nouvelle

Avec son nouveau roman La nouvelle, Cassandra O'Donnell sort du registre du fantastique pour nous proposer un livre petit par la taille mais immense par sa richesse !

J'ai savouré chaque chapitre et j'ai vraiment été touchée par Haya, une petite réfugiée syrienne qui vient habiter dans une petite ville bretonne avec sa famille

En peu de pages, l'autrice réussit à nous faire éprouver les sentiments de cette famille qui a dû fuir son pays, à nous faire ressentir le traumatisme de cette expérience et la difficulté d'arriver dans un pays étranger où l'on n'est pas forcément les bienvenus.

Cassandra O'Donnell évite l'écueil de la caricature et nous propose un récit tout en finesse, en empathie, en émotion! Chacun y trouve sa place afin d'obliger le lecteur à réfléchir, à réagir... Mention spéciale à l'histoire de la grand-mère qui enrichit encore davantage le roman !

Un beau récit très bien écrit, réaliste, émouvant, qui appelle à la réflexion et à la tolérance, et qui devrait être mis entre les mains de tous, pas seulement des enfants!

Destiné à la tranche d'âge 9-12 ans, il peut être lu à partir de 8 ans avec l'accompagnement d'un adulte pour expliquer ce sujet si difficile, et bien après 12 ans également.

Ma fille de 11 ans l'a dévoré et a beaucoup aimé!

 

"Haya et sa famille viennent de Syrie. Ils ont dû fuir la guerre et se sont donc rendus en France, dans un village breton. Haya entre au collège et doit faire face à la méchanceté et au racisme de certains collégiens. Heureusement, son nouvel ami Gabriel la soutient et lui permet de vivre plus sereinement son arrivée dans ce nouveau pays."