a walk on the white sideA Walk On The White Side, c'est une poupée russe. Je l'ai commencé sans trop savoir à quoi m'attendre et j'ai découvert un groupe d'amis, chacun avec sa personnalité et ses états d'âme. C'est un peu difficile de s'y retrouver au début car chaque chapitre est raconté par un personnage, il faut donc d'abord réussir à les différencier, mais ensuite, on a vraiment l'impression de tous bien les connaître.

Sauf qu'on ouvre la deuxième poupée et on se rend compte que les relations entre eux sont beaucoup plus compliquées, entre vécus et secrets dissimulés... Puis on  fait la connaissance d'Erick, le vendeur de lave-linge, et tout devient encore  plus fou dans cette babouchka-là! La poupée suivante nous plonge dans l'étrange, le bizarre, le surnaturel... ou la folie? Nous passons dans le côté blanc. The White Side. Et ce n'est pas la dernière poupée, car la plus petite nous révèle encore un niveau inattendu...

A walk on the white side est vraiment un livre qui se découvre couche par couche : si le début est peu ardu, le temps de connaître les personnages, on est ensuite totalement happé par leur vie, leurs doutes, leur culpabilité, leurs secrets, et impossible de décrocher avant la fin.

J'ai vraiment adoré découvrir Solveig, Elise, Camille, Baptiste et les autres, c'est toute la richesse du roman de réussir à rendre vivant chacun d'entre eux! Après un début hésitant, j'ai vraiment adoré l'intrigue qui se renouvelle sans cesse et qui nous mène de surprise en surprise.

Une belle réussite, pour adultes et grands ados!

"De soirées arrosées en matins difficiles, de séparations en trahisons, Solveig, ses amis et leurs petits secrets voguent en quête de bonheur et de stabilité. Mais confrontés à la mort d'un des leurs, ils sont poussés dans leurs retranchements. Alors que Solveig cherche à oublier ses blessures, une disparition mystérieuse vient tout bouleverser. Quand tout perd son sens, chacun cherche ses réponses. Et si le plus difficile à trouver était soi-même ?"