Un autre livre qui a changé ma vie en modifiant ma relation avec la nourriture! maigrir sans regime

Manger ce que l'on aime, sans aliments interdits, et sans grossir, voire même en maigrissant? c'est ce que propose le Dr Zermati. Et ça marche!

Il s'agit simplement de retrouver notre façon de manger naturelle, quand on était petit : observez un petit de 4 ou 5 ans? quand il n'a plus faim, il s'arrête, même si c'est au milieu d'un biscuit (s'il n'a pas été conditionné par des "finis ton assiette, il y a des gens qui meurrent de faim", ou par "allez, encore un peu pour faire plaisir à ta maman qui t'aime"...). S'il a mangé un peu trop, il mangera moins au repas suivant.

Mais cette écoute de ses sensations, nous la perdons sous l'influence de l'entourage et surtout, de la société qui nous inculque que le gras n'est pas bon (avant, c'était les glucides) , que le petit déjeuner est obligatoire et doit correspondre à 25% des apports journaliers (ce qui ne repose sur rien!) et qu'il faut faire trois repas par jour sinon... catastrophe! (bizarrement, ceux qui font le ramadan avec un gros repas par jour ne deviennent pas obèses)

Bref, si vous en avez assez de manger ce que vous n'aimez pas, ne pas manger ce que vous aimez, manger quand vous n'avez pas faim et ne pas manger quand vous avez faim, voici le livre qu'il vous faut!!!

"Les faits le prouvent : plus on fait de régimes, plus on grossit. On peut même avancer l’idée que l’épidémie d’obésité actuellement constatée dans les pays développés n’est que la conséquence de la généralisation des conduites de régime, un effet pervers de la très en vogue " alimentation équilibrée ".

Jean-Philippe Zermati nous propose une méthode pour nous réconcilier avec la nourriture, avec notre corps et avec nos émotions, et surtout, pour oublier tout ce que nous savons sur les régimes. Car nous sommes tous victimes d’un véritable trouble mental qui a pour nom la " restriction cognitive ". Cette restriction cognitive nous enferme dans un état de régime permanent : nous vivons dans la peur obsessionnelle de grossir, nous avons complètement perturbé notre rapport avec les aliments, nous sommes sans cesse en guerre contre eux, contre nous-mêmes. "

Allez aussi jeter un coup d'oeil sur le site du GROS (il fallait oser ;-) ) : http://www.gros.org/ ou sur l'excellent blog de Caroline, suivie par Zermati, Pensées de ronde http://www.penseesderonde.fr/