Plus on lit de dystopies et plus il est difficile de trouver des romans qui sortent un peu de l'ordinaire. Avec In Real Life, j'ai été totalement emportée par l'histoire et j'ai vraiment beaucoup aimé ce tome 1.

in real life t1

Le monde dans lequel vit Lani rappelle celui de La faucheuse : le système, une intelligence artificielle, gère le monde et a remplacé les différents gouvernements. Lani vit dans une des nombreuses unités agricoles qui produisent pour l'ensemble de la population, les gens sont connectés au système et entre eux et travaillent ensemble dans un esprit d'entraide et de solidarité. La nuit, ils participent à des rêves éveillés qui leur apportent des connaissances ou des loisirs.

Contrairement aux autres dystopies, exception faite de La faucheuse, on a donc un monde plutôt égalitaire qui fonctionne très bien. Aux côtés de Lani, enlevée par des extérieurs au système, on découvre que tout n'est pas si simple, mais sans pour autant tomber dans la caricature du "méchant système qui asservit les humains", ce que j'ai apprécié.

Un roman plutôt ados - jeune adulte mais accessible à partir de 10-11 ans, à l'écriture fluide et entraînante et dont j'ai hâte de lire le tome 2 (sortie en juin 2019)

"Dans un futur postapocalyptique, les humains vivent dans de petites implantations agricoles, travaillant à régénérer les écosystèmes endommagés. Chaque individu est connecté au Système. À travers ce vaste réseau numérique, les gens peuvent communiquer par la pensée et visiter pendant leur sommeil des "rêves éveillés", des rêves si réels qu'ils permettent aux membres du Système de vivre une existence virtuelle en parallèle de leur vie dans l'implantation.

Brutalement arrachée au Système alors qu'elle est sur le point de remporter le Tournoi des constructeurs, Lani découvre un monde "hors connexion", dans lequel son pouvoir d'élaborer des rêves lui offre un destin inattendu."