20 avril 2017

Dresseur de fantômes, de Camille Brissot

dresseur de fantômesDresseur de fantômes est un petit roman de 200 pages qui se lit donc assez rapidement. Malgré le peu de pages, l'auteur réussit à la fois à plonger le lecteur dans le monde Steampunk qu'elle a inventé et à rendre ses personnages attachants.

Camille Brissot nous plonge dans un monde redessiné où dirigeables côtoient bateau à aubes et cités flottantes. On y rencontre d'abord Valentine, vivante puis fantôme invisible aux yeux de tous, sauf de Théo, son compagnon. Ils vont vivre différentes aventures à la poursuite de l'assassin de Valentine, aventures qui nous font découvrir ce monde original et ses personnages qui le sont tout autant.

On rencontre avec plaisir Théo, bouillonnant à l'idée de se venger et Valentine, frustrée par son statut de fantôme mais pourtant si vivante. L'écriture est fluide, le ton efficace, dynamique avec une pointe d'humour et le lecteur se laisse emporter avec plaisir.

Le scénario, assez simple au départ, se complexifie au fur et à mesure jusqu'à un final original.

Le public visé est peut-être plutôt adulte du fait de l'âge des héros mais le livre plaira également aux ados à partir de 11 ans.

"Le monde avait été redessine par une série de catastrophes climatiques, les courants marins et les vents modifies. Les anciennes cartes devenues obsolètes, les aventuriers pouvaient renaitre...

Pendant des années, Theophras et Valentine ont parcouru le monde pour le compte de riches employeurs, à la recherche de trésors et de pièces rares. Jusqu’au jour où Valentine est empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, son meilleur client. Réduite à l’état de fantôme, elle devient invisible aux yeux de tous... sauf de Theophras.

Aidés par le capitaine Peck, propriétaire du plus grand bateau à aubes du monde, et par la troupe du célèbre AeroCircus, flottille hétéroclite de ballons et de dirigeables, les deux amants se lancent aux trousses de l’assassin de Valentine. D’une quête de vérité à la vengeance, il n’y a qu’un pas. Le franchiront-ils ?"

 


16 avril 2017

Sky Mundy et les dinosaures, de Laura Martin

sky MundyAvec sa couverture à la Jurassic Parc, difficile de rater Sky Mundy et les dinosaures sur les rayons des librairies. J'étais un peu réticente mais j'ai finalement apprécié ma lecture et passé un bon moment.

Il s'agit d'une dystopie. Les humains survivent sous terre mais la raison de la destruction de l'humanité est originale : les dinosaures ont été ramenés à la vie par des savants mais avec eux, des virus inconnus qui ont décimé l'humanité. De moins en moins nombreux et incapable de résister face aux dinosaures, les survivants se sont réfugiés dans des bunkers et seuls quelques uns sont autorisés à sortir.

Sky fait partie des descendants de ces humains mais depuis la disparition de son père, elle est rejetée par la société qui s'est organisée sous terre sous la direction du "Noé". C'est une jeune fille de 12 ans au caractère bien trempé qui est fascinée par l'extérieur. Elle a un seul ami, Shawn, très doué pour démonter, remonter modifier tout ce qui est électronique.

Leurs aventures sont passionnantes, le rythme est fluide et rapide et la présence de dinosaures est un "plus" pour ceux qu'ils font rêver. L'histoire est assez simple à suivre, y compris le côté "politique".

Il s'agit d'un vrai jeunesse, pour enfants à partir de 9-10 ans et ados, mais ce tome 1 reste assez simple et classique pour un adulte.

" Il y a cent cinquante ans : les premiers dinosaures sont clonés. Avec eux revient une terrible pandémie qui décime l'humanité. La seule façon de survivre est de se réfugier sous terre, laissant la surface aux redoutables reptiles...
Malgré les interdits, Sky, accompagnée de son meilleur ami, s'est enfuie du bunker à la recherche de son père. Alors qu'elle s'aventure dans ce monde perdu, où les dinosaures règnent en maîtres, elle constate que l'extérieur est encore plus dangereux que ce qu'elle avait pu imaginer et révèle bien des surprises..."

08 avril 2017

Nil, tome 3, La colère de Nil, de Lynne Matson

Nil-t3J'ai dévoré La colère de Nil, dernier tome de la trilogie, comme j'avais dévoré les deux précédents. Je l'ai cependant trouvé légèrement au-dessous des deux autres, pour lesquels j'avais eu un véritable coup de coeur, mais j'ai quand même beaucoup aimé!

Ce tome 3 est plus noir, plus oppressant que les deux précédents car on se retrouve dans la tête de Skye, face à ses cauchemars et ses angoisses, et peu à peu, dans la tête de ... Nil!

On a donc un peu de mal parfois à s'y retrouver, ce qui est voulu par l'auteur qui nous entraîne dans une aventure plus psychologique et et sombre que les deux tomes précédents.

Un 3e tome intéressant, qui termine cette excellente trilogie que je conseille, accessible à partir de 11 ans.

 

06 avril 2017

Impyrium, livre I, de Henri H. Neff

impyrium-1Impyrium est un roman difficile à classer, à mi-chemin entre l'heroic fantasy et la dystopie, le "jeunesse" et le "jeune adulte".

Dans un monde réorganisé après un grand cataclysme, les Faeregine règnent sur Impyrium. Il pourrait donc s'agir d'une dystopie, mais le monde imaginé se rapproche davantage de la fantasy : magie, technologie très limitée au profit des pouvoirs, quelques familles élues qui détiennent ces pouvoirs et un monde plutôt "médiéval", mais toujours avec un minimum de technologie, comme par exemple des voitures.

Les héros ont une douzaine d'années mais leur comportement et leurs paroles les font paraître plus âgés : Hazel, parce qu'en tant que princesse, elle a reçu une éducation exigeante qui la fait hésiter en enfance et adolescence, et Hob parce qu'il a connu une enfance difficile.

Ce premier tome est très intéressant, il permet de découvrir les personnages et leur monde de manière détaillée. On n'est pas dans une quête ou une histoire d'amitié mais beaucoup plus dans une ambiance de complots et d'intrigues politiques, passionnant mais pas forcément avec beaucoup d'action, ce qui rapproche davantage ce tome du genre "jeune adulte".

On peut donc s'attendre à un 2e tome plus complexe et plus développé, qui devrait être passionnant!

Une série qui promet beaucoup, à partir de 10 ans.

"Depuis trois mille ans, les Faeregine règnent sur Impyrium.

Pourtant, au fil des siècles, leur magie s'est affaiblie. Aujourd'hui, elle n'est presque plus qu'un souvenir. D'autres mages, plus puissants, convoitent le trône.

Hazel est le dernier espoir des Faeregine. Sa magie paraît sans limites. Mais est-ce une chance ou une malédiction, pour Hazel, pour sa famille, pour Impyrium ?"

01 avril 2017

Roslend, tome 1, de Nathalie Somer

roslendExcellente découverte que ce roman jeunesse fantastique de Nathalie Somers! Il faut dire que la superbe couverture m'avait déjà attirée, avec Big Ben attaquée par les avions allemands et leurs reflets pas totalement identiques...

Et pour cause puisque l'histoire raconte comment le destin de Londres et la Grande-Bretagne durant la bataille d'Angleterre en 1940 et lié à celui de son reflet (ou de son original, au choix), dans un monde parallèle, Roslend.

Un thème qui a déjà été traité mais qui garde son originalité, une écriture fluide et entraînante, et des personnages sympathiques. Lucan est un jeune homme de 14 ans courageux, déterminé, aidé par sa soeur adoptive au caractère explosif, Catriona.

Certains aspects du destin de Lucan nous apparaissent assez vite, sans que cela ne nuise pour autant à l'envie de découvrir la suite.

On alterne entre Roslend et Londres, les deux en guerre et liées à Lucan, les deux confrontées également aux complots et à la politique...

Passionnant, addictif, et hurlement de frustration à la dernière page car c'est bien un tome 1 ! Suite en septembre 2017, ouf, ça arrivera vite!

A partir de 10-11 ans mais autant pour ados que pour adultes.

