imperatrice etheres

J'avais beaucoup aimé les Chroniques de la Tour et Ailes de feu Ailes noires, du même auteur. Je n'ai malheureusement pas eu le même sentiment avec L'impératrice des éthérés. Je l'ai lu jusqu'au bout mais bien que l'histoire soit originale, je n'ai pas accroché au personnage principal.

Bipa est têtue plus que courageuse, persuadée de tout savoir et ce manque de curiosité qui la caractérise m'a véritablement paru rédhibitoire. J'ai quand même poursuivi ma lecture jusqu'au bout, ce qui m'a permis d'apprécier les descriptions du monde blanc et gelé dans lequel se déroule l'aventure.

Un livre intéressant mais qui, pour moi, manque son but : si le public visé est les adultes, le livre manque de consistance, il consiste en une quête initiatique avec bien peu de rebondissements. Et s'il s'agit d'intéresser les enfants, le thème centré sur Bipa qui veut sauver Aer "qu'elle adore détester" passe totalement à côté.

Bref, pas convaincue par ce livre qui peut être lu à partir de 9-10 ans.

"Un majestueux palais que l'on croirait sculpté dans la glace, une impératrice aussi sublime qu'ensorcelante, un monde paradisiaque où vivent des êtres purs... La légende du Royaume éthéré fascine les enfants des Cavernes, ces grottes où vivent les hommes. Mais lorsque Bipa, l'une d'entre eux, partira à la recherche d'Aer, un garçon qu'elle adore détester, elle croisera en chemin des créatures animées d'une inquiétante puissance magique. À bien y réfléchir, c'est à se demander si cette terre idéale ne cache pas un désert de givre... et de mort."