traveler-t1Merci aux éditions Bayard et à Babelio pour l'envoi de ce livre. Lorsqu'il m'a été proposé, même sans connaître l'univers de World of Warcraft, j'ai de suite été enthousiasmée par la couverture! Le livre est effectivement un bel objet et les illustrations à l'intérieur sont également superbes!

Malheureusement, sans aller jusqu'à m'ennuyer, je n'ai pas adhéré plus que ça au récit. L'histoire est intéressante, le monde parcouru extrêmement riche, mais j'ai trouvé le rythme très lent : finalement, une fois la dernière page tournée, j'ai eu l'impression qu'il ne s'était pas passé grand chose.

L'histoire est centrée sur Aram, son père, et à partir de la deuxième partie, également sur Makasa. Mais j'ai eu du mal à accrocher aux personnages : Aram est un jeune garçon en colère contre son père qui l'a abandonné pour revenir le chercher et lui imposer un voyage en mer. On comprend qu'il soit en colère, mais son attitude de "sale gosse" pèse quand même beaucoup au bout de quelques chapitres.

Le capitaine Thorn est un personnage très intéressant mais que l'on découvre peu. Et puis, je trouve très agaçant cette habitude qu'ont les personnages de garder leurs secrets. Il sait que son fils doit jouer un rôle important, il le forme à survivre dans leur monde mais par contre, il ne lui dit rien de la fameuse boussole dont tout dépend et de la mission, jusqu'au moment où il le pousse à fuir pour sauver sa vie avec un "Je n'ai pas le temps de t'expliquer. Je suis désolée. Tellement désolé". Mouais... En 6 mois en mer, il n'avait pas le temps d'en parler, de lui écrire une lettre à lui glisser au moment de la fuite? Bref.

Quant à Makasa, à part le fait qu'elle sache se battre et ait une dette envers le père d'Aram, on en apprend peu sur elle, difficile de s'y attacher.

D'autres personnages apportent de l'intérêt à l'histoire par la suite, mais il est finalement dommage que le peu d'actions soit noyé dans autant de pages où il ne se passe absolument rien.

Peut être lu à partir de 9-10 ans.

Aram, 12 ans, a été abandonné par son père, Greydon, quand il était enfant. C'est dire s'il voit son retour d'un très mauvais oeil. Et ce d'autant plus que Greydon l'embarque sur son bateau sans lui demander son avis. Là, Aram doit tout apprendre, sous la surveillance d'une jeune fille qui le rudoie, Makasa. Alors qu'il commence tout juste à prendre ses marques auprès de l'équipage et à apprivoiser son père, le bateau est attaqué par une bande de pirates.

"Aram et Makasa, seuls survivants, décident de prendre la route, lui pour rentrer chez sa mère et son beau-père, elle pour retrouver la trace de Greydon. Ils ne le savent pas, mais leur aventure ne fait que commencer... Croisant des créatures souvent hostiles, parfois amies, aidés en cela par le talent d'Aram qui, en dessinant tout ce qu'il voit, a le don d'attendrir la plupart d'entre elles, ils avancent, guidés par une étrange boussole. Greydon l'a léguée à son fils, avec une mission : ne jamais s'en séparer. Mais elle ne désigne par le Nord... Alors où les mène-t-elle ?"