"Londres, 1940.
Sous le feu des bombardements allemands, Lucan, 14 ans, doit faire face à la mort brutale de son grand-père. En touchant le cadran de l’horloge qu’il lui a confiée, le jeune garçon est propulsé dans un univers extraordinaire et également menacé : Roslend. Y aurait-il un lien entre le danger qui pèse sur ce monde et le destin de Londres ? Le temps est plus que jamais compté pour Lucan
qui a désormais une mission : gagner la bataille de Roslend pour sauver… rien de moins que l’Empire britannique ! Une aventure historique et fantastique pleine de rebondissements !"

 


27 mars 2017

New Earth Project, de David Moitet

new earth projectDepuis sa sortie, je regarde la magnifique couverture de New Earth Project et j'hésite. Alors lorsque l'on me l'a proposé dans un comité de lecture, j'ai sauté sur l'occasion!

J'ai ainsi découvert des personnages attachants : Isis, jeune fille volontaire, Flynn, son ami de toujours et Orion, jeune milliardaire qui ouvre les yeux sur le monde qui l'entoure.

La première partie décrit le monde et les personnages ainsi que les relations qui se nouent entre eux. A partir de la moitié du livre, l'histoire s'accélère et il devient difficile de le poser avant la fin!

Il s'agit d'une dystopie jeunesse, et non "jeune adulte". Le monde et l'intrigue sont donc assez simples et prévisibles aux yeux d'un adulte habitué à ce genre de lecture. Les personnages, attachants, sont également assez "caricaturaux"  et les événements se déroulent dans un temps très court qui laisse un peu perplexe.

Mais pour un jeune lecteur, c'est un très bon livre pour découvrir une dystopie : assez court, passionnant mais ni trop complexe, ni trop "dur" comme l'est un Hunger Games, par exemple.

C'est aussi un roman qui donne à réfléchir sur la façon dont nous traitons la planète, les inégalités entre les hommes ou encore l'importance de l'éducation.

Une très bonne lecture à partir de 10 ans.

"En 2125, la majorité de la population est pauvre et parquée dans des bidonvilles, tandis que l’élite profite d’une vie confortable sous le Dôme. Sur Terre, les meilleurs élèves cotoient la même école. C’est ainsi qu’Isis recontre Orion, le fils du dirigeant du NEP et qu’elle lui ouvre les yeux sur son monde. "

 

 

25 mars 2017

La faucheuse, de Neal Shusterman

faucheuseJ'ai adoré La Faucheuse, j'ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre !

L'histoire se déroule dans un monde original, dans quelques dizaines d'année seulement, où l'homme a vaincu la mort. Une intelligence artificielle dirige le monde et, à contrepied des thèmes souvent exploités sur le sujet, cette IA a fait le bonheur de l'humanité, rendant inutile les hommes politiques, les divisions entre pays, les guerres et faisant disparaître les crimes. Grâce à elle, les progrès médicaux ont permis de vaincre la mort. Cependant, pour éviter une surpopulation, une caste a été créée, celle des faucheurs, seuls à avoir le droit de "glaner"... c'est-à-dire tuer.

Pas de surnaturel, pas de pouvoirs, mais un récit passionnant qui pose également des questions très pertinentes : que vaut la vie lorsque l'on ne meurt plus? quels sont ses enjeux quand toutes les difficultés ont été gommées?

L'auteur nous plonge immédiatement dans l'histoire avec une écriture fluide, des phrases percutantes, décalées. Les personnages sont peu nombreux et on entre dans leur tête, on apprend à les connaître, à les comprendre, on s'y attache très vite...

Tout au long de l'histoire, on se demande comment cela peut se terminer... et le final est à la hauteur!

Très addictif, passionnant, intelligent, original : une réussite!

A partir de 12-13 ans mais autant pour adultes que pour plus jeunes!

Le tome 1 forme un tout, il pourrait quasiment être un one-shot.

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

" MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu'en étant tué aléatoirement (" glané ") par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu'ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l'art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l'un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu'il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l'un contre l'autre bien malgré eux... "

 

23 mars 2017

Sorcière des brumes, t1, de Lene Kaaberbol

sorciere-brumesC'est surtout la couverture qui m'a attirée dans ce roman, je trouvais qu'elle sortait de l'ordinaire, à la fois jeunesse et presque inquiétante. J'ai donc découvert ce roman que j'ai trouvé agréable à lire.

