Quelques livres de base, pour mieux comprendre le fonctionnement différent de ces enfants. Je reviens d'abord sur les différentes appelations :

-- enfant précoce ou EIP, terme adopté en France mais inadapté car 1) ils ne sont pas précoces en tout 2) précocité veut dire qu'un rattrapage est possible, or, il s'agit de différences de fonctionnement qui ne se rattrapent pas, un enfant "précoce" donnera un adulte "précoce" ce qui est ridicule comme appellation...siaud fachin

-- enfant surdoué : inadapté également car cela dénote une supériorité, or ces enfants ne sont pas "supérieurs", ils fonctionnent autrement avec des avantages (rapidité de compréhension) et des inconvénients (décalage affectif, décalage moteur, difficultés à saisir des implicites etc )

-- enfant à haut potentiel, terme que personnellement, je trouve le plus adapté car ces enfants ont un potentiel, qu'ils réussissent ou non à exploiter (rappelons qu'une partie est en échec scolaire car leur fonctionnement n'est pas adapté à notre système éducatif)

 

Jeanne Siaud-Fachin, L'enfant surdoué, l'aider à grandir, l'aider à réussir. L'auteur explique leur fonctionnement et donne des pistes pour les accompagner et surmonter les difficultés.

 

Adda et Catroux, L'enfant surdoué, l'intelligence réconciliée. adda catroux

Il s'agit d'une alternance de chapitres écrits par l'une ou l'autre des auteurs. Arielle Adda décrit le fonctionnement des enfants, les difficultés qui rencontrent, Hélène Catroux donne davantage de pistes pour les aider, par exemple scolairement, en utilisant la gestion mentale ou autres techniques.

 

Jean-charles Terrassier : précurseur des études sur les enfants à haut potentiel, il a écrit différents livres dont Les enfants surdoués ou la précocité embarassante, que je n'ai pas trop appréciés, en raison d'un ton très virulent.

Il est le premier à avoir développé le concept de dyssynchronie, c'est-à-dire de décalage, chez l'enfant HP, entre la maturité intellectuelle en avance et la maturité affective d'âge normal, voire "en retard" en raison de l'hypersensibilité des enfants HP, ainsi que de dysynchronie physique, liée au décalage entre l'esprit, très rapide, et le corps qui ne suit pas.