seconde nature

Encore une très belle découverte dont je n'ai pas pu décrocher avant la fin!

Seconde nature, d'Emmanuel Ardichvili, est un excellent roman jeunesse qui mélange anticipation et écologie. Je me suis laissée tenter après avoir lu le premier chapitre qui non seulement m'a intriguée, mais m'a vraiment séduite par son style d'écriture.

Dans un style rapide, vivant, l'auteur entraîne le lecteur dans la tête de Léo, le personnage principal. Très rapidement, on s'attache à cet ado classique, qui va en cours, a des amis et aimerait bien plaire davantage à Astrid, une de ses camarades de classe.

Le monde dans lequel se déroule l'histoire n'est pas très différent du notre, en plus technologique : les drones sont présents pour surveiller et protéger les gens, les montres ont des systèmes de SOS... Rien de révolutionnaire à l'exception du translateur qui permet désormais de réduire les déplacements.

Le livre commence donc comme un roman jeunesse classique autour de Léo et des préoccupations de son âge. Mais le rythme s'accélère très vite pour devenir plus angoissant, plus sombre... Le scénario est original et bien ficelé, et tient en haleine jusqu'à la dernière ligne. J'ai d'ailleurs trouvé la fin très réussie!

Un petit roman intelligent et très prenant, qui pose des questions pertinentes sans donner de réponses toutes faites... Un roman également bien rempli malgré le fait qu'il fasse seulement 188 pages.

Peut être lu à partir de 11 ans même si le public visé est plutôt à partir de 13 ans.

"Dans un futur proche, la vie de Léo dévie imperceptiblement de sa trajectoire le jour où, par curiosité et envie de séduire son amie Astrid, il touche un étrange champignon. Cet acte anodin fait basculer son existence dans un enchaînement irréversible d'évènements. Ceux-ci l'entraineront vers un affrontement dont les enjeux dépassent de loin sa propre survie, face à un adversaire d'une nature singulière, bien trop fort pour lui."