16 janvier 2017

La carte des mille mondes, de John Parke Davis et Carrie Ryan

carte 1000 mondes

Une belle découverte que ce roman dont la couverture me faisait de l'oeil à la librairie! Entamez un voyage fabuleux sur le Torrent pirate, un fleuve qui borde une infinité de mondes... Marrill rencontre les eaux du Torrent sur un parking de supermarché désaffecté. Finn, lui, a grandi seul au bord du Torrent. Il a une caractéristique intéressante mais qui le condamne à la solitude : personne ne se rappelle de lui plus que quelques minutes.

On découvre surtout la personnalité de Finn, le fait de grandir seul, sans personne qui se rappelle de lui, la manière dont il en joue pour survivre... En revanche, Marrill est un peu moins décrite en profondeur, de même que les autres personnages.

L'histoire est davantage centrée sur l'action et sur les mondes fabuleux. Marrill, Finn et d'autres personnages vont partir à la recherche de la carte des Mille Mondes qui devrait leur permettre d'aller où ils le veulent, mais dans un monde où le Torrent est tumultueux, où magie, prophétie et pirates sont courants, rien n'est jamais simple.

Une belle aventure avec des mondes et des personnages originaux, du rêve et de l'aventure! Il manque un petit quelque chose pour que ce soit un coup de coeur, peut-être parce que c'est un peu trop "jeunesse", mais c'est une belle aventure à proposer aux enfants et aux ados, et les adultes apprécieront également.

Le tome 1 forme un ensemble suffisamment dense et cohérent pour ne pas être frustré à la fin, mais j'ai quand même hâte de lire le tome 2.

A partir de 8-9 ans.

Finn, un orphelin, et Marrill, qui a grandi auprès de parents aimants,se retrouvent embarqués à bord d'un voilier gigantesque, sur les eaux magiques du Torrent pirate, qui traverse une infinité de mondes connus ou inconnus. Tous deux n'ont qu'un rêve : retrouver leur famille. Selon Ardent, le vieux magicien qui vit sur le bateau, ils ont un seul moyen d'y parvenir, la Carte des mondes connus et inconnus. S'ils réussissent à réunir les fragments de cette Carte, disséminés dans les différents mondes du Torrent pirate, elle les mènera exactement là où ils souhaitent aller. Mais Serth, un mage maléfique aux immenses pouvoirs, est aussi sur la piste de la Carte...


13 janvier 2017

Le copain de la fille du tueur, de Vincent Villeminot

copain-fille-tueur

J'ai découvert Vincent Villeminot avec Les pluies, roman que j'avais adoré. Le copain de la fille du tueur a une histoire totalement différente mais un point commun : des personnages fouillés, que la plume de l'auteur rend totalement réels!

Avec Le copain de la fille du tueur, on plonge dans le quotidien d'un pensionnait suisse pour fils de milliardaires. Mais finalement, on en apprend très peu sur le pensionnat, l'histoire étant centrée essentiellement sur les personnages : Charles, Touk-E et Selma.

On entre vraiment dans la tête de Charles, on découvre ses pensées, on voit à travers ses yeux : l'arrivée de Touk-E et leur amitié, et surtout, Selma.

Le livre est court mais intense, il s'agit surtout d'une histoire d'amour centrée sur le personnage mystérieux de Selma. Qui est-elle vraiment?

L'histoire entraîne le lecteur sans un instant de répit, mais la rapidité de l'histoire est finalement assez frustrante et l'histoire de fond assez simple et prévisible. Cependant, la puissance de l'écriture rend ce roman difficile à poser avant la fin!

Plutôt à partir de 13 ans pour avoir un peu de maturité vis-à-vis des actions de Charles et Touk-E et de leurs échanges, ensuite parce que certaines scènes peuvent choquer des lecteurs plus jeunes.

"Charles vient d'intégrer un internat pour " gosses de riches ", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils tuent le temps comme ils peuvent, allumant fausses révolutions et vrais incendies ... jusqu'à l'arrivée de Selma. Elle est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un trafiquant de drogue en cavale."

12 janvier 2017

Sauveur & fils, de Marie-Aude Murrail (coup de coeur)

sauveur-et-fils

Lorsque j'ai commencé Sauveur & Fils, je m'attendais à un roman jeunesse, mais il s'agit finalement d'un roman qui intéressera autant les ados que les adultes.

