quand nos souvenirsVirgine Grimaldi fait partie des auteurs dont les romans réussissent à être différents les uns des autres tout en gardant cette sensibilité et un air de famille qui les unit tous.

Si en plus, vous suivez les lettres écrites par l'auteur à sa grand-mère et réunies dans Chère mamie, ainsi que celles qu'elle lui écrit tous les jours depuis le début du confinement, vous retrouvez vraiment Viriginie Grimaldi, son humour, sa sensibilité, sa vie quotidienne dans ses romans, et particulièrement dans Quand nos souvenirs viendront danser.

Entre éclats de rire et larmes aux yeux, Quand nos souvenirs viendront danser nous entraîne à travers la vie de Marceline, octogénaire encore dynamique qui se penche sur ses souvenirs et nous les fait partager. Une vie intimement mêlée à l'impasse des Colibris que le maire a décidé de remplacer par une école et à ses habitants!

Tendresse et humour sont au rendez-vous et vous entraînent dans une ronde à travers le temps et la vie de Marceline et ses voisins, bien décidés à ne pas se laisser faire!

Un roman qui fait réfléchir au fait de vieillir, au regard qu'on porte sur l'âge et sur la vie.

Pour adultes et ados à partir de 13 ans.

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.

Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.

Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »