C'est rare que je fasse des chroniques sur des films mais en tant que parent, on est souvent confronté à la question :"est-ce que mon enfant peut voir ce film?".

Bien sûr, il y a les "déconseillé aux - de" mais pour avoir cherché pour le dernier Wonderwoman, voilà ce que ça donne...

Dans le doute, nous avons donc regardé Les figures de l'ombre sans ma pitchoune de 10 ans. Qui l'a regardé le lendemain avec son père car non seulement le film ne pose aucun problème à 10 ans mais il mérite d'être vu!

J'ai vraiment passé un très bon moment, moi qui ne suis pas très "film".

figures-ombre

Le scénario s'inspire de l'histoire vraie de trois femmes noires, "calculatrices" pour la NASA au début des années 1960. On découvre la ségrégation au quotidien : les toilettes séparés, les cafetières séparées, les sections de bibliothèques séparées, les places à l'arrière dans le bus etc

L'histoire met également l'accent sur le sexisme : lorsque le côté "noir" n'est pas mis en avant, c'est le côté "femme" qui sert de prétexte! Tout ce qu'il faut pour faire bondir un enfant ou un adulte du XXIe siècle face à tant d'injustice!

Enfin, ces femmes sont des mathématiciennes de génie, et là aussi, j'ai apprécié le message : les mathématiques, ce n'est pas que pour les hommes, et ces trois femmes donnent un bel exemple à nos enfants, d'autant plus qu'à la fin du film sont présentés les vraies personnages avec leur parcours professionnel.

Un beau film qui fait réfléchir à la tolérance, qui montre trois femmes fortes qui réussissent à s'imposer malgré leurs doutes, et qui, s'il montre des personnes intolérantes, racistes ou simplement indifférentes, montre aussi que tous ne l'étaient pas et que chacun peut évoluer. Peut-être un peu "facile" sur cet aspect mais c'est beau quand même, et certaines scènes font chaud au coeur :-)

Pour adultes et enfants à partir de 9 ans. Pas de violence, pas de sexe, mais un accompagnement nécessaire (et évident) des parents pour expliquer le contexte historique de l'époque et répondre à toutes les questions que ce film peut susciter chez les plus jeunes.

"Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn.

Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran."