surface

Depuis que j'ai découvert les livres d'Olivier Norek avec Code 93, j'ai adoré tous ses romans et j'attends toujours avec impatience les nouveaux. Entre deux mondes m'avait mise une grande claque en tant qu'être humain, Surface est dans un style différent, polar plus classique, moins "dur" mais également très humain.

On y rencontre Noémie, flic défigurée qui doit se reconstruire et se retrouve mise au placard dans l'Aveyron, département cher à l'auteur. 

L'écriture est fluide, efficace, vivante, avec un excellent sens de la répartie. Comme toujours avec Olivier Norek, on a l'impression d'y être, de rencontrer réellement les gens, de se promener au bord du lac... ce qui est plus agréable que les cités du 93 ou la jungle de Calais, il faut le reconnaître.

L'intrigue est bien ficelée, on avance peu à peu, on croit comprendre mais finalement, je n'ai pas vu venir la fin.

Personnages attachants, répliques cultes, village avec son lac englouti et cold case 20 ans après, tous les ingrédients sont réunis pour un roman réussi ! Lisez-le, vous n'oublierez pas Noémie et ses combats.

Pour adulte et ados à partir de 15 ans.

"Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police. 
Là-bas, personne ne veut de son enquête. "