28 octobre 2016

Le vol du dragon, La ballade de Pern, d'Anne Mac Caffrey

vol-du-dragonJe n'ai pas résisté, après mon article de la semaine dernière, je me suis replongée dans la série! Excellentissime!

Le vol du dragon correspond au tome 1 d'une série de 4 (ou plus) tomes qui forment un tout sur une période d'une quinzaine d'année : La grande guerre des fils. Ces quatre tomes sont complétés par la série des harpistes, où l'on retrouve les mêmes personnages (Lessa, F'Lar etc) mais en toile de fond, les personnages principaux étant différents.

Dans Le vol du dragon, on découvre le fonctionnement de Pern, le rôle des dragons et de leurs chevaliers, et les personnages qui vont jouer un rôle majeur durant les 15 années qui suivent. Lessa, au caractère bien trempée, à qui l'on a régulièrement envie de mettre une claque, mais qui est en même temps courageuse et intelligente, F'Lar, persévérant, fort, mais qui aurait bien besoin de cours de communication, et surtout, Ramoth et Mnementh, leurs dragons, certainement plus attachants!

Les personnages sont bien décrits, on rentre bien dans leur personnalité, qui évolue tout au long du cycle.

Le rythme de l'histoire est rapide, on a vraiment l'impression de découvrir Pern avec les yeux de Lessa et Ramoth, avec cette inquiétude "et si les fils ne tombaient pas?"

On peut s'arrêter à la fin du tome 1 qui forme déjà une très belle aventure, mais l'histoire continue dans La quête du dragon, où l'on retrouve les personnages sept ans plus tard.

Très peu de violence dans cette série, quelques allusions liées au fait que les personnages sont adultes, et que lorsque les dragons s'accouplent, leurs humains également, mais sans qu'il n'y ait ni scène ni phrase qui puissent choquer. En revanche, certains aspects de l'histoire sont complexes.

A partir de 11-12 ans, mais à tout âge!


26 octobre 2016

Enquête au collège, de Jean-Philippe Arrou-Vignod (livre audio)

enquete-college-audiobJe connaissais les romans qui avaient beaucoup plu à mes enfants. J'ai essayé le livre audio lors d'un long trajet dimanche, pas très convaincue au départ mais prête à me sacrifier pour occuper les enfants...

On a tous adoré! Je m'attendais un peu à une "lecture" du livre original, mais pas du tout : il ne s'agit que de dialogues ou de monologues, c'est très vivant, drôle, avec également un vocabulaire très soutenu qu'il faut parfois expliquer aux enfants. On a parfois envie de secouer Rémi pour qu'il réfléchisse plus rapidement, de claquer PP Culvert, alias Pierre-Paul de Culbert, prétentieux, égocentrique mais tellement drôle et de mieux connaître Mathilde qui reste un peu en retrait.

Nous avons passé un très bon moment, et depuis, nous profitons de chaque trajet pour écouter un chapitre!

"Un professeur qui disparaît mystérieusement dans le train Paris-Venise, un laborantin assommé par un rôdeur dans la salle de sciences nat, un sinistre manoir anglais où l'on expérimente des poissons orientaux... Tableaux volés, trésors cachés, bijoux dérobés, aucune énigme ne résiste à Rémi, à Mathilde et au génialissime P. P. Cul-Vert !"

25 octobre 2016

Tu comprendras quand tu sera plus grande, de Virginie Grimaldi

tu-comprendrasJ'avais trouvé agréable à lire Le premier jour du reste de ma vie, du même auteur, j'ai donc réitéré avec celui-ci, dont on m'a dit beaucoup de bien!

Encore meilleur, moins conte de fée aussi, Tu comprendras quand tu seras plus grande m'a fait passer un excellent moment dans la maison de retraite des Tamaris, et je sais que je n'oublierai pas ses résidents! L'histoire n'a rien d'exceptionnel mais c'est une "tranche de vie" bien agréable à lire : on découvre la vieillesse sous un autre jour, on est ému, on rit aussi souvent en lisant les aventures de Julia...

La fin m'a énormément surprise, je n'avais rien vu venir, mais certains aspects sont plus prévisibles.

En tous cas, si vous avez envie de vous détendre, de rire, d'être ému entre deux livres plus sérieux, laissez-vous tenter par ce séjour aux Tamaris, c'est un plaisir!

"Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?"

