Norman pas super-pouvoirNorman n'a pas de super-pouvoir a remporté le prix du Premier roman jeunesse 2018, après la Passe-Miroir en 2013 et Les mystères de Larispem, série que j'avais beaucoup aimée, en 2018.

J'étais curieuse de découvrir ce roman qui semble aller à contre-courant d'une partie de la littérature jeunesse actuelle.

Norman est un jeune garçon, avec quelques amis, qui vit normalement... mais qui s'inquiète de plus en plus car il est persuadé d'être différent de ses camarades. L'auteur inverse les codes puisque la grande crainte de Norman est de ne pas avoir de pouvoirs, dans un monde où tout le monde en a.

Persuadé qu'il va être enfermé et étudié s'il révèle sa différence, Norman, aidé de ses amis, va donc faire semblant d'avoir un pouvoir...

L'histoire est bien racontée, passionnante et rythmée, et l'on se laisse facilement entraîner. Norman est avant-tout un collégien avec les préoccupations qui vont avec dans lesquelles se retrouveront les jeunes lecteurs. Mais le récit donne également à réfléchir sur la différence, l'acceptation de l'autre, et sur la valeur de chacun.

Un premier roman intéressant, au ton humoristique porté par une écriture agréable et dynamique, qui devrait plaire aux enfants et ados!

Pour enfant (quel que soit l'âge) et ados.

"Dans le monde de Norman, chacun possède un don spécial: vision nocturne, télépathie, respiration sous l'eau, invisibilité ... Or ce matin, au collège, Norman doit passer le test qui révèlera à la terre entière qu'il n'a aucun pouvoir. Pour échapper à cette humiliation, une seule solution: tricher! Avec ses amis Agathe, Franck et Jibril, il monte un plan des plus périlleux ... Norman n'a pas de super-pouvoir est une parodie inventive et bourrée d'humour qui mêle la vie au collège, l'action et le grand spectacle."