les derniers jours de no pèresJe n'avais encore jamais lu de romans de cet auteur dont j'ai entendu beaucoup de bien. Je ne suis pas certaine que Les derniers jours de nos père soit le plus typique de Joël Dicker, mais le côté historique m'attirait.

L'écriture m'a beaucoup plu et rien que pour ça, je lirai d'autres romans du même auteur!

Concernant l'histoire, je me suis laissée porter, appréciant les différents personnages et les liens qui se créent entre eux, même si le rythme est un peu lent. J'avoue que l'ensemble m'a paru plus long que les 334 pages du roman, le récit est un peu décousu, on passe d'un personnage à l'autre, d'une période à l'autre, cela n'aide pas à s'immerger totalement dans l'histoire.

Mais il faut s'attarder sur les personnages, leur richesse, leurs caractéristiques, car ce sont eux qui forment véritablement le roman, alors qu'on s'attend à un roman historique et d'espionnage.

Le rythme s'accélère un peu dans la deuxième moitié, je me suis attachée aux différents personnages et certains événements m'ont brisée le coeur... L'ensemble me laisse une impression douce-amère, du fait du récit, des coïncidences parfois un peu poussées mais qui font que l'on se dit "il s'en aurait fallu de si peu pour ..." avec un peu regret, car on aurait bien aimé que certaines fins soient plus belles.

Il s'agit d'un roman historique mais sans en être un : les personnages participent à l'Histoire mais on ne la saisit que par bribes. Ce n'est pas non plus un roman d'espionnage même s'ils sont formés à être espions.

Finalement, Les derniers jours de nos pères est avant tout un roman rempli d'humanité qui pose la question de qui sont les Hommes.

Pour adultes et ados à partir de 14 ans.

"Londres, 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill décide de créer une branche particulière des services secrets, le Special Operations Executive (SOE). Elle lui sera directement rattachée, et chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies. Tous ses membres seront issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors."