12 octobre 2015

Les revenants, de Patrick Seth

les revenantsJe me suis laissée entraîner à lire Les revenants ... après avoir vu la bouille du gamin sur la couverture, j'avoue! Et parce que le résumé me tentait bien, quand même.

Ce n'est pas réellement mon genre de lecture (fantastique oui, revenants, zombis etc, beaucoup moins) mais là, on est finalement davantage dans du thriller fantastique.

Pas de zombis, donc, mais des gens qui reviennent sans se rappeler qu'ils sont morts. Des enfants, des ados, des gentils et des moins gentils... Le tout dans une ambiance inquiétante dans une ville proche d'un barrage, avec le niveau du lac qui descend sans raison et des coupures d'électricité.

Je ne me suis pas réellement attachée aux personnages car ils sont nombreux, mais la manière dont le récit est fait permet de tous les différencier assez facilement, de les personnaliser également, on n'est donc pas du tout perdu par le nombre de "héros".

L'écriture est prenante, parfois inquiétante, et plus on avance dans le livre, plus on a cette impression "qu'il va se passer quelque chose de tragique", impression ressentie également par les personnages.

Mais comme c'est un tome 1, on est loin de tout comprendre à la fin du livre, et il reste donc à attendre le tome 2!

Pour grands ados et adultes.

"Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges, parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, mort juste avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître... Alors que chacun tente d'accepter l'impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d'assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population. Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l'effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?"


07 octobre 2015

Gravé dans le sable, de Michel Bussi

gravé dans le sableCette semaine, je suis en formation... dans une bibliothèque départementale, donc entourée de livres, et paradoxalement, je n'ai plus de temps pour lire! Mais j'ai quand même réussi à terminer Gravé dans le sable.

C'est le 4e roman de Bussi que je lis : j'ai trouvé Nympheas noirs exceptionnel et inoubliable, Un avion sans elle sympa, des personnages attachants, mais prévisible, et Maman a tort pas terrible, prévisible et ne tenant pas la route...

Gravé dans le sable est davantage du niveau d'Un avion sans elle mais inversé : les personnages ne sont pas particulièrement sympathiques, c'est assez sombre, mais je n'avais pas vu venir la fin. On se laisse porter par le rythme de l'histoire et par l'écriture de l'auteur, aux côtés des personnages que je n'ai pas appréciés plus que ça. Avec cette envie de savoir ce qui est derrière tout ça.

Un bon moment de lecture.

Pour adultes.

03 octobre 2015

Maliki, L'autre fille dans le miroir, t1, de Maliki

MalikiAlors, c'est en écrivant le titre de mon article que je me rends compte que 1) Maliki, c'est aussi l'auteur 2) C'est un tome 1.

J'ai aimé ce tome 1 de Maliki, mais j'allais dire que je l'avais trouvé un peu creux du fait de beaucoup de choses qui restent inexpliquées, et d'autres qui se passent un peu facilement, sans que ça étonne grand monde.

Maintenant que je sais qu'il va y avoir un tome 2, je suppose que beaucoup de choses seront expliquées par la suite.

L'histoire se lit bien, les ados se retrouveront dans les inquiétudes, les aventures et le journal intime de Maliki. J'ai quand même trouvé que ça tirait un peu en longueur, côté rythme mais ma fille a adoré.

J'avoue aussi que moi, la couverture me fait flipper, mais au moins, on ne l'oublie pas!

Bref, un roman pour ado très sympa...  un peu "facile" pour les adultes, mais qui plaira sans aucun doute à partir de 9-10 ans.

Pour info, en cherchant, j'ai découvert qu'il y avait aussi des BD Maliki et un site http://www.maliki.com/.

 

01 octobre 2015

Le livre de toutes les réponses sauf une, de Manon Fargetton

le livre de toutes les réponsesCa y est, je l'ai lu! Après avoir obligé la libraire à le sortir de la caisse, après que ma fille me l'ait piqué, j'ai enfin pu le lire!

Et ... j'ai adoré! Ma fille aussi, d'ailleurs. Même si c'est toujours trop court!

Comme d'habitude, Manon Fargetton réussit à faire vivre ses personnages, on les découvre et ils deviennent des amis. J'ai vraiment aimé Bérénice, Pandora et Lazarre, si différents, si attachants, et j'espère qu'il y aura une suite (appel à l'auteur ;-) ) parce que j'aimerais vraiment les retrouver dans une autre histoire!

A lire à tout âge, mais particulièrement à l'adolescence, pour se faire plaisir, pour passer un très bon moment, et pour réfléchir aussi aux différences, qui éloignent mais qui peuvent également rapprocher.

Cette année, Bérénice fait sa rentrée dans un nouveau collège et son nom de famille, Lamort, provoque immanquablement des moqueries cruelles.
Mais une autre nouvelle élève, Pandora Hurlevent, l’aide à supporter les ricanements et à y faire face. Bientôt Lazare se joint à leur duo.
Tous trois apprennent à se connaître en échangeant confidences et rêveries.
Jusqu’au jour où Pandora invite Bérénice chez elle et où la vérité se fait jour…

 

30 septembre 2015

Collection Des histoires de futurs

Cela faisait un moment que cette collection me faisait de l'oeil à la librairie, je me suis laissée tenter, et j'ai vraiment bien aimé les trois romans que j'ai lus, qui font partie des derniers parus.

Ascenseur pour le futur, de Nadia Coste, dans un cadre de science fiction, traite des relations père fils mais de manière totalement détournée. L'histoire est passionnante, sans temps mort (d'autant plus que les romans sont très courts) mais l'histoire donne à réfléchir une fois qu'on a posé le livre.

Des ados parfaits, d'Yves Grevet, évoque plutôt la période de révolte de l'adolescence, liée à la relation parent enfant également. Est-il souhaitable d'être parfait? là aussi, le livre fait réfléchir.

Enfin, Un week-end sans fin, de Claire Gratias, nous fait entrer dans la tête d'une ado "révoltée" obligée de passer son week-end à la campagne avec sa cousine. Mais qui va revivre son samedi encore et encore. Encore une fois, l'histoire fait réfléchir, puisqu'elle met l'accent sur le comportement de Charlotte, mais également les raisons de son comportement, ses défauts mais aussi ses qualités par rapport à sa cousine.

Ces romans se lisent rapidement, à partir de 8-9 ans sans problème si on le souhaite. Ce que j'ai aimé, c'est que sous une apparence de superficialité, ils abordent finalement des questions de fond de la vie des ados, sans jamais être "tout blanc ou tout noir". On sent que le but est avant tout de faire réfléchir, pas de donner des conseils "tout faits".

Je conseille, ce sont vraiment des romans intéressants. Il en existe d'autres, d'auteurs différents, dans la même collection.

ascenseur pour le futur  un week-end sans fin  Des ados parfaits

 

 


29 septembre 2015

Koridwen et Jules, série U4

U4 Jules U4 Koridwen

J'ai terminé la série U4, et elle mérite vraiment d'être lue! Après avoir fini Koridwen, j'ai hésité à continuer avec Jules, en me  disant que j'en savais déjà beaucoup, mais finalement, j'avais envie de savoir comment tout se terminait le 24 décembre.

L'ordre dans lequel je les ai lus me semble bon : Yannis puis Stéphane, ou le contraire, puis Koridwen, puis Jules. On peut aussi inverser les deux derniers. L'avantage de cet ordre est que l'on ne découvre réellement la fin... qu'à la fin.

Les histoires ne sont pas les mêmes malgré des redites : le passage où les quatre Experts sont ensemble est un peu lourd lorsqu'on le lit pour la 4e fois! Mais au final, ce n'est pas gênant, et le fait d'avoir la vision des choses de quatre personnages différents est vraiment surprenant.

C'est quand même noir et assez violent, mais on s'approprie d'autant plus ce que devient notre monde qu'on le vit quatre fois.

 

25 septembre 2015

U4 : Stéphane, de Vincent Villeminot

U4 StéphaneAprès Yannis, j'ai donc poursuivi avec Stéphane. Cela me semblait dans la continuité puisqu'ils sont réunis dans une partie de l'histoire.

Même si le personnage de Stéphane n'est pas forcément attachant au départ, on découvre une autre facette dans le livre qui lui est consacré, par rapport à l'image donnée dans Yannis.

Bien que l'histoire de fond soit déjà connue, j'ai apprécié de la découvrir par les yeux de Stéphane, et de combler les "trous" pour les parties où Stéphane et Yannis n'étaient pas ensemble.

Une fois ce tome fini, j'ai enchainé avec Koridwen, que l'on rencontre également brièvement dans les autres tomes.