 

24 octobre 2016

Projet Anastasis, de Jacques Vandroux

projet-anastasisC'est en cherchant sur Amazon les thrillers bien notés que j'ai découvert les romans de Vandroux. 4,5 étoiles pour 385 commentaires, forcément, ça interpelle!

Après lecture, effectivement, Projet Anastasis est un thriller passionnant. Des personnages approfondis que l'on découvre au fut et à mesure, un début sur les chapeaux de roue, un lien avec le nazisme et la fin de la 2de guerre mondiale, vraiment très intéressant!

J'ai quand même trouvé qu'il était un peu long par rapport au contenu : aucun passage n'est ennuyeux mais après lecture, on se demande parfois ce qui a pris tant de temps.

Le scénario est bien pensé mais il se déroule également peut-etre un peu trop facilement, on apprend vers le milieu du livre le fin mot de l'histoire, et la suite raconte finalement davantage leurs péripéties pour s'en sortir (ou pas), donc pas de suspense insoutenable concernant l'histoire.

Un très bon thriller, donc mais aquel il manque pour moi le petit quelque chose qui fait passer du très bon à l'excellent.

Mais je conseille :-)

"Jean Legarec, responsable d’une agence privée de renseignements, n’a qu’une vague idée de ce qu’il va affronter lorsqu’il accepte une demande inhabituelle : enquêter sur la disparition d’un enfant de six ans, petit-fils d’un homme politique français influent. Pour un million d’euros, il va se lancer dans des recherches qui lui feront prendre tous les risques et le confronteront à son propre passé.

Passant d’une ville de Paris secouée par des attentats sanglants aux neiges munichoises, de l’apparente douceur de l’île de Malte aux sombres forêts vosgiennes, le privé va croiser des témoins qui lui apporteront, pièce par pièce, la preuve d’un complot prenant racine dans le mal absolu. Ses alliés : un déporté des camps de la mort encore vigoureux, une historienne allemande sans tabou, d’anciens mercenaires aux méthodes très personnelles, une Alsacienne au charme discret, mais efficace, un ancien militaire qui rêve de sa Provence, des diplomates qui n’ont jamais vraiment pris leur retraite… Quand l’argent et le pouvoir sont en jeu, l’imagination ne connaît pas de limite, et la vie n’a plus de prix."

 

 

19 octobre 2016

La balade de Pern, d'Anne Mac Caffrey

Balade de Pern-t3C'est en cherchant des idées d'excellentes séries d'Héroïc fantasy que je me suis rendue compte que j'avais à peine parlé de la Balade de Pern, pourtant, excellentissime, classique dans le genre!

La Ballade de Pern, c'est désormais 5 intégrales qui rassemblent la quinzaine de roman se déroulant sur la planète depuis l'arrivée des humains, donc sur plusieurs milliers d'années. Tous les tomes ne sont pas égaux, même s'ils sont agréables à lire, mais quatre tomes sortent pour moi du lot pour atteindre l'excellence :

  • Le vol du dragon
  • La quête du dragon
  • Le dragon blanc
  • Tous les Weyrs de Pern

Ces quatres romans se déroulent sur une période d'une quinzaine d'année, ils sont l'aboutissement de l'ensemble, et ils sont fabuleux! D'autres tomes développent des personnages secondaire de cette période et apportent une autre vision sur les mêmes événements, en particulier les tomes sur les harpistes qui sont également très bons.

Les personnages sont inoubliables, les dragons également, sans parler du final éblouissant de Tous les Weyrs de Pern. Ces 4 tomes sont intégrés dans les tomes III et V de l'intégrale, le tome IV étant consacré aux harpistes.

Pour moi, avec la Belgariade de David Eddings, La romance de Ténébreuse de MZ Bradley (mais dont tous les tomes ne sont pas égaux...) et Phénix de Bernard Simonay, on est dans le top du top! Ils font partie des livres que j'ai envie de relire dès que j'en parle!

A partir de 12 ans.

"Quatre fois par millénaire, la planète Pern est menacée par la chute des Fils qui brûlent tout sur leur passage. Les chevaliers-dragons s'envolent, prévenus par le chant des Harpistes, et brûlent les envahisseurs avant que ceux-ci n'atteignent le sol.
Mais un temps vient où les Fils ne tombent pas. Le cycle multiséculaire est déréglé. Beaucoup espèrent qu'ils ne tomberont plus jamais..."


