nihil

NIHIL est un roman original qui m'a surprise, un peu déstabilisée mais dont j'ai apprécié la découverte.

Le récit est très bien écrit, les personnages sont intéressants et l'auteur fait preuve d'une grande originalité à la fois dans le fond et dans la forme.

On suit le récit de plusieurs personnes dans un monde surprenant : Aanj, qui vit dans la forêt avec un vieil homme et découvre que d'autres humains existent. Son âge : 1000 ans! Askold, qui a côtoyé le roi Stieg-le-Roux, qui détestait tout ce qui rappelle cette couleur, Grethe, qui chasse la foudre sur le bateau de son père et se rend régulièrement au tourbillon du temps ou encore Rosie, qui est plusieurs en une. Mais vivent-ils dans le même temps? 

L'histoire pose beaucoup de question sur le temps : est-il linéaire? empilé? peut-on s'y déplacer? Si on obtient des réponses au fil du récit, on obtient peut-être encore davantage de questions!

NIHIL nous fait découvrir un monde fantasqueà travers un récit très inventif, rempli de nombreuses pépites (à commençé par le titre lui-même!), où chacun trouve sa place à la fin. Au fil du récit, on comprend peu à peu le lien entre les personnages, mais c'est à la fin que tout se dénoue !

Mais peut-être est-ce un peu tard, j'ai eu un peu de mal avec le fait de suivre les personnages pendant la plus grande partie du roman sans réelle interaction entre eux. Et surtout, j'ai été un peu frustrée par cette fin, j'aurais aimé en savoir davantage sur Aanj et Jeremias.

Un roman jeunesse (ou pas) hors norme, complexe et surprenant, qui peut être lu à partir de 11 ans pour un lecteur expérimenté.

"L'histoire commence là, au bord du gouffre. Aujourd'hui et il y a mille ans. Par un meurtre qui pourrait bien tout précipiter. Du nord au sud, tout le monde redoute la guerre à venir. Askold attend son exécution, Aanj apprend à se métamorphoser, Grethe chasse la foudre avec son père. Ils ne le savent pas encore, mais ils font partie d'un grand tout, un puzzle dont chacun est une pièce. Autant de destins liés dans le grand tourbillon du temps, l'oeil de NIHIL."