Cette fois, je ne sais pas grand chose du personnage, ce qui renouvelle un peu l'ensemble car la fin de Stéphane laisse quand même une impression de déjà vu.

Il s'agit vraiment d'une série intéressante, très originale par son approche, même si l'idée de base a déjà été utilisée ailleurs.

 

 

23 septembre 2015

U4 : Yannis, de Florence Hinckle

U4 YannisU4 est une série est très particulière car elle a été écrite par quatre auteurs différents. Quatre ados vivent la même période, mais dans des villes différentes, avec plus ou moins d'interactions entre eux. Chaque livre raconte ces évènements du point de vue du héros.

J'ai commencé au hasard par Yannis, qui est un personnage attachant, très sensible, "assommé" par les événements mais qui se raccroche à un espoir : un rendez-vous fixé à Paris le 24 décembre.

Parti de Marseille, Yannis nous fait découvrir une France dévastée, livrée aux pillards, puis à l'armée qui, sous prétexte de rétablir l'ordre, limite les libertés... L'histoire pose des questions très actuelles, avec une histoire qui pourrait être réelle.

J'ai continué avec "Stéphane", et entre les deux tomes, il y a finalement peu de répétitions. Lorsque l'on commence le deuxième tome de la série, on connaît forcément une partie de l'histoire, mais on découvre un nouveau point de vue, une nouvelle personnalité, et cela ne donne pas du tout une impression de redite.

Une série vraiment intéressante, mais une ambiance sombre et violente.

A partir de 12-13 ans.

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout– peut-être qu'il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d'assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger... Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s'accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris...

18 septembre 2015

Les autodafeurs, 3 tomes, de Marine Carteron

J'ai un peu de mal avec le rythme de rentrée, mais voici enfin mon article sur la trilogie des Autodafeurs. En un seul mot : excellent !!!

J'ai vraiment adoré ! Les personnages sont attachants, originaux, tout en étant très humain. Gus prostré à ne plus se laver, ça m'a énervée, mais en même temps, ça semble une réaction bien plus humaine que les super héros qui résistent à tout! Césarine, si logique, si exceptionnelle et en même temps si isolée... et les personnages "secondaires" qui se rajoutent sont tout aussi attachants!

L'histoire est originale, bien ficelée, un bel hymne aux livres et à la connaissance, et l'intrigue nous tient en haleine jusqu'aux dernières pages.

Faites-les lire à vos enfants et lisez-les, c'est vraiment une trilogie de grande qualité!

 

autodafeurs-t1  autodafeurs-t2  autodafeurs-t3

 

13 septembre 2015

Les autodafeurs, de Marine Carteron

autodafeurs-t1Je suis au tome 2 de cette série que l'on m'a conseillée à plusieurs reprises, et c'est effectivement excellent!!!

L'histoire est originale, mais surtout, les personnages sont fabuleux : vivants, attachants, décrits d'un ton très juste, c'est un plaisir! J'adore Césarine, avec sa logique si particulière...

Impossible de se les sortir de la tête, et même si les événements racontés ne sont pas toujours gais, voire franchement tristes, l'ensemble ne tombe pas dans le "noir" grâce à une écriture fluide et beaucoup d'humour.

Un vrai coup de coeur, je conseille à partir de 10 ans jusqu'à au moins 110 ans!

«Je m'appelle Auguste Mars, j'ai 14 ans et je suis un dangereux délinquant. Enfin, ça, c'est ce qu'ont l'air de penser la police, le juge pour mineur et la quasi-totalité des habitants de la ville. Évidemment, je suis totalement innocent des charges de "violences aggravées, vol, effraction et incendie criminel" qui pèsent contre moi mais pour le prouver, il faudrait que je révèle au monde l'existence de la Confrérie et du complot mené par les Autodafeurs et j'ai juré sur ma vie de garder le secret. Du coup, soit je trahis ma parole et je dévoile un secret vieux de vingt-cinq siècles (pas cool), soit je me tais et je passe pour un dangereux délinquant (pas cool non plus). Mais bon, pour que vous compreniez mieux comment j'en suis arrivé là, il faut que je reprenne depuis le début, c'est-à-dire, là où tout a commencé.»

P.-S. : Ce que mon frère a oublié de vous dire c'est qu'il n'en serait jamais arrivé là s'il m'avait écoutée ; donc, en plus d'être un gardien, c'est aussi un idiot. Césarine Mars

Posté par nemo_ à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,