17 octobre 2016

Soupe potiron-carottes... c'est de saison (ou pas )

Même s'il fait finalement plutôt très bon pour la saison, une petite soupe, c'est toujours agréable...

Pour celle-ci, que je fais très souvent, il vous faut

potiron

  • 750g de potiron
  • 3 carottes
  • 1 pomme de terre
  • 600g d'eau
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2cs de crème fraiche
  • cumin (facultatif, mais j'aime ça !)

Au thermomix, mettez tous les ingrédient sauf la crème fraiche dans le bol, programmez 20mn / varoma / vit2.

A la sonnerie, mixez 30sec vit.8. Ajoutez la crème fraiche, mixez quelques seconde vit4 ou 5 et servez.

A la  casserole/cocotte, mettez tous les ingrédients (avec davantage d'eau, 1L?) sauf la crème fraiche, laissez cuire 45mn environ, mixez avec votre mixer à pied, rajoutez la crème fraiche et mélangez. Servez.

Posté par nemo_ à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit, de J.K. Rowling

harry-Potter 8Un bon moment, mais je ne suis pas certaine que les enfants y trouvent leur compte.

Plonger dans ce tome 8, c'est retrouver de vieux amis perdus de vue depuis 20 ans! On est contents de les retrouver, de rencontrer leurs enfants, de discuter de leur métier et de parler des souvenirs communs lors des études (oui, on peut rêver aussi d'avoir été à Poudlard!)

Donc un plaisir à ce niveau-là... d'autant plus que l'on se rend compte que l'on a beau s'appeler Harry Potter, avoir un fils ado, ce n'est pas simple! Et c'est certainement là que les parents qui ont découvert Harry Potter déjà adultes se retrouveront dans l'histoire, mais peut-être moins les enfants...

Car finalement, les héros sont davantage les parents que les enfants dans ce tome 8 : bien sûr, Albus est "central" mais il n'a pas réellement le beau rôle, je me suis davantage attachée à Scorpius.

L'histoire est complexe, mais après avoir dévoré le livre, il m'en reste davantage l'image d'Harry en tant que père que celle des aventures vécues par son fils.

Le fait qu'il s'agisse d'une pièce de théâtre n'aide pas forcément à entrer non plus dans l'aventure, alors que cela se prête très bien aux interrogations des personnages.

J'ai donc passé un bon moment mais pas autant qu'avec les 7 précédents. En revanche, je signe de suite pour aller voir la pièce si elle est un jour jouée en France!!!

"Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus."

 

14 octobre 2016

Le signe de K1, tome 2, Le temps des Tsahdiks, de Claire Gratias

signe de K1-t2Un tome 2 à la hauteur du tome 1 : passionnant, complexe du point de vue temporel, intéressant du point de vue humain... Vraiment une très belle découverte que ce diptyque!

Dans ce tome 2, on en apprend davantage sur les communautés K2 et K3, sur le virus ABEL et on est rapidement confronté au fameux paradoxe temporel : que se passe-t-il lorsque l'on change le passé?

Bien que l'on n'entre pas forcément réellement dans la psychologie des personnages, on adhère à leurs aventures et on a du mal à poser le livre avant la fin!

Une fin surprenante, à laquelle j'ai dû réfléchir avant de la comprendre... toujours ce fameux paradoxe!

Petit clin d'oeil pour K1 quand on le prononce, l'oeil sur la couverture et le nom du virus... Bravo à l'auteur!

Je conseille vivement, à partir de 12-13 ans.

11 octobre 2016

La part des ombres, tome 1, de Gabriel Katz

la part des ombres-t1Fan absolue de la trilogie Le Puits des mémoires, du même auteur, j'attendais avec impatience ce nouveau roman qui reprend un personnage du puits des mémoire, un de La maîtresse de guerre, et un de Aeternia.

Les trois personnages principaux font la force du roman : Olen, le beau gosse qui ne sait pas résister aux femmes, le Danseur (personnage que j'avais beaucoup  aimé dans Aeternia), insolent, joueur et cynique, et Kaelyn, la maîtresse de guerre, organisée, forte dans un monde d'hommes.

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les autres romans pour apprécier La part des ombres, même si ça titille un peu lorsque l'on ne connaît pas leur passé (je n'ai pas lu le tome 2 d'Aeternia, et ma lecture du Puits des mémoires et de la maîtresse de guerre est loin...).

