syndrome EJe n'avais jamais lu de Thilliez mais on m'en a dit beaucoup de bien, j'ai donc commencé le Syndrome E.

Les romans de Thilliez avant le Syndrome E ont comme héros soit Hennebelle, soit Sharko. Dans Syndrome E, les deux travaillent ensemble. J'ai donc commencé par celui-là, plutôt que de lire tous ceux déjà sortis.

Syndrome E est un très bon thriller. Les personnages sont travaillés, atypiques, et le scénario bien trouvé. Le début met en place l'histoire mais le rythme s'accélère très vite.

J'ai apprécié ma lecture, même si j'ai eu l'impression que tout s'enchainait peut-etre un peu trop facilement pour les deux policiers, je n'ai pas ressenti cette tension que l'on trouve dans la trilogie d'Olivier Norek. Jusqu'aux dernières lignes qui font que l'on est OBLIGE d'enchainer avec Gataca. Même si l'enquête se termine à la fin de Syndrome E et que, "techniquement", on peut s'arrêter là.

Et Gataca est beaucoup plus fort en tension mais ce sera l'occasion d'une autre chronique.

J'avais un peu peur que ce soit aussi trop glauque ou trop violent, mais finalement, pas plus que la plupart des polars actuels. Certaines parties sont dures mais pas sanglantes car tout n'est pas détaillé (heureusement). A ce niveau-là, j'ai trouvé Syndome E moins dur que le tome 1 de Millenium, par exemple, ou même que Congo requiem.

Pour résumer, Syndrome E est un très bon thriller, bien écrit, avec des personnages intéressants et un scénario passionnant mais où il m'a manqué un petit quelque chose pour atteindre l'excellence. Petit quelque chose que je pense trouver dans la suite. Donc si vous n'avez jamais lu Thilliez et que vous cherchez un bon polar, lancez-vous!

"Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle... Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés... Il n'en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko."