1000 femmes blanchesPlusieurs personnes m'avaient conseillé ce roman, à juste titre puisque j'ai beaucoup apprécié cette lecture.

A partir de la rencontre, réelle, entre le président des Etats-Unis et un chef indien, Jim Fergus imagine la décision de mettre en place un échange de 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux afin de "mélanger" les deux nations et préparer l'avenir.

Cette idée est l'occasion pour Jim Fergus de présenter la manière de vivre des Cheyennes à travers les yeux de May, une jeune femme de bonne famille emprisonnée dans un asile par sa famille pour avoir voulu épouser un homme de moins bonne condition.

A travers les yeux de May, courageuse, pragmatique et peu conventionnelle, le lecteur découvre les Cheyennes, leur manière de vivre et leurs coutumes. Présentés sous un jour positif, l'auteur n'en oublie pas les aspects sauvages des coutumes indiennes.

J'ai apprécié de suivre l'adaptation de May et de ses camarades à la vie indienne, la loyauté dont fait preuve cette jeune femme une fois sa décision prise, les moments d'humour ou de dangers qui peuvent tout faire basculer.

Bien que l'on entre peu dans l'intimité des autres femmes, certaines sont inoubliables, telle Phémie, Daisy, ou les jumelles irlandaises, avec leurs caractères entiers et indépendants, finalement mieux acceptés des Indiens que des Blancs.

Mais c'est toujours avec appréhension que l'on suit cette aventure, en se demandant comment tout cela va finir puisque l'on sait le sort que les Américains ont réservé aux Amérindiens.

Un roman passionnant, dont le rythme est parfois un peu lent mais toujours intéressant à lire. En revanche, j'ai trouvé désagréable la traduction des noms indiens en anglais : pourquoi ne pas les avoir traduits en français directement?

Pour adultes et grands ados.