gout-bonheurMême si j'aime beaucoup les Virginie Grimaldi, ou la très pétillante série Signé Sixtine, de Roxane Dambre, les livres "feel good" ne constituent pas mes lectures habituelles. J'ai cependant passé un moment très agréable, plongée dans Le goût du bonheur. Les personnages sont attachants et l'île de Valentina ressemble à un petit coin de paradis!

Le lecteur découvre le quotidien de Valentina et Laure, deux jeunes femmes très différentes.  Valentina est "nature", elle vit sur une petite île italienne, passe beaucoup de temps à l'extérieur avec son chien, est serveuse dans un bar et connaît tout le monde dans une petite ville qui ressemble à un village. Laure vit à Londres et débute son métier de journaliste. Talentueuse et ambitieuse, elle consacre tout son temps à son travail et est plutôt solitaire.

On apprend à les connaître avec plaisir, j'ai particulièrement apprécié la vie et l'entourage de Valentina, un tourbillon d'amitié et de soleil. Se rajoutent le mystère de la photo et un jeu de piste sentimental.

Le ton est joyeux, le récit enjoué et les pages se tournent toutes seules.

J'ai cependant trouvé le scénario trop léger pour moi, l'évolution de l'histoire est assez "fleur bleue" et évidente, ce qui n'est pas tellement mon genre, et l'écriture parfois un peu "scolaire" tout en restant fluide et facile à lire.

Mais il s'agit d'un premier roman qui, j'en suis sûre, trouvera son public et qui m'a faite passer un bon moment, me laissant un souvenir de soleil et de discussion joyeuses et animées comme si j'avais réellement été dans l'île.

Pour tous.