anti-magicienComme Marie et Bronia, L'anti-magicien fait partie des livres achetés suite aux conseils des libraires lorsque j'ai fait dédicacer Roslend. Il faut dire que le livre-objet étant superbe, la tentation était grande!

J'avais quelques appréhensions car je suis toujours inquiète lorsqu'il s'agit "d'anti-héros". J'aime bien le héros auquel je peux m'attacher, avec beaucoup de qualités et tellement puissant qu'il arrive à vaincre les méchants. Je le reconnais, c'est assez basique... Et de plus en plus, tellement "réchauffé" que ce n'est pas terrible non plus!

Mais avec Kelen, le héros de l'anti-magicien, on est dans quelques chose de beaucoup plus subtil et de très original!

Kelen est anti-magicien parce qu'il n'a pas les pouvoirs pour devenir mage dans une société où la magie est la base, alors qu'il fait partie d'une des familles les plus puissantes de la cité. C'est donc son astuce qui doit pallier à ce "défaut", et son premier duel va être la première pierre d'une succession d'événements qui vont entièrement bouleverser sa vie, et pas de la manière dont il l'imaginait.

Kelen est un personnage très réussi. Son esprit d'analyse, son humour et sa persévérance lui permettent, même si ce n'était pas son but, de découvrir nombre de secrets sur son peuple! Au fur et à mesure du roman, il prend beaucoup de recul par rapport à la société dans laquelle il vit et remet en cause les priorités de son peuple, de manière très fine et très intéressante pour le lecteur qui, de ce fait, se pose lui-même des questions.

Les autres personnages sont également très intéressants car aucun n'est caricatural. Du meilleur ami à la possible petite amie, rien n'est joué d'avance. Enfin, les deux personnages "extérieurs" à la cité sont surprenants et permettent encore un autre regard sur l'ensemble : Furia, l'étrangère probablement espionne qui pose les questions qui dérangent, mais qui reste très mystérieuse, et Rakis, que je vous laisse découvrir sans en dire plus mais que j'ai adoré!

La lecture est fluide, passionnante d'un bout à l'autre mais souvent surprenante car on s'imagine ce qui va arriver... et ce n'est pas du tout ce qu'il se passe. On pense que l'histoire se termine avec la révélation d'un secret... mais c'est reparti avec un autre niveau de révélation qui relance l'histoire!

L'auteur promène son lecteur avec des rebondissements bien trouvés, des révélations inattendues, dans un ensemble passionnant et très cohérent car il a finalement pour but de permettre à Kelen de devenir réellement "l'anti-magicien"!

Une réussite!

6 tomes sont prévus, mais ce tome 1 a une "vraie" fin... qui n'est que le début! J'ai hâte de découvrir la suite en septembre 2018.

Ce tome 1 est accessible à tout âge... lorsque l'on est capable de dévorer 460 pages! L'histoire étant quand même assez complexe, je le conseillerai à partir de 12-13 ans et pour adultes, mais un enfant habitué à ce genre de lecture pourrait le lire à partir de 10 ans.