Ce n'est pas mon genre habituel de lectures jeunesses mais j'ai adoré ce roman : il est fin, empli de sensibilité, on le referme en ayant l'impression d'avoir rencontré Sauveur et Lazarre "en vrai"!

Les personnages sont très attachants : Sauveur, psychologue pour ados, charmant, empthique, investi et en même temps, "aveugle" par rapport à son fils, Lazarre.

Et Lazarre, sensible, trop mûr pour son âge, très intelligent, mais qui aimerait en savoir davantage sur sa mère...

Sauveur est fils est à la fois l'histoire d'une relation père-fils, d'une relation psy-patients avec un aperçu les problèmes que peuvent rencontrer les ados (scarification, phobie scolaire etc) et d'une relation ambigue de sauveur avec son passé. S'y rajoutent les questions de racisme quotidien, de racisme caché, de "si on remarque qu'il est noir, est-ce que ça veut dire qu'on est raciste? mais si on se pose cette question, c'est déjà du racisme?"

Un roman qui se dévore, qui fait se poser les bonnes questions, qui fait sourire... Je conseille!

A partir de 12-13 ans (rien de choquant mais plus jeune, il est peu probable que l'enfant se sente concerné par les sujets traités) mais également pour les adultes qui aiment les romans d'Agnès Ledig, Virginie Grimaldi...

"Quand on s'appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 m pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la maman vient de se remettre en ménage avec une jeune femme...Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s occuper des problèmes des autres, Sauveur a oublié le sien. Ne devrait-il pas protéger ce petit garçon, Lazare, 8 ans, qui est son fils, menacé par un secret ? "

 

 

11 janvier 2017

Rêver, de Franck Thilliez

rever

J'avais découvert Franck Thilliez avec Syndrome E et si vous m'avez suivie durant l'été, vous n'avez pas pu rater mes commentaires élogieux puisque je n'ai pas arrêté d'en parler...

J'ai terminer hier soir Rêver, son dernier roman, et il est vraiment très bon! Comment un auteur arrive-t-il à écrire autant d'excellents romans dans le même genre tout en réussissant à ce qu'ils soient différents, ça m'épate!

Rêver est très prenant, dès les premières lignes, l'écriture de Franck Thilliez attrape le lecteur et ne le lâche plus! L'ambiance est angoissante, opressante, d'autant plus qu'on se demande très vite si Abigael, le personnage principal, est réellement sain d'esprit...

La particularité de Rêver, c'est que l'auteur nous promène sur une période de 6 mois, mais avec des allers-retours incessants. Entre cette "errance" temporelle et les difficultés d'Abigael à différencier le rêve de la réalité, le lecteur peut être un peu déstabilisé. Mais on s'habitue vite.

Ces va-et-viens temporels, symbolisés par une petite frise chronologique au début des parties, rend encore plus difficile le fait de comprendre le fin mot de l'histoire avant que l'auteur ne nous révèle tout. On est ballotés par l'histoire, on souffre avec Abigael, on retient notre souffle, on se dit, nous aussi "mais est-ce que je n'ai pas déjà vécu cela?" C'est déstabilisant mais finalement, cela enrichit beaucoup le suspense...

Et encore une fois, je n'ai pas du tout vu la fin arriver, je n'ai compris le "pourquoi" que lorsque l'auteur l'a décidé.

Très prenant, angoissant, déstabilisant mais vraiment excellent!

"Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres.
Si ce n'étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même."

08 janvier 2017

Les enfants d'Evernight, de Mel Andoryss et Yang (BD)

enfants-evernight-BD

Je vais avoir un peu de mal à faire ma critique car j'ai lu la BD après avoir lu les romans. Je connaissais donc l'histoire et j'ai adoré la découvrir en images! Je regrette juste que le tome 3 ne soit pas paru en BD, j'aurais aimé voir les griffons et les grenouilles en dessin :-)

Du coup, j'ai demandé leur avis à mes enfants. Mon fils a lu les romans et a adoré, donc il a le même avis que moi sur les BD.

Ma grande n'a lu que les BD et m'a dit qu'elle a juste été étonnée par le temps écoulé entre le tome 1 et le tome 2 (mais c'est pareil dans le livre) mais que sinon, on comprend bien l'histoire dans les BD. Et qu'elle aurait aimé lire le tome 3 (snif) Bon, elle lira les romans, mais quand même, quel dommage...

Donc des albums particulièrement intéressants du point de vue de l'histoire, un régal pour les yeux avec des personnages qui ressemblent totalement à ce que j'avais pu imaginer, peut-etre Camille est-elle plus belle en BD... j'adore toujours autant North et Mc Claw est fabuleux...

Bref, si vous avez aimé la trilogie des enfants d'Evernight, faites-vous plaisir et offrez-vous la bande-dessinée, c'est un régal!

evernight-BD1

 


07 janvier 2017

Galette aux pommes... facile, rapide et délicieuse!

galette pommes2

C'est de saison, et tellement facile à faire.

Pour une énorme galette aux pommes, il vous faut

  • 4 à 5 pommes golden
  • 2 pâtes feuilletée (ou maison)
  • 100g de sucre
  • cannelle

Préchauffez le four à 180°C et sortez vos pâtes du frigo.

Epluchez les pommes et râpez-les, ou mixez-les au thermomix ou autre robot pour en faire de la purée. Ajoutez le sucre et la cannelle et mélangez. Egoutez le jus.

Etalez votre première pâte à tarte, versez les pommes en laissant un ruban de 2-3cm de pâte vide sur l'extérieur et n'oubliez pas la fêve!

Humectez ensuite la bande de pâte vide, recouvrez avec la deuxième pâte à tarte, chassez l'air et appuyez à la fourchette sur la bande de pâte extérieure pour les souder.

Dessinez des motifs sur la pâte, badigeonnez au pinceau avec un jaune d'oeuf mélangé à du lait et enfournez pour 30mn.

Pour une pâte brillante, appliquez à la sortie du four de l'eau sucrée sur la galette brûlante. Et dégustez!

Posté par nemo_ à 10:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 janvier 2017

Mathieu Hidalf, tome 1, Le premier défi de Mathieu Hidalf, de Christophe Mauri

mathieu-hidalf

Cela fait longtemps que j'entends parler de Mathieu Hidalf : mes trois enfants l'ont lu et ont adoré, les enfants d'amis également, mais je n'avais encore jamais trouvé l'envie de me lancer, malgré tous les éloges... Cette fois, ça y est, j'ai terminé le tome 1 et j'je ne m'attendais pas à ça!

Mathieu Hidalf est une garçon de 10 ans, mais c'est un génie et un anti-héros. Passé maître dans l'art des complots (à ce niveau, difficile de parler de bêtise), il entretient des rapports très particulier avec son père, rapports entrecoupés de contrats (dont celui où s'engage à s'occupe de son chien à 4 têtes quelles que soient les cirocnstances) et de punitions...

Autour de Mathieu Hidalf, on découvre ses trois soeurs toutes prénommées Juliette et différents personnages de tout âge. Le monde est un monde imaginaire, avec un roi, un peu de magie et surtout, énormément d'humour.

Même lorsque l'on est adulte, on sourit beaucoup en lisant ce premier tome, c'est drôle, fin, bien écrit, et malgré le côté "tête à claques" assez extraordinaire de Mathieu Hidalf, on ne peut s'empêcher de s'y attacher.

La série comprend 5 tomes, avec une histoire de fond, mais ce tome 1 peut se lire seul sans frustration, même si l'on se doute bien que pour ses 11 ans, Mathieu Hidalf fera encore plus fort...

A partir de 8 ans.

"Mathieu Hidalf, 10 ans seulement, est déjà un trouble-fête de légende. Chaque année, il s'ingénie à gâcher la plus grande célébration du royaume : l'anniversaire du roi. Mais cette fois, la plaisanterie risque de tourner au drame. Les redoutables frères Estaffes ont rompu un serment magique et menacent de tuer le souverain. C'en est trop pour Mathieu : il ne laissera personne prendre sa place d'expert en sabotage !"

05 janvier 2017

L'héritage des Rois-Passeurs, de Manon Fargetton

héritage rois passeurs

Je n'ai pas pu résister, après les Illusions de Sav Loar, j'ai replongé en Ombre pour relire les Rois passeurs. J'ai d'ailleurs peut-etre davantage apprécié cette seconde lecture : les allusions aux personnages et les scènes communes aux deux livres sont déjà présentes mais ce n'est que maintenant que je m'en rends compte, que je les lis différemment...  J'ai redécouvert certains personnages comme Ravenn ou Luernios en ayant une vision plus vaste de leurs vies, une connaissance de leur avenir, c'est assez troublant.  

Le récit est toujours aussi passionnant et bien écrit, mais ma vision des personnages était légèrement différente. Je reste sur ma faim pour Liam que j'ai trouvé très attachant, pour Julian, si mystérieux... Je serais curieuse de savoir la suite, ce que deviennent les personnages et le royaume d'Ombre...

Un magnifique roman, qui permet de découvrir un monde fabuleux que l'on a du mal à quitter une fois la dernière page tournée.

"Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité. Énora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.
Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre…"

 

03 janvier 2017

Les illusions de Sav Loar, de Manon Fargetton

illusions-sav-loar

Attention, risque d'addiction! Je le précise parce que même si "Les illusions de Sav Loar" est indépendant de "L'héritage des rois passeurs", il donne une furieuse envie de se replonger dedans!

Dès les premières pages, le lecteur est immergé dans la réalité du monde cruel d'Ombre et des royaumes voisins.  On est ému par Bleue, à peine 13 ans, victime de la puissance des hommes mais c'est Fel, magnifique, insolente, égoïste, qui rayonne à travers les premiers chapitres. Peu à peu, on s'attache également à leurs compagnons, et l'on découvre ce qui se cache derrière les apparences...

L'écriture fluide et élégante de Manon Fargetton nous fait vivre leurs aventures "comme si on y était" et nous tient en haleine jusqu'à la dernière page d'un roman conséquent de plus de 600 pages (on ne dira plus que c'est trop court ;-) )

Mais Les illusions de Sav Loar, c'est davantage que les aventures de Fel et Bleue : c'est une fresque complexe sur une dizaine d'année qui nous fait découvrir les arcanes du royaume d'Ombre, du clos, cette guilde de magiciens qui dénie aux femmes le droit d'accéder à la magie, et l'ambiguité de Sav Loar, refuge des magiciennes où le statut des hommes est bien incertain...

On retrouve brièvement l'histoire et les personnages de L'héritage des rois passeurs, mais Les illusions de Sav Loar englobent Ombre dans sa totalité, mettant en évidence les différentes forces qui s'y affrontent, forces incarnées par des personnages fragiles, humains face à leurs doutes, des personnages qui évoluent et qui, face à l'absurdité des lois de leurs mondes, devront faire leurs propres choix.

Grandiose!

Pour adultes et grands ados.

"Dans le royaume d’Ombre, les femmes qui possèdent le don sont persécutées par le Clos, ordre religieux patriarcal qui voit en elles une menace. C’est dans la cité devenue légendaire de Sav-Loar, protégée par une série de sorts et d’illusions au cœur de la forêt des Songes, que se réfugient ces femmes depuis des décennies. Lorsqu’à l’adolescence, Bleue découvre ses puissants pouvoirs, elle s’allie à un groupe d’esclaves pourchassés par des hommes du Clos pour rejoindre la ville des magiciennes bannies. Au cours de ce périple dangereux, elle croisera Fèl, une beauté manipulatrice et éprise de liberté, et Til’Enarion, un redoutable membre du Clos qui traque les jeunes magiciennes pour les éliminer… Les prémices d’une guerre impitoyable se profilent entre les magiciennes et le Clos. De quel côté se rangeront Bleue, Fèl, Til’Enarion et leurs compagnons dans ce conflit ? Un mythe pourra-t-il renverser l’ordre établi ?"

02 janvier 2017

Rôti de boeuf aux oignons caramélisés

roti-boeuf-oignons

Une très bonne recette pour un repas de fête ou un repas en famille. Je me suis inspirée de cette recette que j'ai adaptée pour la prochaine fois (la photo n'est pas de moi)

Il vous faut :

  • un rôti de boeuf
  • 6 oignons
  • 4cc de sucre
  • 50g de beurre
  • 2 cs d'huile
  • 5cs de lait
  • ail (facultatif)

 

Préchauffez votre four à 250°C.

Pelez et émincez les oignons. Dans une sauteuse, faites-les revenir dans le mélange beurre-huile-sucre jusqu'à ce qu'ils brunissent.

Faites griller le rôti sur chaque face au milieu des oignons puis placez-le dans un plat qui va au four. Mettez les oignons sur le rôti, aoutez, si vous aimez ça, de l'ail épluché, et enfournez 10mn.

Au bout de 10mn, déglacez avec le lait et enfournez de nouvau pour 5mn (très saignant) ou plus.

Servez avec l'accompagnement de votre choix (pour nous, c'était purée pommes de terre-carottes)