automne-magiciens-t1La couverture me semblait prometteuse, j'ai donc entamé ma lecture de ce tome 1 de L'automne des magiciens sans à priori, ni dans un sens, ni dans l'autre car je n'avais pas lu de critiques. Mais je ressors assez mitigée de ma lecture...

D'abord, je vous déconseille de lire le résumé sur amazon  (sur d'autres sites peut-être aussi?) car les 3/4 de l'histoire sont dévoilés...  Mais comme je n'étais pas allée jusqu'au bout, ça ne m'a pas trop gênée.

J'ai adoré la première partie jusqu'à Gungor (je n'en dis pas plus, histoire de ne pas spoiler). Octavianne, qui devient Iva, est un personnage intéressant : elle est curieuse de tout, avide de savoir, courageuse tout en restant intègre et naïve. Avec elle, on découvre le monde des Neuf Cités même s'il est parfois difficile de se faire une véritable idée de ce à quoi il ressemble.

Cette partie, comme l'héroïne, m'ont faite penser à Keleana, série que j'avais adorée!

L'écriture est rythmée, prenante et j'ai vraiment été captivée par l'histoire.

Mais j'ai beaucoup moins aimé la suite : sans que cela tire réellement en longueur, j'ai trouvé que l'histoire n'avançait pas beaucoup et qu'elle devenait beaucoup trop centrée sur la relation amoureuse d'Iva... Pas mal de scènes m'ont paru inutiles, à part pour le côté érotique? mais ce n'était pas vraiment ce que j'attendais... Et on ne comprend finalement pas trop si elle a réellement appris à utiliser sa magie ou non dans cette dernière partie.

Au final, après un début prometteur bien que classique, j'ai trouvé que l'histoire "trainait", sans grand suspense ou surprise non plus pour arriver à une fin prévisible.

A partir de 14-15 ans et pour adultes.

"Octavianne, huitième fille de la reine d’Elgem, a grandi dans le palais royal. À seize ans, sa sœur aînée régnante veut la marier contre son gré. Acculée, Octavianne s’enfuit et part à la recherche d'un maître pour apprendre à maîtriser la magie"