ainakoCe qui est bien avec mon fiston, c'est qu'il ne se pose pas la question de savoir si le héros d'un livre est une fille ou un garçon, il le lit, et c'est tout!

En ce moment, il est en train de dévorer Aïnako, il en est au tome 3, l'occasion de refaire un petit article sur cette série "classique" du point de vue de l'histoire mais agréable et accessible sans problème à partir de 8 ans.

 "Alors que, à la fin de son année scolaire, Novembre rentre chez sa tante qui l'a élevée, elle apprend brutalement qu'elle n'est pas humaine, mais qu'elle est plutôt la princesse elfe Aïnako, que sa mère, reine d'Élimbrel, a tenu à dissimuler parmi les hommes pour sa sécurité. C'est que le royaume est en guerre depuis longtemps contre un autre du nom de Shamguèn.

Pas le temps de digérer la révélation. La reine a été sournoisement réduite à l'impuissance et, malgré ses quatorze ans tout juste, Aïnako doit vite rentrer dans sa patrie pour se soumettre à un entraînement militaire intensif.

Est-il vrai, comme le croit sa mère, que l'adolescente est la seule à détenir le pouvoir de vaincre l'impitoyable Taïs? Pour le moment, la nature de ce pouvoir reste bien mystérieuse."