L'héroïne est jeune puisqu'elle est en 6e et elle manque beaucoup de confiance en elle. Elle est un peu ballotée par l'histoire, ce qui semble finalement assez réaliste vu son âge. L'histoire n'est pas très originale puisque Clara découvre qu'elle est une sorcière mais  le récit est fluide et intéressant. On y retrouve un cocktail de mystère, de magie et de danger mais adapté aux plus jeunes qui sont le public privilégié de ce roman.

Assez rapide à lire, facile mais intéressant, il peut être lu dès que l'enfant est à l'aise.

Il s'agit d'un tome 1 qui forme un tout, et même si des questions restent sans réponse, il pourrait presque être un one-shot.

A partir de 7 ans.

Clara Ask a 12 ans, une mère célibataire journaliste, et un meilleur ami, Oscar. Elle mène une vie tout à fait normale jusqu'à ce matin où elle se fait attaquer par un gros chat noir. La blessure s'infecte et curieusement, sa mère l'emmène voir une tante qu'elle n'avait jamais vue auparavant pour la soigner. Peu après, alors qu'elle rentre de l'école avec Oscar, ils se trouvent entourés D'un brouillard à travers lequel Clara aperçoit une sorte d'ange aux ailes brunes. Répondant à son appel, elle est sur le point de la rejoindre lorsqu'Oscar l'arrache à sa vision et aux roues d'un camion, lui sauvant la vie. Cet "ange" est une ancienne "sorcière sauvage", Kimaera, qui a juré la perte de la jeune fille. Clara doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs tout neufs pour parvenir à l'affronter…

18 mars 2017

Winter, Chroniques lunaires, livre 4, de Marissa Meyer

WinterAprès Cinder, Scarlet et Cress, Winter est le dernier tome des Chroniques lunaires : l'auteur avait encore beaucoup à raconter puisqu'il compte pas loin de 1000 pages!

Pas un temps mort ni une seconde d'ennui dans ce dernier tome qui nous mène à l'affrontement final contre Levana! Nous y faisons la connaissance d'un nouveau personnage, Winter : Winter, à la beauté exceptionnelle qui rend jalouse sa belle-mère Levana, Winter que le peuple adore mais qui souffre du mal lunaire car elle a renoncé à l'utilisation de son magnétisme. C'est donc cette fois le conte de Blanche-Neige qui est revisité tout au long de ce tome, toujours de manière fine et bien pensée.

Ce tome 4 termine cette série exceptionnelle, qui peut être complétée par Levana, qui raconte l'histoire de la reine avant les Chroniques lunaires, ainsi que par plusieurs nouvelles : Il était une fois sur le passé de Cinder, L'armée de la reine, Stars above ainsi que The little androïd qui se déroule dans le monde de Cinder mais sur le thème de la petite sirène.

Toujours abordable à partir de 11 ans mais à tout âge, et vraiment une série inoubliable!

 

12 mars 2017

Cress, Chroniques lunaires, livre 3, de Marissa Meyer

cressTroisième volet terminé, toujours aussi bon et je me couche beaucoup trop tard, c'est un signe qui ne trompe pas!

Cress est une jeune fille qui vit isolée de tout, attendant le prince charmant. Celle qui la garde ne lui laissé aucun objet tranchant, elle ne peut donc se couper les cheveux qui sont trèèèès long. Et oui, il s'agit cette fois de Raiponce, même si les allusions sont moins présentes.

Cress est une jeune fille timide et idéaliste mais en même temps, une programmeuse de génie. C'est sa découverte du monde réel qui est racontée dans ce tome. Enfin, réel, si on veut car elle se retrouve dans les ennuis jusqu'au coup, suite à sa rencontre avec Cinder et ses compagnons...

Encore un tome passionnant, aussi bon que les précédents. L'auteur réussit à faire évoluer les différents personnages tout en en rajoutant de nouveaux auxquels ont s'attache tout autant.

Aventures, humour, complot, sentiments également mais sans qu'ils constituent la part la plus importante de l'histoire, les différents éléments sont équilibré et font de cette série une véritable réussite!

Toujours à partir de 11 ans.