42 joursJ'ai commencé 42 jours en me basant sur Adèle et les noces de la reine Margot et 14-14, du même auteur. Je m'attendais donc à un côté fantastique qui n'existe pas dans 42 jours.

L'histoire débute à Paris, on ne sait précisément quand : Sacha va à l'école, le métro existe, on peut donc situer le récit au XXe siècle sans plus de précision. Lorsque les parents de Sacha doivent partir à Toulouse pour leur travail, Sacha et son frère partent en train chez leur oncle Jean en Bretagne.

On suit l'adaptation des petits Parisiens à la campagne, les rencontres, l'exploration du Manoir et c'est plus tard que l'on commence à comprendre, à avoir toutes les explications avant que débute un nouveau périple.

L'écriture est fluide, le roman se lit bien même si j'ai eu un peu de mal avec Sacha. C'est un roman intéressant pour les enfants car il permet d'aborder une période difficile de l'histoire, celle de la Seconde Guerre Mondiale, à partir des aventures d'enfants de 12 ans. Et lorsque l'on termine le livre, on comprend que tout le récit est vrai, inspiré de l'histoire de la famille de l'auteur...

Une découverte intéressante et intelligente pour enfants et ados.