actualitté"Les associations représentant les auteurs, les bibliothécaires et les organisateurs de manifestations littéraires ont pris acte du communiqué publié par la SCELF. La décision de mettre un terme à la perception des droits au titre des lectures à voix haute « à un niveau collectif » vient d’être unanimement saluée. "

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/france-preserver-avant-tout-l-acces-a-la-lecture-pour-tous/89667