, un premier tome qui m'a laissée sur ma faim

A partir de 11-12 ans, plutôt pour des ados surtout si elles n'ont pas l'habitude de ce genre de lecture, mais il vaut mieux leur proposer l'autre série de l'auteur...

18 octobre 2017

La magie de Paris, t1, Le coeur et le sabre, d'Olivier Gay... Coup de coeur!

magie-de-Paris-t1

La magie de Paris, sorti aujourd'hui, est le nouveau roman jeunesse d'Olivier Gay. la barre était haute puisque j'ai adoré tous les livres de l'auteur, en particulier l'excellente série Le noir est ma couleur... Mission accomplie: j'ai dévoré Le coeur et le sabre, je me suis même obligée à faire des pauses pour en profiter plus longtemps (ben oui, parce que 320 pages, c'est quand même pas énorme...)

Comme dans Le noir est ma couleur, on plonge dans une ambiance classique de lycée, rapidement perturbée par la magie. Mais l'analogie s'arrête là : les personnages comme l'histoire sont très différents.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Chloé : mal dans sa peau car trop grande à son goût, pas très à l'aise avec les autres, totalement investie dans sa passion de l'escrime, c'est une ado normale mais plus mature du fait de sa différence qui la complexe et de sa vie familiale. Ses remarques sont souvent pleine d'humour, avec un certain recul et en même temps, ses réactions semblent vraiment celles que pourrait avoir une jeune fille de son âge dans la même situation.

Thomas est plus mystérieux, on sait finalement peu de choses de lui mais on l'imagine facilement avec son demi-sourire et ses cheveux noirs coiffés en catogan... Deux personnages attachants dont on se demande comment va évoluer la relation... car tout ne semble pas joué, loin de là !

Comme toujours, le style de l'auteur nous immerge dans l'histoire comme si on la vivait : les personnages sonnent juste, on à l'impression de vivre l'aventure avec eux. Et si, comme Chloé, j'ai souvent eu envie de secouer Thomas pour l'obliger à expliquer les événements, je n'ai absolument pas vu venir le dénouement final et ses révélations qui laissent présager une suite originale à ce tome 1!

Un excellent tome 1, à lire à partir de 11-12 ans. 

"Chloé est élève au lycée et pratique l’escrime en loisir depuis son enfance. Un jour, elle assiste dans le gymnase au combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. La jeune fille tente d'intervenir mais se fait gravement blesser et perd connaissance. Lorsqu’elle se réveille, la créature est morte. Thomas lui explique alors qu’il est un mage, et qu’en tant que tel sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons. En s’interposant, Chloé s’est liée à lui ; elle devra désormais combattre les démons à ses côtés…"

Le Manoir, saison 2, tome 2, L'antre des secrets, d'Evelyne Brisou-Pellen

manoir-saison2-t2

Ce tome 2 du nouveau cycle semble confirmer la tendance du premier : l'histoire est plus sombre et centrée sur Liam et Cléa, les autres personnages étant beaucoup plus secondaires.

Ce tome ne m'a pas passionnée comme les précédents : l'ambiance y est plus noire et si l'histoire de Sandice est très intéressante, le personnage est peu approfondi. La partie en Chine, inattendue, est longue sans que l'on en comprenne réellement l'intérêt. Des histoires d'amour se créent à partir de rien, comme si les personnages ne pouvaient être heureux qu'en couple. De plus, à la fin se rajoute d'autres épisodes très brefs avec des fantômes qui arrivent "comme un cheveu sur la soupe"

Bref, un tome qui se lit mais nettement moins bon que ceux du premier cycle et qui ne donne pas envie de se jeter sur le dernier sorti.

16 octobre 2017

Les travaux d'Apollon, tome 2, de Rick Riordan

travaux-apollon-t2

Après ma relecture au mois de septembre de Percy Jackson, des Héros des l'Olympe et du tome 1 d'Apollon, j'attendais ce tome 2 avec impatience!

Je viens de le terminer et je suis un peu mitigée... Je ne sais pas si c'est moi qui était vraiment fatiguée, mais je l'ai lu en plusieurs soirs en m'endormant dessus (m'endormir sur un Riordan, c'est bien la première fois !), sans cette envie de me jeter sur la liseuse pendant la journée, et de ce fait (ou parce que le livre est plus haché?), j'ai eu une impression d'histoires juxtaposées sans cette énergie  conductrice qui entraine le lecteur d'un bout à l'autre sans pouvoir s'arrêter. Même l'humour, s'il m'a fait souvent rire souvent, m'a quelquefois paru lourd.

Relativisons :  on reste dans du Riordan donc c'est passionnant, drôle, avec des idées incroyables et des personnages souvent surprenants mais je l'ai quand même trouvé moins bon que le précédent, malgré une évolution du personnage d'Apollon que je trouve très intéressante.

Je me jetterai sans hésiter sur le tome 3, et je relirai le tome 2 à ce moment-là, ce qui changera peut-être mon opinion, mais mon ressenti de ce tome 2 est donc légèrement mitigé.

13 octobre 2017

Seconde nature, d'Emmanuel Ardichvili

seconde nature

Un petit retour sur ce roman jeunesse sorti fin septembre. J'avais déjà écrit une chronique que vous pouvez lire ici, mais cette fois, c'est l'appréciation de mon fils que je partage.

Mon fils aura 13 ans en janvier, c'est un très gros lecteur : du Comte de Monte-Cristo au Jardin des épitaphes, des Chroniques de Krondor  aux Percy Jackson, il lit tout. Autant dire que plus il lit, plus il devient difficile à force de lire des livres du même genre. Les livres du type "un jeune garçon normal qui finalement a des pouvoirs et qui est l'élu qui va sauver le monde", il sature un peu.

Il a donc attaqué Seconde nature sur mes conseils et me l'a rendu une fois terminé en me disant, "c'était super et très original". Difficile d'en savoir plus, si ce n'est qu'il va le proposer à ses copains :-)

Donc si vous cherchez un très bon jeunesse, original, pas trop gros non plus, essayez Seconde nature. A partir de 11 ans pour un très bon lecteur, sinon plutôt 12-13 ans.

"Dans un futur proche, la vie de Léo dévie imperceptiblement de sa trajectoire le jour où, par curiosité et envie de séduire son amie Astrid, il touche un étrange champignon. Cet acte anodin fait basculer son existence dans un enchaînement irréversible d'évènements. Ceux-ci l'entraineront vers un affrontement dont les enjeux dépassent de loin sa propre survie, face à un adversaire d'une nature singulière, bien trop fort pour lui."