La part des ombres se reconnaît comme du Gabriel Katz les yeux fermés (ce qui ne simplifie pas la lecture, j'avoue ;-) ) : un début fracassant, des personnages principaux avec de l'humour, d'autres personnages que l'on a envie de claquer, une intrigue qui se met en place peu à peu tout en se compliquant au fur et à mesure.

Passionnant du début à la fin, ce tome 1 reste quand même un peu "introductif", on sent que la suite sera encore meilleure... Surtout après avoir terminé les dernières lignes qui donnent envie de se jeter sur le tome 2, tout en laissant pas mal de mystère sur les orientations qui vont être données à l'histoire.

De la fantasy "réaliste" pour grands ados et adultes.

Pourquoi fantasy réaliste ? parce que comme Les épées de glace, d'Olivier Gay, ou dans une moindre mesure, Le porteur de mort, d'Angel Arekin, les romans se déroulent dans un monde d'héroïc fantasy, mais sans (ou très peu) le côté magie, les elfes et autres peuples typiques de ce style littéraire. Et à ma connaissance, il n'y a pas de nom approprié.

"La Goranie était jadis une terre de conquérants, elle n'est plus aujourd'hui qu'un pays occupé, avec à sa tête un roi fantoche. Dix ans déjà que les Traceurs, peuple guerrier descendu des montagnes pour " pacifier " le pays, règnent en maîtres sur le royaume. Discipline, terreur, corruption, tout semble fonctionner sans le moindre accroc jusqu'au jour où tout bascule. Une noce qui tourne au drame, un massacre tenu secret... et un homme qui se dit revenu d'entre les morts, pour lever le peuple contre l'occupant. On l'appelle le Fantôme, et pour animer la lame de fond qui renversera le régime, il a besoin de combattants – des mercenaires de haut niveau, capables d'encadrer, de former, et d'affronter les terribles guerriers de la Trace. C'est ainsi qu'entrent en scène trois personnages venus des quatre coins du monde (et surtout des autres séries de Gabriel Katz) : une maîtresse de guerre, un gladiateur de haute volée et... un beau gosse qui ne sait pas très bien comment il s'est fait entraîner là-dedans."

09 octobre 2016

Le signe de K1, tome 1, Le protocole de Nod, de Claire Gratias

signe de K1-t1Une bien belle surprise que ce roman, oublié dans ma bibliothèque! Je crois que je l'avais gagné à un loto et ce n'est que maintenant que je le redécouvre. J'avais déjà lu des petits livres du même auteur, dans la collection Des Histoires de futur, en particulier Un week-end sans fin, que j'avais beaucoup aimé mais pas de gros romans.

Le signe de K1 est vraiment très bon : d'abord par l'originalité du thème puisqu'il s'agit d'un début "dystopie" qui tourne au voyage dans le temps. Ensuite, par la complexité du scénario qui se révèle peu à peu, comme plusieurs histoires en une : celle de la mission des voyageurs du futur, celle des adolescents comme Angelo, dont le destin en 2020 est en train d'évoluer, celle des lycéens qui apprennent à se connaître, celle enfin de cette épidémie qui éclate et menace le pays.

Certaines évolutions sont facilement prévisibles, l'auteur nous donne les indices pour anticiper, mais peut-etre aussi pour nous guider sur de fausses pistes. Ce qui n'enlève rien à la complexité de l'ensemble.

On s'attache assez facilement aux deux familles qui constituent le centre de l'histoire : celle des jumeaux Angelo et Pauline, et celle de Luka, nouvellement arrivé dans la ville.

Un roman passionnant, intelligemment mené, qui plaira à tous les lecteurs, à partir de 11-12 ans.

J'ai commandé le tome 2, j'ai hâte de découvrir la suite!

Début du XXIVe siècle. Le niveau des eaux a considérablement monté à la surface du globe. Réduite à quelques dizaines de milliers d’habitants, la population de la Terre s’est réfugiée dans les Hauts Monts du Karakoram. Alors que l’humanité menace d’être emportée par ce Nouveau Déluge, vingt-deux Pionniers et leurs familles sont enrôlés pour un voyage dans le temps qui les ramènera en 2020. Leur mission: s’intégrer discrètement à la population pour préparer l’exode des survivants. Son nom de code: « Le Protocole de Nod ».